Starlink : une nouvelle autorisation accordée par l’Arcep

Après un retournement de situation sur l'attribution des fréquences à Starlink en France, l'Arcep a donné son feu vert !

  • Publié le

Utilisation des fréquences : Starlink est de nouveau autorisée dans l’hexagone

Après un premier accord délivré en début d’année, le Conseil d’Etat avait annulé cette décision et privé Starlink des fréquences qui lui avaient été allouées. En effet, le 5 avril dernier, le Conseil avait demandé à l’Arcep de faire la demande dans les règles, avec une consultation du public. Le 2 juin dernier, l’Arcep explique donc que « les contributions à cette consultation publique ont notamment fait ressortir l’intérêt du service Starlink pour développer la connectivité des zones blanches ou mal desservies par les réseaux fibrés ».

L’Arcep attribue donc à Starlink une autorisation d’utilisation de fréquences radioélectriques pour un réseau ouvert au public, lui permettant de fournir un accès internet fixe par satellite.

Une bonne nouvelle pour les habitants de zones mal desservies

Starlink propose la connexion internet par satellite. Cela est une alternative pour les zones mal desservies qui pourraient avoir accès au très haut débit. La connexion par satellite étant une des technologies proposant l’accès internet quand les autres ne peuvent être au rendez-vous. L’opérateur créé par Elon Musk a essuyé un refus, mais a refait une demande en bonne et due forme, soutenue par l’Arcep.

satellite

Le service Starlink compte pour l’instant plus de 100.000 abonnés dans le monde, selon les déclarations publiques des responsables de Starlink.

Starlink : comment fonctionne le service d’accès à internet ?

Starlink prévoit une constellation de 12 000 satellites d’ici 2025. L’opérateur repose sur un projet unique. En effet, au lieu de n’avoir recours qu’à un satellite géostationnaire, ce dernier souhaite utiliser une myriade de satellites, déployée en orbite basse. Ce sont ces nombreux satellites qui communiqueront avec des stations au sol, chargées de transmettre les données.

Le projet ambitieux de Starlink, c’est de composer cette myriade de 12 000 satellites, d’ici 2025. L’objectif final étant d’en lancer 30 000 de plus.

Avec les 42 000 satellites finaux, Starlink compte proposer une ouverture mondiale sur la connexion haut débit. 100 000 abonnés sont comptés à ce jour à travers le monde.

Une constellation de satellites en orbite basse

Le but de cette constellation est de mailler le ciel, afin d’offrir un accès internet aux habitants des zones mal desservies. Les mini satellites seront donc placés à environ 500 kilomètres au-dessus de nous, en orbite basse. Cette dernière est une zone de l’orbite terrestre allant jusqu’à 2000 kilomètres d’altitude. Elle se situe entre l’atmosphère et la ceinture de Van Allen.

Starlink est aujourd’hui disponible dans une trentaine de pays. La connexion internet par satellite demande un équipement bien spécifique. De fait, vous aurez besoin d’une parabole, des supports de fixations pour cette dernière et d’un routeur. Dans les prochains mois, Elon Musk souhaite atteindre les 300 Mbits/s avec une latence de 20 millisecondes. Les utilisateurs de Starlink peuvent à ce jour profiter d’un service équivalent à celle d’une connexion internet fixe en France. Soit, des débits allant de 50 à 150 Mbits/s avec une latence comprise entre 20 à 40 millisecondes.

Et vous, quelle est votre éligibilité ? Avez-vous la possibilité du haut débit ? N’hésitez pas à faire appel à un expert JeChange. Il pourra faire le test sur votre ligne et faire le tour des meilleures offres pour vous et avec vous.

Alors fibre ou ADSL ?

Vous souhaitez savoir à si votre logement est éligible à la fibre ou à l’ADSL et à quelle rapidité vous allez pouvoir surfer sur internet ?
Simulez à vitesse grand V avec notre test d’éligibilité !
 

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 12 avis