Très haut débit : la fibre dépasse l’ADSL en France, un déploiement réussi

Le très haut débit ou une bascule historique. Dix ans après son lancement, les abonnements fibre dépassent ceux de l'ADSL… On vous dit tout.

  • Publié le

C’est une grande première en France ! En effet, pour la première fois dans l’hexagone, le nombre d’abonnements fibre dépasse le nombre d’abonnements ADSL. Un basculement qui montre du doigt que le très haut débit est en bonne voie. En un an seulement, les derniers chiffres de l’Arcep démontrent plus de 4 millions d’abonnements fibre supplémentaires. De fait, fin 2021, on recense 14,5 millions d’accès actifs à la fibre, contre 14,4 millions sur le réseau cuivre. Cette dernière technologie a perdu 2,9 millions d’abonnements sur l’année.

Fibre optique

Très haut débit avec la fibre, une bonne nouvelle pour l’Arcep et les opérateurs

Que ce soit suite aux confinements, avec des abonnements supplémentaires sur les plateformes de VOD par exemple, ou bien avec la banalisation du télétravail, le confort de la rapidité et la stabilité de l’accès internet est une chose à laquelle le Français semble avoir succombé. Malgré les retards et les raccordements défectueux qui ont entaché la technologie fibre, le haut débit reste un produit demandé. En effet, en milieu d’année, l’Arcep remontait l’information, il y a avait beaucoup trop de problèmes de raccordement. Le gendarme des télécoms dénonçait le manque de soin des prestataires et des comportements qu’il jugeait « inacceptables ». Laure de la Raudière, présidente de l’Arcep, dénonçait que « certains techniciens de raccordement défoncent les portes d’armoires de connexion ou débranchent un client », en soulignant que « malheureusement, ce ne sont pas des pratiques isolées ».

« Une feuille de route bien précise sur les responsabilités des uns et des autres » a été mise en place. Cette dernière prévoit entre autres des « indicateurs de qualité de service ». Selon Laure de la Raudière, leur examen devrait permettre de remédier à la situation. Ainsi, elle pourra vérifier si celle-ci s’améliore, sans quoi, des « mesures correctives » seront mises en place. Le gouvernement a pour objectif de généraliser l’accès à la fibre sur l’ensemble du territoire d’ici 2025.

De fait, l’Arcep peut se réjouir, et les consommateurs de même. L’accélération de la couverture fibre est lancée. C’est à ce jour 70 % du territoire qui est couvert par la technologie du fil de verre.

Quant aux opérateurs, ils peuvent de même se féliciter. De plus en plus de consommateurs basculent sur la fibre. Avec la conquête de ce nouveau marché, les opérateurs ont tous lancé de nouvelles offres et de nouvelles box. De plus, rentabilisent leurs investissements et augmentent leurs revenus.

Un encouragement au retrait du cuivre

Si le rythme ne faiblit pas, le plan de l’accès au haut débit pour les Français devrait être terminé dans les deux ans.

En effet, Orange appuie de plus en plus sa volonté de retirer son réseau cuivre, vieillissant et trop coûteux en entretien. L’opérateur s’est lancé le défi d’un retrait total en 2030, en éteignant les installations de l’infrastructure petit à petit. Par ailleurs, une expérimentation est en cours avec l’arrêt des offres commerciales ADSL et VDSL sur six communes françaises. Bien évidemment, le retrait du cuivre ne pourra avoir lieu que lorsque les habitants auront une alternative de connexion à internet.

Alors fibre ou ADSL ?

Vous souhaitez savoir si votre logement est éligible à la fibre ou à l’ADSL et à quelle rapidité vous allez pouvoir surfer sur internet ?
Contactez nos conseillers pour tester votre éligibilité !
Appelez directement le : 01 88 85 13 51 Coût d’un appel local

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 8 avis