La multibancarisation : un phénomène français

Selon un récent sondage réalisé par le cabinet Compass MC, les français sont de moins en moins fidèles à une seule banque. Ainsi, ils seraient 40% à avoir un compte dans au moins 2 banques, et plus de 33% dans au moins 3 banques. Un phénomène de multibancarisation qui n’est pas seulement dû au boom des banques en ligne.

  • Publié le 14/06/2011 (mis à jour le 03/01/2013)
  • Écrit par

L'éternelle image du Français économe et fidèle à sa banque est aujourd'hui sérieusement écornée. Une étude récente du cabinet Compass MC indique en effet qu'ils sont de plus en plus nombreux à posséder des comptes dans plusieurs banques. Les Français, qui sont aujourd'hui bancarisés à 98%, font même partie des plus grands champions de la multibancarisation !

Ainsi, si 70% des Français n'a jamais encore changé de banque, ils seraient tout de même 40% à posséder un compte dans au moins deux établissements. Pour autant, même si l'ensemble des banques est ravi de ce foisonnement de nouveaux contrats, le taux de profitabilité par client, dans le même temps, s'en ressent sérieusement : seuls de 20 à 40% de l'ensemble de la clientèle serait aujourd'hui rentable.

L'explosion des banques en ligne est l'une des explications de ce phénomène, avec l'offensive globale de l'ensemble des banques pour proposer des offres de plus en plus attractives à l'ouverture. Au final, les grands groupes bancaires français qui possèdent tous leur propre filiale en ligne, conservent leur leadership, puisque les six plus grands d'entre eux rassemblent à eux seuls plus de 100 millions de contrats.

Les Français seraient ainsi particulièrement enclins à découvrir de nouveaux établissements, mais pas forcément à quitter leurs banques historiques, préférant conserver un maximum de  possibilités d'action, même si le taux d'attrition (perte des clients) est tout de même passé de 4 à 7 %, Guillaume Almeras, l'auteur de l'étude, pense que la multibancarisation est "l'un des passe-temps favoris des Français". Plus qu'un passe-temps, une raison d'être ? 

(Sources : La Tribune)

1 commentaire - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cédric I.  -  Le 8 mai 2015 à 18h28

De précieuses informations pour la rédaction de mon mémoire de fin d'études.
Grand merci!

Cette page vous a-t-elle été utile ?

5/5 - 1 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆