Nouvelle box de SFR : bienvenue à la « quintuple play » !

SFR devrait dévoiler pour le début de l’été 2014 sa nouvelle box. Celle-ci regrouperait l’accès aux différentes offres multi play classiques déjà proposées par l’opérateur, élargies toutefois à une large gamme de services liés à la domotique. Au-delà, et sans en donner une assurance catégorique, l’opérateur au carré rouge a laissé entendre une nette préférence envers Android. Les décodeurs TV de SFR pourraient donc prochainement abandonner l’OS maison pour fonctionner sous le système d’exploitation de Google et ainsi faire profiter leurs utilisateurs de la pléiade d’applications qu’il renferme en son sein. Mais SFR n'est pas le seul FAI à s'être positionné sur ce segment...

Logo SFR

Franck Cadoret, Directeur Exécutif Grand Public et Professionnels de SFR, était l'invité du Grand Talk de 01Net. Celui-ci a livré quelques détails entourant la sortie de la nouvelle box de l'opérateur, dont le lancement est prévu pour le mois de juin.

Une nouvelle box axée domotique ou la confirmation de l'intérêt de SFR envers le « smart home »

L'on connaissait depuis longtemps l'offre quadruple play proposée par la plupart des opérateurs, intégrant accès à l'Internet haut débit, téléphonie fixe, télévision et téléphonie mobile. L'on sait désormais que SFR entend élargir ce cocktail à une nouvelle gamme de services : celle de la domotique. Si Franck Cadoret n'a pas détaillé l'ensemble des changements à venir affectant cette nouvelle box, celui-ci a tout de même admis que le service « Home by SFR » – actualisé – devrait reprendre sous peu du service.

Commercialisée depuis juin 2012, l'offre « Home by SFR » avait permis à la marque au carré rouge de se lancer sur le créneau de la sécurité du domicile. Faisant son entrée sur le marché du foyer connecté, SFR proposait alors des services permettant par exemple de vérifier à distance la sécurité de son lieu de vie, via une application mobile ainsi qu'une série d'équipements prévus à cet effet (capteurs, caméras, alarmes…).

Dans l'esprit de cette nouvelle box, ce service va désormais concentrer un panel étendu de solutions conçues dans un esprit résolument orienté « smart home ».  En effet, la version rafraîchie de « Home by SFR » ne permettra plus seulement de garder un œil sur la simple tranquillité de son habitat. Selon le dirigeant de la firme, ce service s'ouvrira désormais à de nouvelles fonctionnalités telles un contrôle à distance de ses volets roulants, de ses luminaires ou encore de certains appareils électriques, sous réserve de leur compatibilité.

Le choix d'Android en lieu et place d'une « solution maison »

Le rachat de SFR par Altice-Numericable n'aura donc pas freiné la créativité du département R&D de l'opérateur. En gage de la confiance que placent les dirigeants de la firme en l'avenir du carré rouge, ceux-ci ont fait l'annonce d'ambitieuses évolutions pour la prochaine box. À ceci une raison simple : de l'aveu de Franck Cadoret, la box est « le lieu de toutes les innovations ». Et concentre donc logiquement l'attention pleine et entière de l'opérateur.

D'autant plus que M. Cadoret a laissé entendre qu'à l'avenir, cette box devrait fonctionner sous Android, et ainsi faire bénéficier à ses futurs détenteurs l'usage de l'immense parc d'applications du système d'exploitation du géant Google, particulièrement populaire parmi les développeurs. Le choix d'Android présenterait de plus l'avantage pour SFR d'exploiter directement un écosystème viable et en plein essor, en lieu et place d'imposer à ses clients une « solution maison ».

L'intérêt nourri par SFR envers Android n'est pas en soi nouveau. Depuis quelques temps déjà, l'opérateur avait multiplié les opérations faisant appel aux services développés par la firme de Palo Alto. On se souvient ainsi du lancement de son « décodeur TV avec Google Play ». De même, SFR avait proposé à ses abonnés un accès illimité à YouTube sur ses forfaits RED 4G. 

De là à estimer que le décodeur TV SFR associé à cette nouvelle box fonctionnera sous Android TV,  il n'y a qu'un pas que M. Cadoret s'est bien gardé de franchir. Silencieux sur cette question, le dirigeant de SFR ne s'est pas montré plus prolixe concernant le prix de cette nouvelle box. Le plus probable étant que celle-ci sera accessible monnayant un ticket d'entrée, sous la forme d'une souscription à un abonnement parallèle, en sus du forfait ADSL ou fibre déjà contracté.

Intégrer des services de domotique à une box : une idée qui n'est pas nouvelle

SFR n'est toutefois pas le seul à aborder le segment de la domotique sur le marché français. La diversification opérée par les FAI au travers de la domotique constitue une tendance qui leur est commune depuis quelques temps. 

Déjà, Orange a annoncé un service peu ou prou équivalent à celui de « Home by SFR », via le lancement de « Orange Smart Home ». L'offre d'Orange, lancée en Pologne il y a de cela déjà un an – au mois de mai 2013 – devrait faire son apparition dans les foyers français à l'été 2014. Grâce à Smart Home, le premier opérateur hexagonal fait l'alléchante promesse à ses futurs utilisateurs de « piloter et sécuriser sa maison à distance depuis une seule application, de n'importe où et à tout moment ».

Concrètement, cette application évolutive sera incluse dans un pack comprenant un jeu de capteurs sans fil (détecteurs de mouvement, d'ouverture de porte, de fumée…). Une application mobile rendra possible la configuration des automatismes voulus par ses utilisateurs ainsi qu'une visualisation immédiate de l'historique des événements de leur domicile.

Le positionnement innovant de la box « green-friendly » de Bouygues

L'an passé, il en avait été de même avec Bouygues Telecom, ce dernier ayant réalisé la présentation d'un prototype de solution de sécurité domotique intégré à sa Bbox Sensation à l'occasion du salon Smart Grid 2013. Développée en collaboration avec la start-up IJenko et IS2T, spécialisés dans la gestion et le contrôle énergétique à distance du lieu de vie, cette nouvelle offre a été commercialisée au travers de deux packs distincts. 

Le « pack classique », comprenant un boîtier connecté à la Bbox, un capteur à brancher sur son compteur électrique ainsi que 3 prises tierces en coûtera 4,90 € par mois. Le « pack confort » à 9,90 € par mois intègre, quant à lui, en sus des équipements décrits, un détecteur d'humidité, un détecteur de mouvement et un détecteur d'ouverture ou de fermeture de porte. Point à souligner : les systèmes mis en place permettent à leurs utilisateurs d'être avertis via SMS de toute anomalie ou encore intrusion…  

Offre BBox Domotique

Là encore, cette offre de domotique résidentielle reprend des services conventionnellement supportés, tels une mesure de sa consommation électrique, un pilotage à distance d'appareils connectés, le contrôle de la température de son habitat, une vidéosurveillance de celui-ci… Mais Bouygues entend se distinguer de ses concurrents par l'accent placé sur le contrôle des dépenses énergétiques de l'habitat. D'ailleurs, ce positionnement est clairement exprimé par Franck Abihssira, Directeur des Contenus, Services et FAI, lequel a expliqué que « au même titre que les fournisseurs d'électricité ou de gaz, […] les fournisseurs d'accès Internet peuvent faciliter l'adoption de nouveaux modes de consommation d'énergie plus sobres et responsables ».

Quel avenir pour le quintuple play en France ?

Le lancement de cette nouvelle box ne revient donc pas à un « coup de poker » de la part de SFR. Celui-ci répond surtout et avant tout à une volonté de l'opérateur de se réorganiser mais également de se diversifier. N'échappant pas à cette tendance commune qui veut que les fournisseurs d'accès se muent progressivement en fournisseurs de services, SFR entend également sortir par le haut des remous provoqués par « l'épisode Numericable » et l'annonce faite par M. Cardonnet semble ici répondre tant à des objectifs de stratégie que… de communication.

En effet, le marché français est-il seulement aujourd'hui suffisamment mûr pour la domotique ? Selon des chiffres avancés par SFR lui-même, le taux de pénétration de la télésurveillance en France est estimé à seulement 10 %, alors que ce pourcentage est deux fois plus élevé en Espagne et culmine à 25 % en Grande-Bretagne. Les plus optimistes d'entre nous considéreront que ces chiffres offrent à la domotique de belles marges de progression dans l'Hexagone.

Faites des économies

Un abonnement internet, c’est un budget à l’année… Vous ne pensez pas que vous pourriez faire des économies ?
Chez JeChange on en est convaincu ! C'est notre métier de vous aider à faire des économies.
Découvrez les offres internet de nos partenaires !

Je découvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3.9/5 - 16 avis