Besoin d'aide pour changer d'opérateur internet ?

Nos experts vous conseillent les offres les mieux adaptées à vos besoins, à votre budget et vous font profiter des promotions en cours. Service gratuit et sans engagement.

Obtenir de l'aide ou appeler directement le :
Appelez le 01 73 30 95 44

Free poursuit son ascension au premier trimestre

Boutique de Free Mobile
Sur le segment des offres de téléphonie mobile, la progression de Free est spectaculaire au premier trimestre 2015 !

Casser les prix et conquérir sans relâche de nouvelles parts de marché : le modèle économique de l'opérateur Free continue à fasciner bon nombre d'observateurs du marché des télécoms français, et il est donc normal que les chiffres d'activité du premier trimestre 2015 soient étudiés à la loupe.

L'inventeur du célèbre forfait low cost à 2 € recrute toujours aussi massivement dans le domaine de la téléphonie mobile, au point qu'il pourrait bientôt supplanter Bouygues Telecom et prendre sa place sur la troisième marche du podium. Les offres Freebox en Internet fixe, quant à elles, affichent aussi un solde positif de clientèle, même si le revenu par abonné tend à diminuer régulièrement.

Free Mobile : un considérable afflux de clientèle

À lire : Résultats financiers de Bouygues Télécom au T1 2015

Après avoir franchi le cap symbolique des dix millions d'abonnés à la fin 2014, Free compte désormais 10,525 millions de clients à la date du 31 mars 2015. L'opérateur compte 420 000 clients mobiles de plus qu'en tout début d'année, et surtout 1,89 million de plus qu'à la même date de l'année dernière, soit une augmentation spectaculaire de 21,88 % sur douze mois. Free reste donc le principal recruteur dans ce secteur, loin devant Orange (+193 000 clients sur le trimestre), Bouygues (+152 000) et évidemment Numericable-SFR (-445 000).

Ainsi, et environ trois ans après son lancement sur le secteur et la diffusion de ses formules à prix cassés, la firme de Xavier Niel revendique 15 % des parts de marché de la téléphonie mobile. Difficile de dire toutefois si l'opérateur y trouve son compte, dans la mesure où il refuse comme d'habitude de communiquer son revenu moyen par abonné (ARPU).

L'écart entre Free Mobile et Bouygues Telecom n'est plus que de 750 000 clients environ. Autrement dit, et au rythme actuel des recrutements pour les deux opérateurs, il est probable que Free s'impose comme le nouveau numéro 3 de la téléphonie mobile d'ici au troisième trimestre 2015.

Internet fixe : des résultats plus timides mais qui restent satisfaisants

La Freebox a toujours ses adeptes, et ces derniers sont même de plus en plus nombreux. L'opérateur compte un total de 5,945 millions d'abonnés haut ou très haut débit à la date du 31 mars 2015. Soit 77 000 clients en plus par rapport au 31 décembre 2014 et un afflux de 234 000 nouveaux clients en une année (+ 4,1 %). C'est mieux que le leader Orange, mais moins bien que Bouygues Telecom, qui continue à rafler actuellement la mise dans l'Internet fixe. Les résultats sont donc plus modestes que dans le mobile mais restent un motif de satisfaction pour la direction du groupe.

Le seul sujet légitime d'inquiétude, pour les investisseurs, pourrait être la chute continue du revenu moyen par abonné (ARPU) : il se fixe à 34,70 € au 31 mars 2015, alors qu'il atteignait encore 35,10 € à la fin 2014 et même 35,50 € au milieu de l'année dernière. Cette baisse serait due principalement aux nombreuses opérations promotionnelles lancées par Free, par le biais de réductions exceptionnelles et de la commercialisation d'abonnements sur des sites de vente privée.

Sur le détail, Free indique que 700 000 de ses clients en Internet fixe, soit 11,77 % d'entre eux, bénéficient désormais d'une connexion en très haut débit (supérieur à 30 Mb/s), qu'il s'agisse de la fibre optique ou du VDSL2. On peut s'étonner par ailleurs que le communiqué ne contienne aucune précision sur les premiers résultats de la nouvelle Freebox mini 4K. Cette dernière avait pourtant fait l'objet d'une grande conférence de presse le 10 mars dernier et a certainement contribué, au moins en partie, aux chiffres du trimestre.

Des résultats financiers au beau fixe

À lire : Bilan trimestriel mitigé pour le nouvel ensemble Numericable-SFR

Alors même que de nombreux autres opérateurs comme Bouygues Telecom ou Numericable-SFR annoncent un recul en la matière, le chiffre d'affaires d'Iliad continue à progresser. Il s'établit à 1,07 milliard d'euros et à +7 % par rapport au premier trimestre de l'année précédente. Les causes du phénomène sont évidemment à rechercher du côté de Free Mobile : le chiffre d'affaires de la branche téléphonie affiche à lui seul 437,9 millions d'euros, soit une augmentation spectaculaire de 18,5 % par rapport au premier trimestre 2014 !

Un résultat qui s'explique non seulement par l'afflux de nouveaux clients, mais aussi par des migrations plus soutenues depuis l'offre de base à 2 € jusqu'aux forfaits Free plus rentables à 15,99 ou 19,99 € par mois. Plus que jamais, le pari de Xavier Niel consistant à conquérir le marché via une politique low cost semble porter ses fruits.

Ces premiers résultats encourageants poussent le groupe à se montrer optimiste quant aux perspectives pour 2015. Iliad table notamment sur un résultat brut d'exploitation (Ebitda) supérieur de 10 % au niveau établi en 2014. Ce pari est pour l'instant accueilli avec prudence par les marchés financiers : l'action Iliad ne connaissait qu'une augmentation modeste après la publication des résultats. Cotée à environ 217 €, elle affiche toutefois une belle valorisation de 9 % depuis le début de l'année, ce qui démontre la confiance des investisseurs.

Les raisons du succès selon Free

Quelles motivations animent les nouveaux ou les anciens clients de Free ? L'opérateur, bien sûr, ne se prive pas d'attribuer les bons résultats aux évolutions les plus récentes de son offre. On peut ainsi évoquer l'amélioration des offres groupées mobile et Freebox, avec désormais la possibilité pour tout client Freebox de souscrire jusqu'à quatre forfaits mobiles à prix préférentiel (15,99 € par mois).

Les mobinautes, dans le même temps, ont été de plus en plus nombreux à pouvoir accéder à une 4G maison : un peu plus de 950 antennes ont été déployées pour le seul premier trimestre 2015, à comparer avec les 400 qui avaient été installées au premier trimestre de l'année précédente.

Du côté de la téléphonie fixe, enfin, et outre l'arrivée de la toute nouvelle Freebox mini 4K, l'offre s'est enrichie de destinations supplémentaires en roaming, et pas des moindres : le Canada ou la Belgique font notamment partie des ajouts.

Nos experts sont à votre service

Nos conseillers spécialisés vous rappellent gratuitement et vous conseillent dans le choix de votre opérateur. Vous pouvez également les joindre au 01 73 30 95 44.

Me faire rappeler

Aucun commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)