Fibre optique : une volonté d’amélioration des réseaux se fait entendre

La banque des Territoires a effectué une étude pour renforcer les réseaux fibre. Pour cela, un plan est évalué à dix milliards d'euros.

  • Publié le
La fausse fibre de Numericable-SFR

Certaines infrastructures dédoublées pour la fibre optique

InfraNum, la fédération qui regroupe les professionnels de la fibre optique, est alarmante. Philippe Le Grand, son président, a demandé ce qu’il se passerait « si une tempête comme celle de 1999 privait des dizaines de milliers de foyers de réseaux télécoms ». En effet, une étude a été menée par la Banque des Territoires sur la résilience des réseaux de la fibre. Philippe Le Grand rappelle que « la résilience, c’est se préparer aux événements qu’on ne pensait pas imaginables ». En effet, qui pouvait prévoir la covid et la ruée vers le télétravail qui en a découlé ?

Plusieurs milliers de kilomètres de câbles, un effort de 10 milliards d’euros

Le réseau fibre à ce jour paraît assez mal préparé aux chocs majeurs tels que certains événements climatiques. Un point qui le rend vulnérable, c’est que certains câbles sont posés sur des poteaux de téléphonie ou d’électricité. N’étant pas enfouis, ils sont sensibles, et susceptibles de tomber, que ce soit en cas d’orages, d’accidents de la circulation, par exemple, ou bien lors d’une chute d’arbre. De fait, on compte près de 500 000 kilomètres de câbles linéaires non enfouis, soit un peu moins de la moitié des câbles fibre du pays.

Antoine Darodes, responsable des investissements numériques de la Banque des Territoires explique que la filière préconise plusieurs solutions.

La première d’entre elles, loin d’être la moins chère, est d’enfouir la moitié des câbles aériens. Viendraient ensuite des mesures pour blinder les portes des centraux sur les sites critiques, renforcer la sécurité des infrastructures qu’il faudrait par ailleurs doubler. Enfin, afin de rétablir les services dans les meilleurs délais, il faudrait prévoir des pièces de rechange. Il est vrai qu’en plus des événements climatiques et accidentels, des opérations de malfaçon se multiplient, tout comme certains problèmes de qualité.

Le montant de cet effort à fournir est estimé à 10 milliards d’euros, et comme le précise Antoine Darodes, « cela ne va pas se faire du jour au lendemain. On part au minimum sur la fin de la décennie ».

Fibre optique

La filière de la fibre veut régler les problèmes de qualité

Philippe Le Grand précise qu’il s’agit « du problème qui vient gâcher la fête ». Même si la France est en avance par rapport à l’ensemble de ses compères européens, des problèmes de qualité semblent se multiplier. Parmi eux, on recense des clients débranchés ou bien des raccordements dits en plats de nouilles. « Un véritable festival de pannes » explique le sénateur Patrick Chaize.

La présidente de l’Arcep, Laure de La Raudière, va jusqu’à expliquer qu’au « risque de dire un gros mot, il faut une professionnalisation du secteur. Honnêtement, il n’y a pas eu d’amélioration ces derniers mois ».

Fin 2021, la filière a lancé son plan d’actions, et entend bien régler ce problème une bonne fois pour toutes.

Un plan d’action proposé

Les différents professionnels du domaine de la fibre optique ont ciblé des points importants. Dorénavant, les techniciens qui réalisent les installations devront être labellisés. Ce label portera sur plusieurs critères, notamment les branchements. Une nouvelle organisation semble se mettre en place. Cette dernière devrait permettre aux différents opérateurs une réversibilité sur les interventions effectuées sur leur réseau. Enfin, des comptes rendus plus détaillés devront être remis.

Une prise de conscience de sous-traitance parfois mal rémunérée. Le sénateur Patrick Chaize défend que « quand en bout de chaîne, on a un intervenant payé au lance-pierre, ça ne peut pas fonctionner ».

Et vous, où en êtes-vous avec la fibre ? N’hésitez pas à prendre contact gratuitement avec un conseiller expert JeChange. Ce dernier se tient à votre disposition pour tester votre logement et faire le point avec vous sur les différentes offres disponibles. Cela vous permettra entre autres, de trouver celle qui correspond à vos attentes et à votre budget.

Alors fibre ou ADSL ?

Vous souhaitez savoir à si votre logement est éligible à la fibre ou à l’ADSL et à quelle rapidité vous allez pouvoir surfer sur internet ?
Contactez nos conseillers pour tester votre éligibilité !
Appelez directement le : 01 88 85 13 51 Coût d’un appel local

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.3/5 - 12 avis