La reprise du crédit à la consommation se confirme en mai

Dans la droite ligne des bons résultats enregistrés depuis un an, l'embellie du crédit à la consommation se poursuit en mai. Tous les types de prêts progressent par rapport aux chiffres de 2015 !

Pour le douzième mois consécutif, les statistiques mensuelles d'activité du crédit à la consommation communiquées par l'Association française des sociétés financières (ASF) rapportent des chiffres à la hausse en mai. La production de ce type de prêt continue d'augmenter et retrouve une valeur proche de celle constatée en décembre 2011.

Une fois n'est pas coutume, ce retour en force du crédit à la consommation concerne par ailleurs tous les secteurs. Crédits affectés, prêts personnels, locations avec option d'achat (LOA) et même crédits renouvelables, tous progressent par rapport aux résultats du cinquième mois de l'année précédente. Quels types de prêts à la consommation ont séduit le plus d'emprunteurs au mois de mai ?

L'embellie du crédit à la consommation se poursuit en mai

Production du crédit à la consommation en année mobile
Production en année mobile du crédit à la consommation toutes opérations confondues (en milliards d'euros). Données mensuelles cumulées sur 12 mois. (Source : ASF)

Traditionnellement, le mois de mai est souvent propice au crédit à la consommation. Cette tendance ne se dément certainement pas en 2016. Au cours du cinquième mois de l'année, les Français ont emprunté plus de 3,2 milliards d'euros pour acquérir un nouveau véhicule, équiper leur foyer ou financer d'autres projets. Cette production brute correspond à une progression de 15,8 % par rapport aux 2,78 milliards d'euros empruntés en mai 2015. Même après correction du nombre de jours ouvrables (plus élevé en 2016), la production du crédit à la consommation s'améliore de 6,1 % par rapport à l'année précédente.

Cette progression s'inscrit dans la droite ligne d'une tendance amorcée depuis déjà quelques mois. En moyenne, la production du crédit à la consommation a crû de 9,2 % sur les trois derniers mois. Depuis le début de l'année, elle s'élève par ailleurs à un peu moins de 15,7 milliards d'euros, soit une somme en hausse de 9,9 % par rapport aux 14,27 milliards d'euros engrangés sur la même période en 2015. Enfin, en douze mois de croissance consécutifs, le secteur a rapporté environ 38 milliards d'euros, ce qui lui permet de retrouver un niveau de production en année mobile proche de celui calculé en décembre 2011.

Variation annuelle de la production du crédit à la consommation
Variation annuelle en pourcentage de la production du crédit à la consommation toutes opérations confondues. Données mensuelles. Moyenne trimestrielle mobile. (Source : ASF)

Les crédits alloués au financement d'automobile s'envolent

Après une hausse de 20,1 % en avril 2016 par rapport à avril 2015, le financement d'automobiles neuves continue sur sa lancée et progresse de 36,1 % en mai par rapport au cinquième mois de 2015. Sur les trois derniers mois, il enregistre une croissance moyenne de 22,8 %. Depuis le début de l'année, les Français ont emprunté plus de 3,2 milliards pour acquérir une voiture neuve, un chiffre en hausse de 23,2 % par rapport à celui rapporté pour les cinq premiers mois de 2015.

Comme observé depuis déjà quelques mois, cette progression est majoritairement imputable à des locations avec option d'achat. Sur les 645 millions d'euros empruntés en mai pour acquérir une voiture neuve, un tiers (215 millions) est attribué à la souscription de crédits affectés quand l'ensemble des deux autres tiers (430 millions) provient d'opérations de LOA. La production de ce secteur progresse de 63,3 % par rapport à mai 2015 !

S'ils ont davantage recours à la LOA pour acquérir un véhicule neuf, les emprunteurs n'hésitent pas à souscrire un crédit affecté pour l'achat d'une automobile d'occasion. Ce secteur affiche en effet un remarquable bond en mai. Sa production s'élève à 264 millions, ce qui représente une hausse de 20 % par rapport aux 211 millions de mai 2015. Depuis le début de l'année, ce type de prêts a engrangé 1,36 milliard d'euros (+ 9,5 % par rapport à la même période en 2015).

Les prêts personnels sont toujours préférés aux crédits affectés

Bien que les opérations de location avec option d'achat d'automobiles ou d'autres matériels connaissent encore une fois la plus importante progression au mois de mai (+ 58,3 %), la grande majorité de la production du crédit à la consommation provient toujours des crédits classiques. Depuis le début de l'année, ces opérations ont engrangé 13,39 milliards d'euros, soit 85 % de la production totale du crédit à la consommation.

Au mois de mai, 2,7 milliards d'euros ont été empruntés via un crédit classique (+ 10,1 % par rapport à mai 2015), dont plus de 1,1 milliard via un prêt personnel. Ces emprunts ne nécessitant pas de justifier le motif du crédit continuent de séduire de nombreux clients. Leur production est en hausse de 12,5 % par rapport à mai 2015. Depuis le début de l'année, les prêts personnels ont produit 5,4 milliards d'euros, un chiffre en hausse de 10,5 % par rapport aux résultats enregistrés sur les cinq premiers mois de l'année précédente.

Un peu moins séduisants, les crédits affectés n'ont représenté que 803 millions d'euros en mai 2016 (+ 11,2 % par rapport à mai 2015). Outre les crédits visant l'achat d'un véhicule, le financement de biens d'équipement du foyer (électroménager, multimédia, ameublement…) est un motif d'emprunt de plus en plus fréquent. En mai, sa production est en hausse de 12,1 % par rapport au cinquième mois de l'année précédente. Elle progresse de 2,9 % sur le dernier trimestre.

Le crédit renouvelable séduit un mois sur deux

Après des années de régression confirmant le désintérêt des Français pour le crédit renouvelable, celui-ci a connu un léger rebond au mois de février et de mars 2016 avant de replonger en avril. Au mois de mai, les nouvelles utilisations de crédits renouvelables progressent à nouveau. Leur production enregistre une hausse de 6 % par rapport à mai 2015 et de 1,7 % sur les trois derniers mois.

Depuis le début de l'année, plus 4 milliards d'euros ont été empruntés via un crédit renouvelable, dont 790 millions au mois de mai. Ce chiffre est en hausse de 2 % par rapport aux 3,9 milliards obtenus sur la même période en 2015. Le rebond de ce type bien particulier de prêts se confirmera-t-il dans les mois à venir ?

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆