Télévision : fusion entre TF1 et M6, comprendre le projet

Un projet long de plusieurs mois pour les deux groupes. Si la fusion entre TF1 et M6 semble un sujet délicat, faisons le point.

  • Publié le

Pourquoi une fusion entre TF1 et M6 ?

Les géants du numérique ont mis à mal le secteur de la télévision ainsi que son modèle économique. Martin Bouygues, président du groupe Bouygues, la maison mère de TF1, parle d’un « enjeu de souveraineté » quand il mentionne la fusion entre TF1 et M6. Selon lui, les plateformes de vidéo à la demande avec abonnement, telles que Netflix ou encore Disney+, ont la possibilité d’investir dans les programmes et envahissent de plus en plus le terrain des chaînes traditionnelles de la télévision, notamment dans le divertissement. De plus, avec l’apparition d’offres moins chères avec publicités, ces dernières peuvent influencer le financement et le modèle économique de ces mêmes chaînes de télévision.

La fusion entre TF1 et M6 pourrait donc permettre aux deux chaînes de réaliser plus d’investissements dans leurs contenus.

Pourquoi la fusion entre TF1 et M6 semble-t-elle compromise ?

Si tout semblait en faveur de la fusion entre TF1 et M6, l’Autorité de la concurrence quant à elle s’y oppose dans son premier rapport en juillet dernier.

Le président du directoire de M6, Nicolas de Tavernost, a précisé que « la fusion ne se ferait pas à n’importe quel prix. La fusion est faite pour se renforcer. Elle n’est pas faire pour s’affaiblir ». Pour Gilles Pélisson, le patron de TF1, « le rêve de créer un champion de l’audiovisuel français n’est pas forcément partagé à ce stade par l’analyse des services de l’Autorité de la concurrence ». Selon les deux groupes, la fusion entre TF1 et M6 avait donc pour but « d’apporter une réponse française aux défis des plateformes mondiales ». Ils veulent en effet créer un mastodonte de la télévision avec un chiffre d’affaires dépassant les trois milliards d’euros.

Les probabilités pour qu’elle se réalise

Les investisseurs ne croient pas vraiment au projet de fusion entre TF1 et M6.

Bouygues, à la mi-août, a mis en avant un panel d’engagements sur trois ans pour répondre aux exigences de l’Autorité. Ils concernent notamment le domaine de la publicité. Les détracteurs du projet trouvent que la période de trois ans est trop courte. De plus, quelques distributeurs de TF1 sont secoués et le font savoir. Le plus visible est Canal, qui pour montrer son opposition au projet, a coupé les chaînes du groupe de TF1. En effet, il refuse de payer une rémunération qu’il considère comme importante pour une diffusion de chaînes gratuites.

De plus, dans les mesures exposées par les groupes, aucune ne contient d’engagement dans le domaine de la production. Enfin, il n’y a aucun dispositif qui garantie l’indépendance des équipes de rédaction.

Que se passerait-il si la fusion entre TF1 et M6 échouait ?

Pour Nicolas de Tavernost, si la fusion venait à échouer, « il est évident [qu’ils] ne resteraient pas en l’état. Pour l’heure, on est concentrés sur la fusion. Je joue gagnant, pas perdant ». Après avoir proclamé que la fusion était une nécessité, il serait difficile de convaincre les investisseurs en restant tel quel.

Et si elle avait lieu ?

Sur la base des audiences de l’année 2021, le groupe obtenu par la fusion entre TF1 et M6 obtiendrait un total d’audience cumulée de 38,5 %. De même, il détiendrait 75 % du marché publicitaire de la télévision. C’est en effet ici que l’on retrouve une majeure partie de la problématique. Les chaînes sont essentiellement financées par la publicité.

Le patron du groupe serait Nicolas de Tavernost. Martin Bouygues démontre une certaine confiance. En effet, il est peu courant de voir le patron de l’organisme racheté prendre la tête du nouveau groupe.

Les dernières auditions pour la fusion entre TF1 et M6

L’Autorité de la concurrence a pour engagement de donner une décision à la mi-octobre concernant la fusion entre TF1 et M6. Les auditions définitives devaient avoir lieu les 5 et 6 septembre. Le verdict sera rendu en huis-clos et aucune communication n’est prévue pour le moment.

Et vous, quel téléspectateur êtes-vous ? Plutôt streaming, plutôt chaînes de la TNT ? Quel que soit votre intérêt pour les différentes chaînes ou plateformes, JeChange peut vous trouver l’abonnement qui vous correspond ! N’hésitez pas, vous pouvez lors d’un appel gratuit faire le point sur les différents bouquets mis à votre disposition par les opérateurs.

Besoin d’un abonnement ?

Nos conseillers répondent à toutes vos questions et vous font des offres Internet et/ou mobile sur-mesure !

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.7/5 - 7 avis