Petits revenus et banque en ligne : ING Direct s'aligne

Comme c'était déjà le cas chez la plupart de ses concurrents, il faut maintenant justifier d'un revenu mensuel minimum pour bénéficier d'une carte bancaire gratuite chez ING Direct. Quelles sont les implications de ce changement ?

ING Direct one million show
ING Direct, banque 100 % en ligne, a annoncé avoir passé le cap du million de clients dans le courant de l'été (Source : www.onemillionshow.fr).

La banque néerlandaise ING Direct, à la couleur orange caractéristique, s'est taillée en quelques années seulement une solide réputation en France par l'intermédiaire de ses super-livrets aux taux attractifs et de ses comptes courants avec carte bancaire gratuite. Au point que le groupe vient d'enregistrer son millionième client dans l'Hexagone, et entend bien le fêter bruyamment lors d'une soirée à l'Olympia prévue fin novembre 2015.

L'offre de la banque 100 % en ligne a connu cependant une modification importante à la fin du mois d'août, avec en particulier l'instauration d'une condition de revenus minimum pour bénéficier d'une carte bancaire gratuite associée au compte courant.

Une carte bancaire gratuite contre un revenu justifié de 1 200 € minimum

Jusqu'à récemment, ING Direct accordait automatiquement une carte Gold MasterCard gratuite pour tous les clients déposant au moins 750 € par mois sur leur compte courant, ou 2 250 € sur trois mois. À défaut de tenir cet engagement, un client pouvait même subir une pénalité de 15 € par trimestre.

Il n'est désormais plus obligatoire d'effectuer des versements réguliers sur le compte, hormis un minimum de 300 € à l'ouverture. La pénalité est supprimée.

ING Direct substitue à cette règle la condition de pouvoir justifier d'un revenu mensuel minimum de 1 200 € au moment de l'ouverture du compte bancaire, par exemple en produisant une copie de fiche de paie ou un relevé de compte d'une autre banque.

La nuance est importante : il n'est pas demandé au client de verser 1 200 € ou davantage sur son compte tous les mois, mais bien de justifier de ce revenu, qui peut donc parfaitement être versé en tout ou partie sur le compte d'une banque concurrente !

De la même manière, pour bénéficier de la prime d'ouverture de 80 €, valable pour toute ouverture de compte jusqu'au 27 octobre 2015, les conditions évoluent : il faut désormais verser une somme minimale de 300 € sur le compte avant la fin de l'année.

Une exigence comparable aux autres banques en ligne

A l'exception de Soon, la petite banque mobile lancée par AXA Banque, ING Direct était la seule banque 100 % en ligne en France à s'en tenir encore au modèle de la carte bancaire gratuite soumise à versements réguliers sur le compte.

Tous les autres établissements, pour certains depuis longtemps, ont basculé vers le principe de la justification des revenus sans obligation de versement. Les exigences sont par ailleurs assez contrastées en la matière :

  • Fortuneo et Hello bank! sont les plus exclusives et n'acceptent respectivement que les revenus supérieurs à 2 300 et 2 400 € pour offrir la Gold MasterCard ou la Visa Premier (équivalente en gamme)
  • Boursorama et BforBank se montrent un peu moins exigeantes, à 1 800 € mensuel. À noter toutefois que Boursorama dispose également d'une offre d'entrée de gamme, avec une carte Visa Classic offerte pour tout revenu supérieur à 1 000 € seulement.
  • Monabanq, quant à elle, se refuse toujours à proposer une carte bancaire gratuite et préfère communiquer sur d'autres services et prestations. Une cotisation mensuelle de 2 à 5 € sera donc demandée pour une Visa Classic ou Premier.

Pourquoi ce changement de stratégie ?

La nouvelle politique de ING Direct tend à favoriser certains publics, et notamment les classes moyennes qui seraient tentées de tester le principe de la banque en ligne en ouvrant un petit compte d'appoint, irrégulièrement approvisionné. Ces clients potentiels ne seront plus repoussés par la crainte de payer une pénalité conséquente de 15 € s'ils ne font pas assez vivre leur compte. Moyennement fortunés mais très nombreux, ils représentent à terme la perspective de croissance la plus prometteuse pour ING Bank, et il est donc normal qu'ils soient courtisés.

Les grands perdants sont, fort logiquement, les foyers disposant d'un revenu mensuel inférieur à 1 200 €, et notamment les salariés payés au SMIC. Ces derniers ne sont soudainement plus éligibles à la gratuité de la carte bancaire ING, qui était pour eux d'autant plus avantageuse que leurs ressources sont modestes. Les plus motivés pourront toutefois migrer vers l'offre d'entrée de gamme de Boursorama, dont le seuil de revenu reste à 1 000 € mensuels.

ING Direct : désormais plus d'un million de clients en France

La date n'a pas été communiquée mais aurait été franchie au cours de l'été : selon la direction générale de ING Direct, la filiale française de la banque vient de dépasser le million de clients. Elle continue ainsi à s'imposer parmi les noms majeurs de la banque en ligne en France, aux côtés de Boursorama ou encore de Fortuneo.

Présentation du « One Million Show » d'ING Direct

L'établissement 100 % en ligne entend faire preuve d'originalité pour fêter cette étape symbolique et lui donner une matérialité bien concrète. Le 26 novembre prochain, une grande soirée intitulée le « One Million Show » est organisée par ING Direct sur la scène parisienne de l'Olympia, sur la thématique du « changement de vie ».

Les fidèles clients de la banque seront invités à venir y écouter les témoignages de quatre finalistes sur leur expérience personnelle en la matière, qui seront récompensés par un séjour de tourisme d'une valeur estimée de 595 €. Deux d'entre eux, a promis la banque, seront sélectionnés par les clients de la banque eux-mêmes parmi un panel de six projets.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆