Les français et le déménagement pendant le confinement

Près d’un Français sur quatre a eu envie de déménager pendant le confinement

  • Publié le

Sondage Odoxa pour JeChange

Le confinement a donné envie de déménager à 23% des Français et 35% des habitants de l’agglomération parisienne

Selon leur situation, les Français n’ont pas traversé le confinement de la même manière. Selon qu’ils vivent à la campagne ou en ville, dans une maison ou un appartement, avec ou sans espaces extérieurs, le quotidien s’est révélé plus difficile à vivre.

Pour certains, le confinement donne même des envies d’ailleurs. Au total, près d’un Français sur quatre (23%) nous confie avoir eu envie de déménager durant cette période.

Cette proportion est très corrélée à l’habitat. Seuls 12% des ruraux on ressenti ce besoin. Besoin qui augmente avec la densité de population : 17% chez les habitants de petites villes, 24% chez les habitants de villes moyennes, 28% chez les habitants de grandes villes et même 35% chez les habitants de l’agglomération parisienne.

Volonté de déménager depuis le début du confinement

Volonté de déménager après le confinement

Bon nombre de ces Français envisagent même un déménagement à court terme : 44% d’entre eux nous indiquent souhaiter le faire avant la fin de l’année et 28% en 2021.

Mais pour ceux qui souhaitent déménager dans les prochains mois, il leur faudra probablement avoir recours à des entreprises spécialisées. 65% des Français estiment en effet que l’épidémie va durablement rendre difficile les déménagements avec l’aide des amis.

Pronostic sur la période de déménagement

Auprès des Français ayant envie de déménager

Pronostic sur la période de déménagement

Un marché de l’immobilier qui pourrait être bouleversé selon les Français

Conscients des sentiments de leurs concitoyens, les Français jugent que la crise sanitaire aura des impacts importants sur le marché de l’immobilier et sur les déménagements.

Selon les trois-quarts d’entre eux, la crise sanitaire et économique va bouleverser le marché de l’immobilier. Les changements de besoins, d’attentes, de budgets seront effectivement nombreux. Mais au profit de quels marchés ?

Les zones rurales pourraient bien attirer davantage de monde selon nos concitoyens. 61% des Français jugent en effet que le confinement va pousser les urbains à vivre à la campagne ou à acheter une résidence secondaire.

Impact de l’épidémie sur l’immobilier et les déménagements

Impact de l'épidémie sur l'immobilier et le déménagement

Le besoin d’espace (31%) et l’envie de changer d’air (20%), principales raisons d’un déménagement

Le déménagement est une étape par laquelle passe la quasi-totalité des Français, au moins une fois dans leur vie. Seuls 12% de nos concitoyens nous confient en effet n’avoir jamais changé de foyer. Notons qu’un sénior sur cinq n’a jamais déménagé, preuve que cette habitude reste relativement récente dans nos sociétés. N’oublions pas qu’il y a quelques dizaines d’années, on naissait, on vivait et on mourait dans le même foyer.

Mais les temps ont bien changé. Aujourd’hui, les Français déménagent pour de multiples raisons. La première ? Le besoin de vivre dans un espace plus grand. C’est la principale raison, citée par 31% d’entre eux.

La seconde motivation, c’est l’envie de vivre ailleurs, de changer d’air (20%). Il s’agit donc d’un choix. Mais parfois, c’est contraint. 11% des Français expliquent en effet leur dernier déménagement par un nouveau poste ou une mutation professionnelle. Ils sont aussi 11% à avoir déménagé pour un rapprochement familial. Plus dramatique en revanche, les ruptures constituent la raison du déménagement de 8% de nos concitoyens.

Enfin, 7% des Français déclarent que leur dernier déménagement était motivé par leur besoin de réduire le montant du loyer ou leur mensualité de crédit.

Ces motivations sont assez différentes selon l’âge des personnes interrogées. On y lit même le cycle de la vie !

Avant 25 ans, les jeunes déménagent souvent (25% contre 11% en moyenne) parce qu’ils ont trouvé un poste quelque part. Entre 25 et 34 ans, c’est le rapprochement familial qui est sur-représenté (18% contre 11%). Entre 35 et 49 ans, soit on a besoin d’un espace plus grand (42% contre 31%), probablement à cause de l’arrivée des enfants, soit on déménage à cause d’une rupture (12% contre 8%). Enfin, une fois que l’on est à la retraite, on a encore davantage l’envie de vivre ailleurs et de changer d’air (28% contre 20% en moyenne).

Motif du dernier déménagement

Motif du dernier déménagement

Pour les Français, un déménagement est réjouissant (83%) mais aussi stressant (78%), coûteux (76%), contraignant (70%) et chronophage (69%)

Comme le soulignent leurs motivations, les déménagements des Français résultent le plus souvent de causes positives, comme le besoin d’espace ou de changer d’air.

Rien d’étonnant donc à ce que nos concitoyens associent le déménagement à l’idée que c’est réjouissant car on s’installe dans un nouveau foyer. 83% d’entre eux le pensent. En parallèle, c’est aussi un moment difficile pour 64% d’entre eux. Un déménagement oblige parfois à se séparer de certains effets personnels ou encore à laisser des souvenirs derrière soi en changeant de foyer.

Si la finalité les réjouit, le déménagement en lui-même est stressant pour 78% des Français. Il faut penser à tout, ne rien oublier tout en continuant en même temps son quotidien, son travail ou ses obligations familiales.

C’est aussi coûteux pour 76% des Français. Entre la location d’un camion, le recours à des déménageurs parfois, voire la nécessité de racheter du mobilier ; un déménagement génère en effet des frais.

Qualificatifs qui s’appliquent à un déménagement

Les qualificatifs d'un déménagement

Deux Français sur trois (65%) ont rencontré un problème lors d’un déménagement

Si les Français sont aussi nombreux à juger que le déménagement est stressant, contraignant et chronophage, c’est aussi parce qu’ils sont nombreux à avoir rencontré une difficulté. C’est le cas des deux tiers d’entre eux. 65% de nos concitoyens sont en effet confrontés à l’un des problèmes ou dysfonctionnements suivants.

En tête, 36% des Français ont eu des difficultés pour trouver des bras pour les aider le jour J. Ils sont tout aussi nombreux (36%) à avoir rencontré des problèmes pour effectuer des tâches administratives liées aux fournisseurs d’accès à Internet, de téléphonie ou encore de fournisseurs d’énergie

C’est ensuite le changement d’adresse qui a ennuyé 32% des Français. Ils ont perdu des courriers, certains ne sont pas parvenus à leur nouvelle adresse. Toujours en matière de changement d’adresse, 30% des Français ont rencontré des problèmes pour changer leurs coordonnées auprès de l’administration fiscale.

Les difficultés peuvent aussi relever de la simple recherche de cartons pour emballer ses effets personnels : 23% des Français ont eu du mal à en trouver. Trouver un camion à louer a été difficile pour 14% des Français.

Enfin, le déménagement a posé des difficultés à 14% de nos concitoyens pour changer de carte d’électeur.

Les Français considèrent aussi très majoritairement (70%) le déménagement comme un moment contraignant car il y a beaucoup de paperasse à gérer. Et ces contraintes prennent du temps, au point que 69% des Français affirment que le déménagement est particulièrement chronophage.

Difficultés rencontrées lors d’un déménagement

Difficultés rencontrées lors d'un déménagement

Pour 42% des Français, déménager, c’est aussi l’occasion de passer ses contrats en revue pour faire des économies

Si un déménagement est coûteux pour près des trois-quarts des Français, certains en profitent pour faire le point sur leurs factures. Entre les abonnements Internet, téléphone, télévisuels ou encore les fournisseurs d’énergie, les contrats des Français peuvent être nombreux.

S’ils ne trouvent pas toujours le temps ou la motivation en temps normal, le fait de devoir, a minima, transférer les contrats à la nouvelle adresse, pousse un certain nombre de Français à en faire le tour.

Ils sont ainsi 42% à nous dire qu’ils passent leurs contrats en revue pour voir s’ils peuvent faire des économies. Cette pratique est même quasiment majoritaire chez les moins de 35 ans. 50% des 18-24 ans et 51% des 25-34 profitent en effet de leur déménagement pour revoir tous leurs contrats et essayer de faire des économies mais aussi parce qu’ils disposent de plus de temps pour s’en occuper.

A l’opposé, la majorité des Français (57%) déclarent qu’ils transfèrent simplement leurs contrats à la nouvelle adresse. Plus ils avancent dans l’âge, plus ils ont cette tendance (de 50% chez les 18-24 ans à 66% chez les 65 ans et plus).

Habitudes liées aux contrats lors d’un déménagement

Habitudes liées aux contrats lors d'un déménagement

56% des Français et 67% des moins de 35 ans seraient prêts à souscrire un service simplifiant leur déménagement

Conscients des difficultés que rencontrent les Français lors des déménagements, des services les accompagnent pour simplifier leurs contraintes. Ces services se chargent de transférer les contrats et, pour certains d’entre eux, leur proposent de changer de fournisseur si cela leur permet de faire des économies.

La majorité de nos concitoyens serait prête à recourir à de tels services. 56% d’entre eux l’affirment. Ce service intéresse plus particulièrement les plus jeunes. Ils sont 68% chez les 18-24 ans, 66% chez les 25-34 ans, 61% chez 35-49 ans. Les 65 ans et plus sont, en revanche, moins ouverts à cela (38%), probablement parce qu’ils n’envisagent pas de déménager.

Intérêt pour un service simplifiant le déménagement

Intérêt pour un service simplifiant le déménagement

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1004 Français ( représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus) interrogés par internet les 25 et 26 février 2020 et les 28 et 29 avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 12 avis