L’Etat prévoit une économie de centaines de millions d’euros dans le plan de déploiement de fibre optique

Le déploiement de la fibre optique progresse rapidement et le gouvernement se félicite des économies réalisées par rapport au budget initial.

  • Publié le
  • Écrit par

Selon les estimations du gouvernement, le budget prévu pour subventionner le déploiement de la fibre optique dans les zones rurales sera respecté. De plus, 140 millions d’euros d’économies sont déjà disponibles pour financer l’installation de nouvelles lignes.

Le déploiement de la fibre optique dans les zones rurales est l’un des grands chantiers publics que le gouvernement doit assurer.

Pour atteindre l’objectif de déployer 30 millions de connexions par fibre optique d’ici la fin de 2022, l’État a opté pour un budget de plus de 3,3 milliards d’euros de subventions publiques.

Cependant, après presque sept ans de travail intense et à la surprise des autorités, les fonds ne sont pas encore pleinement utilisés. Le gouvernement a déjà signalé que 140 millions d’euros d’économies étaient disponibles pour le déploiement de nouvelles lignes.

Actuellement, 16 millions de Français sont raccordables à la fibre. L’Etat prévoit que le rythme de travail sera maintenu à plus de 4 millions de lignes supplémentaires par an.

Les autorités sont optimistes et le Gouvernement a affirmé que les délais de déploiement seront respectés sans difficulté.

La secrétaire d’ État Agnès Pannier-Runacher a déclaré à cet égard que le gouvernement français dispose actuellement de 140 millions d’euros et que toutes les économies futures seront immédiatement recyclées pour financer de nouvelles lignes.

Dans le même temps, la secrétaire d’État a affirmé que « nous allons rouvrir le guichet pour les 25 départements qui ne sont pas encore partis pour une généralisation de la fibre jusqu’au domicile. »

Trois millions de Français sont « exclus » de la fibre optique

Malgré l’énorme travail et les sommes importantes destinées à cet objectif, environ 3 millions de Français sont actuellement « exclus » du déploiement de la fibre.

Face à cette situation, le gouvernement a demandé patience et a avoué qu’il allait falloir mobiliser entre 400 et 500 millions d’euros de subventions supplémentaires pour mener à bien le déploiement sur l’ensemble du territoire.

En ce sens, l’Élysée veille à ce que chaque euro économisé sur le budget initial ne soit pas affecté au budget général, mais réinvesti automatiquement dans le Plan Très haut débit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

5/5 - 45 avis