Comment fonctionne le rachat de crédit à taux fixe ?

Le rachat de crédit consiste à regrouper tous vos prêts actuels en un seul soit en négociant avec la banque prêteuse, soit en actionnant les leviers de la concurrence. Mais faut-il choisir un rachat de crédits à taux fixe ? Réponses.

  • Publié le
  • Écrit par

Pour savoir si un regroupement de prêts à taux fixe est judicieux, la réflexion n’est pas compliquée. Pourquoi ? Car elle est identique à celle que vous menez à chaque fois que vous décidez de souscrire un crédit immobilier ou un prêt personnel.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un rachat de crédits à taux fixe ? Faut-il privilégier un rachat de crédits à taux révisable ? Peut-on changer un taux variable en un taux fixe grâce au rachat de crédits ? Pas de panique, on vous explique !

Définition du rachat de crédits à taux fixe

Le rachat de crédits à taux fixe est une opération qui consiste à faire reprendre ses anciens emprunts par une nouvelle banque. Prêts immobiliers, crédits personnels, découverts bancaires, et même trésorerie supplémentaire peuvent y être regroupés.

La nouvelle banque prête alors une somme au moins équivalente au total des capitaux à rembourser et des éventuelles pénalités de remboursement anticipé.

Un rachat de crédits à taux fixe se caractérise par un taux uniforme tout au long de la vie du prêt. Ainsi, l’emprunteur ne subit pas de hausse imprévue de ses mensualités. En revanche, en cas de baisse des indices de marché, la mensualité ne diminuera pas. Aucune fluctuation n’est amenée à survenir au cours de la durée de remboursement d’un rachat de crédits à taux fixe.

Quelles sont les étapes pour faire un rachat de crédit à taux fixe ?

Une opération de regroupement de prêts débute par une demande auprès de sa banque ou de son organisme prêteur. C’est l’occasion de faire un état des lieux de votre situation financière et patrimoniale, et de lister les crédits en cours.

Vient ensuite l’analyse de cette situation pour déterminer votre capacité d’endettement et ainsi voir si le regroupement de crédit est faisable et avantageux. Sont ici mis en perspective les revenus de l’emprunteur et ses charges fixes. Le taux d’endettement et le reste à vivre sont les deux principaux indicateurs servant de base d’analyse. Cependant, le patrimoine immobilier et financier ainsi que le comportement bancaire de l’emprunteur influencent également la décision prise par le conseiller bancaire.

Le conseiller bancaire vous accompagne mais l’emprunteur reste le seul responsable de sa situation. Il doit faire ses démarches en toute connaissance de cause avant d’entamer la phase du montage du dossier de rachat de crédit à taux fixe. C’est le moment de chiffrer le coût global du nouveau crédit qui réunit tous les anciens prêts afin que vous n’ayez plus qu’une seule mensualité à taux fixe à payer.

Le dossier comporte de nombreuses pièces justificatives dans le cadre d’un regroupement de crédits :

  • d’identité (carte d’identité, passeport, contrat de mariage ou de divorce, etc.) ;
  • de domicile (factures d’eau, de gaz, d’électricité, de téléphonie datées de moins de 3 mois) ;
  • de revenus (selon les cas : bulletins de salaire, avis d’imposition, justificatifs d’indemnités de chômage ou de pension, etc.) ;
  • de dettes ;
  • de logement (titre de propriété, quittance de loyers, taxe foncière, etc.).

Il faut ajouter à cette liste tout ce qui concerne vos comptes bancaires (relevés de comptes) et bien évidement vos crédits en cours (tableaux d’amortissements des prêts personnels, crédit immobilier, crédit revolving, etc.).

Le montage s’achève par une simulation de rachat de crédit grandeur nature, tenant compte de tous les éléments qui caractérisent votre profil d’emprunteur.

Ensuite, tout dépend à qui vous confiez l’opération : soit vous la menez vous-même et vous comparez directement les offres de rachat de crédit des établissements que vous avez sollicités, soit un intermédiaire se charge de ces tâches, il s’agit du rôle endossé par un courtier en rachat de crédits.

Faites alors votre choix en prenant en considération le coût total de l’emprunt, le montant des mensualités de remboursement, la durée du prêt et tous les frais connexes (assurance emprunteur, pénalité de remboursement anticipé, etc.). Sachez que la durée légale de réflexion est de 14 jours.

Ultime étape : le déblocage des fonds. Dès que l’offre est acceptée, l’établissement prêteur rembourse tous vos anciens crédits. Dans le cas où vous sollicitez un crédit de trésorerie à taux fixe, son montant est versé aussitôt sur votre compte bancaire.

Bon à savoir : le rachat de crédit à taux fixe comme à taux variable est un processus qui dure environ un mois. Plus les sommes engagées sont importantes, plus les situations patrimoniales sont complexes et plus ce délai s’allonge.

Réduisez vos mensualités de crédit !

Un projet mais déjà des crédits ? Grâce au regroupement de crédits, bénéficiez d'une seule mensualité au meilleur taux pour vos crédits et votre projet !
Crédit Unique, courtier en regroupement des crédits depuis plus de 20 ans, renégocie vos prêts au meilleur taux.
Etude gratuite et sans engagement.

Je découvre

Quels sont les avantages d’un rachat de crédit à taux fixe ?

Le taux d’emprunt fixe est plus sécurisant dans la mesure où les mensualités versées sont identiques. Cette option offre également plus de transparence pour déterminer votre budget dans les mois et les années à venir. Les principaux avantages d’un regroupement de crédits à taux fixe sont la sécurité et la lisibilité.

Dans le cadre du rachat de crédit à taux fixe, cette solution apporte une sécurité pour les prêts à moyen et long terme notamment ceux remboursables sur une période supérieure à 10 ans. Enfin, le risque encouru est inexistant puisque le coût global du prêt est connu à l’avance bien qu’il soit possible de moduler le montant des mensualités en fonction de l’évolution de sa situation professionnelle, familiale et patrimoniale.

Quels sont les inconvénients d’un rachat de crédit à taux fixe ?

En contrepartie, un taux fixe est, par définition, figé. Il s’avère impossible pour le consommateur de profiter d’une baisse des taux sauf à renégocier votre crédit initialement souscrit. Cela passe peut être réalisé par une opération de regroupement de prêts. Notez aussi qu’un taux fixe présente un coût global légèrement plus élevé qu’un taux variable.

Rappelons qu’un taux variable peut être trompeur avec des mensualités amenées à augmenter au fil des années selon l’évolution de l’indice de référence. Les taux révisables capés constituent une alternative intermédiaire en termes de risque, même si le taux de départ d’un emprunt capé est supérieur que celui d’un prêt révisable sans plafond.

Quelle est la différence entre un crédit à taux fixe et un crédit à taux variable ?

Faire un emprunt à taux fixe signifie que le taux défini au moment de la souscription du prêt ne change pas avec le temps. Le taux est constant sur toute la durée de l’emprunt. En revanche, un taux révisable est susceptible d’évoluer à la baisse ou à la hausse en fonction des fluctuations de l’indice de référence.

Afin d’estomper les conséquences d’une grande variation des taux, les organismes prêteurs ont mis en point plusieurs formules. L’une d’elles consiste à marquer un seuil que le taux révisable ne peut franchir : c’est le taux variable capé. C’est une sorte de plafond défini au moment de la signature du contrat de prêt qui apporte une sécurité à l’emprunteur.

Bon à savoir : en dehors du prêt à taux variable capé, vous pouvez choisir :

  • l’emprunt à taux révisable capé avec échéances plafonnées,
  • le crédit à taux variable non capé avec échéances plafonnées
  • ou encore le prêt à taux modifiable à double indexation.

Ces options sont en général réservées à des profils d’emprunteur très spécifiques. Parlez-en avec un interlocuteur spécialisé, votre conseiller bancaire ou un courtier en rachat de crédits.

Est-ce que je peux basculer d’un taux révisable à un taux fixe ?

Cette question trouve tout son sens dans un contexte des taux d’intérêt bas qui sévit depuis plusieurs années. Nombre de Français en ont d’ailleurs profité pour renégocier leur crédit immobilier.

Comment procéder pour transformer un emprunt à taux révisable en prêt à taux fixe ? C’est simple puisqu’il suffit de faire une demande à sa banque. Deux cas de figure peuvent survenir :

  • soit votre contrat prévoit cette possibilité de passer d’un taux de crédit immobilier variable à un taux de prêt immobilier fixe ;
  • soit il ne l’inclut pas.

Dans le premier cas, la renégociation s’engage auprès de votre conseiller bancaire.

Dans le second cas, la banque est en droit de rejeter votre requête. Tout dépend alors de votre situation financière sachant que vous pouvez faire jouer la concurrence et effectuer d’ores et déjà des simulations de rachat de crédit pour avoir une meilleure idée de ce qu’offre le marché actuellement.

Conseil : le passage d’un taux révisable à un taux fixe est pertinent seulement si l’écart entre les deux est significatif (1,2 %). Ce critère est efficient y compris en l’absence d’indemnité de remboursement anticipé et en début de prêt lorsque le rachat de crédit apparaît le plus judicieux.

Quel est le coût d’un rachat de crédit immobilier à taux fixe ?

Faire racheter un crédit immobilier à taux fixe implique un certain nombre de frais. Il est donc primordial d’en tenir compte et de les déduire des seules économies réalisées grâce à un taux d’intérêt moindre. Pour connaître le coût réel d’un rachat de crédit immobilier, il est nécessaire d’additionner :

  • les intérêts engendrés par le taux fixe ;
  • les cotisations d’assurance emprunteur obligatoires et facultatives souscrites ;
  • les frais de dossier ;
  • les éventuels frais de courtage ;
  • les frais de garantie (mainlevée d’hypothèque, cautionnement…) ;
  • les indemnités de remboursement anticipé. Pour un rachat de prêt immobilier, ces pénalités sont légalement plafonnées à 6 mois d’intérêt sur le capital restant dû au moment du remboursement ou à 3 % du capital restant dû. Entre ces deux calculs, le plus avantageux pour l’emprunteur est retenu.

Une fois cette analyse effectuée, il est alors possible de comparer le coût initial du prêt immobilier actuel et le coût total engendré par le rachat de crédit.

Un peu d'air dans votre budget !

1 + 1 + 1 crédits = 1 seul crédit... si, si, promis !
Avec le rachat de crédits, vous transformez toutes vos dettes en une seule, et réduisez ainsi le montant global de vos remboursements... Difficile à croire ?
Simulez vos économies pour voir !

Je réduis mes mensualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3.9/5 - 18 avis