Le rachat de crédit pour financer des travaux

Construction d’une piscine, agrandissement du garage, rénovation d’une salle de bain : financer les travaux dans un logement réclame parfois un budget que tous ne pouvons pas mobiliser. Faut-il souscrire un nouveau crédit à la consommation pour faire face à ses dépenses ? D’autres alternatives comme le rachat de crédit de prêt travaux sont parfois plus pertinentes. Explications.

Un couple heureux en plein travaux

Le rachat de crédit est une solution qui consiste à solliciter un organisme prêteur afin qu'il rachète tous les emprunts en cours (crédit immobilier, crédit consommation, crédit auto, etc.). L'emprunteur peut alors en profiter pour y adjoindre un nouveau prêt pour financer ses travaux. 

Quels sont les avantages d'un rachat de crédit immobilier et travaux ? Quelles sont les particularités d'une telle opération ? La renégociation ou le rachat du seul prêt immobilier avec rallonge est-il envisageable ? Que peut-on faire comme travaux suite à un rachat de crédit ? Pas de panique, on vous informe !

Financer ses travaux grâce au rachat de crédit

Un bien immobilier réclame sans cesse des améliorations en termes de confort de vie comme en termes d'équipements. Or, un propriétaire n'a pas forcément le budget nécessaire pour faire face à des travaux de plus grande ampleur comme des travaux de rénovation, l'aménagement d'une nouvelle pièce ou le renouvellement des canalisations d'eau. Sans compter les cas de figure où ces travaux sont à faire dans l'urgence ce qui a pour effet d'entrainer des dépenses imprévues. Le premier réflexe consiste à se rendre dans une banque ou chez un organisme prêteur afin de solliciter un prêt à la consommation. 

Est-ce que l'option du crédit à la consommation est judicieuse pour financer des travaux chez soi ? Tout dépend de la situation financière de chacun mais d'une manière générale cette option n'est pas toujours bienvenue. En effet, un prêt travaux est une ligne de dépense supplémentaire pour les emprunteurs mais aussi pour les organismes prêteurs qui étudient leur profil. Cette nouvelle échéance peut même faire basculer le taux d'endettement au-delà du seuil de référence de 33 %. Si c'est le cas, souscrire un crédit à la consommation auprès d'une banque deviendra difficile.

Autre désavantage de passer par un simple crédit à la consommation pour financer ses travaux : le taux d'intérêt appliqué. Ce dernier est supérieur à celui pratiqué pour un prêt immobilier par exemple. Ainsi, l'une des solutions consiste à utiliser son crédit immobilier pour y intégrer l'enveloppe réservée aux travaux d'habitat. Pour y parvenir, plusieurs possibilités qui n'impliquent pas toutes les mêmes conséquences financières, sont envisageables :

  • renégocier les conditions de son prêt immobilier avec son organisme prêteur ;
  • effectuer un regroupement de crédits ;
  • réaliser un rachat de crédit immobilier et travaux.

Puis-je renégocier mon prêt immobilier pour financer mes travaux ?

La renégociation d'un crédit immobilier dans le but d'y associer une somme pour faire ses travaux n'est pas faisable d'un point de vue technique. Renégocier consiste simplement à réviser le taux d'emprunt à la baisse mais ne permet pas d'inclure dans les discussions l'ajout d'une enveloppe financière dédiée aux travaux. 

En revanche, renégocier un prêt immobilier sert à faire de substantielles économies et à alléger ses mensualités de remboursement. Il faut cependant que l'organisme prêteur veuille bien entamer des discussions sur le sujet et que les deux parties tombent d'accord sur un taux de prêt immobilier commun. L'emprunteur doit par exemple viser une baisse d'au moins 0,7 points pour être gagnant.

Au final, la renégociation d'un prêt immobilier sert indirectement au financement des travaux d'habitat. Il peut permettre au souscripteur de rééquilibrer sa situation et d'accroître sa capacité d'emprunt, donc de présenter un dossier de crédit à la consommation en espérant une issue plus favorable que s'il l'avait fait sans renégocier son prêt immobilier. 

Puis-je faire un rachat de crédit immobilier pour financer mes travaux ?

Lorsque la négociation avec son banquier ne se déroule pas convenablement et finit par échouer, une autre solution pour alléger ses échéances de remboursement est de contacter un établissement financier tiers. Celui-ci peut alors racheter le prêt immobilier, toujours dans le but d'améliorer la situation financière du souscripteur.

Toutefois, le rachat de crédit immobilier entraine des coûts supplémentaires dont il faut tenir compte dans ses calculs : pénalités de remboursement anticipé pour le rachat du prêt initial, frais de transfert, frais de constitutions de garanties (cautionnement mutuel, prêt hypothécaire, etc.). 

Pour que le rachat de crédit immobilier paie, il faut que l'écart entre les deux taux soit au moins équivalent à 1 point, que la durée de crédit restant à rembourser soit supérieure à 10 ans et que le capital restant dû soit supérieur à 100.000 €. La répercussion de la baisse du taux d'intérêt se fait sur le montant des mensualités ou sur la durée de fin de prêt. 

Mais, là encore, le rachat de crédit immobilier n'autorise pas d'inclure un prêt travaux. Cette opération permet d'augmenter les marges de manœuvre pour accéder plus facilement à l'obtention d'un crédit à la consommation supplémentaire à des taux plus favorables.

Puis-je faire un rachat de crédit immobilier et travaux pour financer mes travaux ?

Si le simple rachat de crédit immobilier ne permet pas directement d'obtenir une trésorerie pour financer ses travaux, l'emprunteur peut toutefois intégrer le montant souhaité au moment du rachat de crédit. Quelles sont les conséquences d'une telle opération ? 

Le montant racheté par l'organisme prêteur est automatiquement plus élevé. L'emprunteur n'obtiendra pas d'allégement sur ses mensualités de remboursement. Il ne bénéficiera pas non plus de la réduction de la durée de son emprunt. Par contre, il peut immédiatement payer les travaux sans avoir à débourser aucun argent. En effet, dans ce cas de figure, c'est la banque qui paiera.

L'emprunteur profite de la baisse du taux de prêt, non pas pour alléger ses échéances, mais pour se dégager une enveloppe aussitôt dédiée au financement des travaux extérieurs ou intérieurs dans sa propriété ou dans l'appartement qu'il loue, dans sa résidence principale ou pour son lieu de villégiature.

Puis-je faire un regroupement de crédit immobilier et travaux pour financer mes travaux ?

Oui, l'emprunteur peut obtenir une solution de financement pour ses travaux en procédant à un regroupement de crédit immobilier et travaux. L'opération consiste à réunir un ou plusieurs prêts contractés. Ceux-ci sont rachetés par un établissement bancaire qui les regroupent pour n'en faire plus qu'un seul. L'emprunteur n'a alors plus qu'une seule échéance de remboursement tout en profitant d'une réduction du montant de ses mensualités. En contrepartie, son prêt unique prévoit un allongement de la durée totale de ce nouvel emprunt. 

Dans l'optique d'un rachat de crédit avec travaux, l'emprunteur peut jouir d'une somme supplétive qui va servir justement au financement d'un nouveau projet, en l'occurrence les travaux. Cette solution permet d'actualiser sa situation financière voire de rééquilibrer sa balance budgétaire personnelle à long terme tout en se maintenant dans la limite de l'endettement autorisé puisque ces dépenses sont prévues dans le dossier de regroupement de prêt. La somme accréditée pour payer les travaux est directement comprise dans le prêt. 

Notons que la durée de remboursement de ce financement suit l'allongement de la durée du crédit. L'organisme prêteur peut accorder un prêt travaux jusqu'à 12 ans sans que l'emprunteur ne doive consentir une hypothèque pour garantir son prêt. Une hypothèque dite de second rang sur un bien immobilier (résidence principale, résidence secondaire ou résidence locative) permet d'allonger la durée du rachat de crédit immobilier et travaux jusqu'à 20 ans. Mieux, en incluant un prêt immobilier dans le projet de rachat de crédits cette durée peut s'étaler jusque 25 ans

Bon à savoir : pour mieux se convaincre de l'intérêt de cette alternative, il ne faut pas hésiter à effectuer une simulation de rachat de crédit travaux.

Que puis-faire suite à un rachat de crédit travaux avec rallonge ?

Le crédit travaux permet de réaliser une multitude d'opérations pour rénover et embellir son logement. Sans être exhaustif, on peut mentionner : 

  • le rachat de crédit pour les travaux d'aménagement intérieur tels que l'achat et l'installation de fenêtre à double vitrage, d'une cuisine équipée, d'une douche italienne dans la salle de bain, de matériaux d'isolation ou d'assainissement de combles, etc.
  • le rachat de crédit pour les travaux d'extension comme la construction d'un garage, d'une véranda, d'un spa, d'une piscine, etc. ;
  • le rachat de crédit pour les travaux de rénovation d'un logement ou d'une pièce tels que la mise aux normes des équipements électriques ou de chauffage, l'installation d'équipements à énergie renouvelable, la réfection ou le nettoyage d'un façade ou d'un toiture, etc. ;
  • le rachat de crédit pour les travaux de décoration comme l'application de peinture, la pose de tapisserie, etc.

L'avantage du crédit travaux est que cette catégorie d'investissement est généralement parfaitement dimensionnée, à condition néanmoins de préparer en amont le coût des travaux à réaliser (présentation de devis des entrepreneurs et artisans sollicités). Ensuite, le prêt personnel est ajusté au montant projeté, tout comme le taux et la durée de remboursement. 

Une particularité est à relever cependant pour le rachat de prêt immobilier incluant ou non un crédit travaux. Dans le cas d'un prêt immobilier standard, la somme débloquée par l'organisme prêteur est transférée directement au notaire en charge de la transaction immobilière. Pour un prêt travaux classique, les fonds sont entièrement rétribués à l'emprunteur.

En revanche, dans le cas où le futur propriétaire choisi d'associer un prêt travaux à son crédit immobilier, les fonds qui correspondent à l'acquisition du logement sont remis au notaire, alors que la somme réservée au financement des travaux est progressivement remise sur le compte bancaire du nouveau propriétaire sous condition de présentation des factures. La réactivité de l'organisme prêteur s'avère donc essentielle sous peine que l'emprunteur doive avancer l'argent pour régler les entreprises effectuant les travaux.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆