Le téléphone fixe analogique va disparaitre

Orange sonne le glas du « réseau téléphonique commuté » (RTC). Près de 13 millions de lignes reliées au réseau historique sont concernées par cette extinction programmée. Dans le même temps, l'opérateur historique annonce des solutions de remplacement par le biais d'une nouvelle gamme baptisée « Orange Accès Essentiel ». Explications.

Les foyers français déjà abonnés depuis de nombreuses années à une box Internet triple play (Internet, TV, téléphone) ont sans doute temps oublié l'époque, pas si lointaine, où ils devaient se contenter d'un simple téléphone filaire directement raccordé à la prise, elle-même reliée au commutateur du quartier. Le bon vieux « réseau téléphonique commuté » (RTC), malgré un déclin soutenu au cours des deux dernières décennies, conserve un public fidèle : l'ARCEP, l'autorité régulatrice des télécoms, estimait ainsi récemment à 12,9 millions le nombre de lignes encore reliées au réseau historique, soit un tiers du marché !

Une survivance difficile et coûteuse à gérer pour Orange (héritier de France Telecom), qui vient d'annoncer son intention de donner un coup de pouce au destin et d'engager l'extinction progressive des lignes fixes RTC à partir de 2021. Comment l'opérateur va-t-il procéder ?

Vers un abandon progressif du RTC par Orange

Dans un communiqué en date du jeudi 18 février 2016, Orange a confirmé un projet visant l'extinction lente des quelques 13 millions de lignes utilisant encore le réseau téléphonique commuté en France. Le RTC s'oppose aux nouvelles communications voix en « téléphonie IP », qui utilisent elles aussi le réseau cuivre du téléphone mais en se basant sur un protocole Internet – typiquement via une box DSL et des adaptateurs branchés sur les prises téléphoniques. Le bon vieux réseau commuté, quant à lui, est une technologie analogique dont le déploiement remonte pour l'essentiel aux années 1980.

Les particuliers qui disposent encore d'un téléphone classique sans aucune connexion Internet associée ont cependant du temps devant eux pour anticiper confortablement la transition. Orange, tout d'abord, continuera à prendre en charge l'ouverture de nouvelles lignes RTC jusqu'à la fin de l'année 2018. Il faudra ensuite attendre 2021 pour que les premières fermetures interviennent. Ces dernières s'échelonneront jusqu'en 2024 : le calendrier, qui fixera une date pour chaque grande zone géographique du pays, reste à déterminer. Dans tous les cas, Orange a pris l'engagement que les clients concernés par une fermeture seront prévenus au moins cinq ans à l'avance (soit dès cette année pour les premiers, et au plus tard en 2019 pour les derniers).

Une technologie jugée obsolète et coûteuse

La conservation du réseau téléphonique commuté, en l'état, n'est tout simplement pas envisageable pour Orange. Et ce pour plusieurs raisons :

  • Les commutateurs, indispensables pour faire transiter les communications voix sur le RTC, constituent un réseau vieillissant et en constante dégradation. De fait, le renouvellement de ces équipements est rendu difficile par la raréfaction des fabricants spécialisés dans les pièces détachées de ces appareils.
  • Dans le même ordre d'idée, Orange voit progressivement partir à la retraite ses derniers techniciens formés aux technologies analogiques. Les jeunes recrues, formées exclusivement aux nouvelles normes de la téléphonie IP et aux technologies numériques, ne sont pas en mesure d'assurer la relève. Un choix voulu par l'opérateur, qui estime coûteux et inutile de former son personnel à des technologies vouées à disparaître.
  • Enfin, et de façon plus étonnante, l'opérateur fait valoir que le réseau téléphonique commuté… n'est pas écologique ! Les commutateurs et le réseau commuté, en effet, afficheraient une consommation électrique et une empreinte carbone bien supérieures à leurs équivalents de la téléphonie IP

Qui est concerné ?

De nombreux particuliers, bien sûr, continuent à utiliser une ligne téléphonique RTC pour leurs besoins quotidiens. C'est le cas en particulier de la frange de la population des seniors la moins à l'aise avec les technologies numériques. Les jeunes actifs ou étudiants, à l'opposé, ne font quasiment plus jamais le choix d'une ligne fixe traditionnelle lorsqu'ils s'installent. Ils optent soit pour la téléphonie IP avec une box, soit… pour l'absence totale de ligne fixe, au profit d'un forfait illimité sur smartphone.

Toutefois les plus grands défis à venir concernent surtout certains milieux professionnels. Nombreux, ainsi, sont les commerçants ou artisans qui se contentent d'une ligne téléphonique simple dans leurs locaux professionnels. D'autres secteurs ont un caractère encore plus problématique : les lignes d'appel d'urgence installées sur la plupart des ascenseurs, par exemple, utilisent encore le réseau téléphonique commuté. Idem pour certains terminaux de paiement et différents services de téléalarme pour la protection des bâtiments.

Pour tous les professionnels exerçant dans un secteur sensible (urgences médicales, sécurité …), la transition pourrait nécessiter davantage qu'un simple changement d'appareil et aller jusqu'à la mise en place d'une alimentation électrique de secours. La téléphonie IP, à la différence du RTC, a en effet le gros défaut de se couper en cas de panne d'électricité !

Quelles solutions de remplacement ?

Orange s'y est d'ores et déjà engagé : les clients qui doivent renoncer au réseau téléphonique commuté ne seront pas pour autant contraints de choisir un abonnement Internet s'ils ne le souhaitent pas. Dans cette perspective, l'opérateur préparerait une nouvelle gamme baptisée « Orange Accès Essentiel », qui proposera le seul service de la téléphonie IP, à l'aide d'un boîtier nettement plus basique qu'une box. La date de lancement et les caractéristiques précises de l'offre sont encore inconnues à ce stade. On peut s'attendre en revanche à ce que son prix soit très abordable, et en tout cas bien inférieur à l'abonnement RTC facturé actuellement près de 17 € par mois.

Besoin d’un conseil ?

ADSL, fibre optique, box 4G… vous êtes perdu parmi les offres ?
Demandez conseil à JeChange pour trouver une box internet rapide, fiable et bon marché. Nos conseillers répondent à toutes vos questions et vous font des offres Internet sur-mesure !

Rappel gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 21 avis