Altice France rejoint InfraNum, pour la seconde fois

Après avoir été poussé par la sortie par InfraNum en octobre 2017, Altice France est à nouveau membre de InfraNum. Une annonce satisfaisante pour l’opérateur, décidé à « faire corps », et pour l’organisme, soucieux de déployer la fibre partout en France.

Un bouquet de prises ethernet

Le temps où Altice voulait la jouer en solo

Altice France a déjà été lié à l'organisme InfraNum, anciennement baptisée Fédération des industriels des réseaux d'initiative publique (Firip). Mais par le passé, il avait été mis à la porte en octobre 2017. Cependant, cela concernait la filiale de l'opérateur, la branche SFR Collectivités en charge du déploiement de la fibre dans les « zones peu denses ».

À l'origine de ce divorce, l'annonce de son fondateur, Patrick Drahi, qui affirmait quelques mois auparavant vouloir développer la fibre sur le territoire français sans solliciter l'argent public. Ce qui n'était pas passé pour l'ensemble des spécialistes des réseaux Internet fixe à très haut débit réunis au sein de InfraNum.

Satisfaction du côté de InfraNum

Altice France a donc revu son projet de conquête en solitaire et accepté l'ensemble des conditions de cette nouvelle adhésion, notamment celle de travailler main dans la main avec les autres opérateurs. Et InfraNum a fait part de son contentement par la voix de son président, Etienne Dugas : « Ils l'ont acceptée, et l'ont confirmée publiquement par écrit, se félicite le responsable. SFR a complètement changé d'attitude, ils ont opéré un virage à 180 degrés. Dans ces conditions, il n'y avait aucune raison de les garder à l'écart d'InfraNum. » Ce qu'a d'ailleurs confirmé l'opérateur dans un communiqué, déclarant vouloir : « (…) adopter à l'égard des projets ou des réseaux d'initiative publique un comportement loyal en évitant tout doublonnement de réseaux ».

Le « Plan France Très Haut Débit »

Né il y a six ans, InfraNum développe la fibre dans les lieux peu peuplés, campagnes et villages entre autres, en France. Tous les industriels membres de l'organisme participent ainsi à la construction de réseaux Internet fixe à très haut débit, les RIP (Réseaux d'initiative publique).

Ils mènent des chantiers pour le compte des collectivités et avec le soutien financier de l'État dans le cadre du « Plan France Très Haut débit ». Un projet d'envergure tant par le nombre de personnes concernées, 12 millions de foyers français, que par l'investissement financier, 20 milliards d'euros injectés. L'objectif final : doter ces Français d'une connexion ultra-rapide à l'horizon 2022.

Derrière l'envie de Altice France, via sa filiale SFR Collectivités, de participer à ce projet de déploiement dans un tout autre état d'esprit, reste l'obligation pour l'opérateur de revenir dans le rang suite à la crise commerciale et boursière qu'il a essuyé fin 2017.

Faites des économies

Un abonnement internet, c’est un budget à l’année… Vous ne pensez pas que vous pourriez faire des économies ? Chez JeChange on en est convaincu ! C'est notre métier de vous aider à faire des économies. Découvrez les offres internet de nos partenaires !

Je découvre

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 1 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆