Vers le retrait du réseau cuivre

Prévu pour 2023, le retrait du réseau cuivre est un projet d'Orange. L'extinction complète de celui-ci est attendue pour 2030.

  • Publié le

Renouvellement des infrastructures pour le retrait du réseau cuivre

2020 est le début de la fin du réseau cuivre, suite à une décision prise en 2018. 2023, quant à elle, est le point de départ du retrait du réseau cuivre, souhaité entre autres par Orange. Ce dernier presse l’Arcep pour accélérer le pas, car il trouve cette échéance trop lointaine.

Le cuivre reste donc un point de tension. Le sujet semble complexe : câbles à terre, pannes fréquentes, absence régulière de réseau dans les zones rurales, etc. Le PDG d’Orange, Stéphane Richard, explique qu’il s’agit d’un réseau vieillissant, installé depuis plusieurs dizaines d’années, qui coûte cher, et qui est « très vulnérable » aux événements climatiques. Il appuie ses propos en soulignant que l’opérateur investit près de 500 millions d’euros par an pour entretenir ce réseau. A terme, le but d’Orange est de remplacer le réseau actuel par la fibre. Le vrai défi est de tirer la fibre dans les campagnes, où les raccordements sont plus longs et difficiles, mais aussi plus chers.

D’ici la fin de l’année 2021, les trois quarts des logements français devraient être éligibles à la fibre. La demande de cette technologie est de plus en plus importante, notamment depuis la crise sanitaire qui a généralisé le télétravail.

poteau téléphonique

Couverture des zones blanches

Les opérateurs doivent continuer leur course pour résorber les zones blanches mobiles. New Deal Mobile, un accord conclu avec l’Etat il y a environ 4 ans, a été mis en place pour accélérer le déploiement de la 4G sur le territoire. A ce jour, 50 000 sites 4G sont en service, ils couvrent environ 98 % de la population et 89 % du territoire. Pour les zones blanches, le rythme s’accélère et une centaine de pylônes commencera à émettre chaque mois.

Le programme de retrait du réseau cuivre devrait s’étaler jusqu’en 2030, il reste environ un million de kilomètres de câbles à retirer pour les 22 millions de lignes cuivres actives restantes. Orange invite les opérateurs à participer au démantèlement du réseau cuivre en augmentant leur prix d’accès, ce à quoi ces derniers se refusent.

En septembre 2020, Sébastien Soriano (ancien président de l’Arcep) a laissé entendre que si Orange se présentait avec un plan ambitieux mais concret, l’institution pourrait augmenter le prix du dégroupage, appelé aussi prix du cuivre. De fait, le prix régulé et payé par les opérateurs à Orange pour accéder à son infrastructure afin de distribuer l’ADSL pourrait augmenter.

Êtes-vous sûr, au vu des augmentations potentielles des derniers temps, d’avoir la meilleure offre internet, au meilleur rapport qualité / prix ? Pour vous répondre, les conseillers JeChange mettent leur expertise à votre disposition. N’hésitez pas à vous faire recontacter gratuitement afin de faire le point sur votre accès internet et téléphonie. Testez votre éligibilité et laissez-vous guider pour dénicher la meilleure offre en fonction de vos besoins.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.6/5 - 5 avis