Comment choisir un « super livret » ?

Apparus en France au début des années 2000 avec ING Direct, les « super livrets » bancaires affichent aujourd’hui un encours de plusieurs dizaines de milliards d’euros. Popularisées par des banques qui y voient une bonne manière d’accroître leurs fonds propres, toutes les formules disponibles sur le marché ne se valent pas. Retrouvez les conseils de Jérôme Krausz, expert Banque & Crédit chez JeChange ainsi que toutes les questions à vous poser avant de souscrire !

  • Publié le 18/05/2012 (mis à jour le 07/01/2016)
  • Écrit par
Jérôme Krausz - Expert Banque & Crédit chez jechange
Jérôme Krausz - Expert Banque & Crédit chez jechange

Quelle différence y a–t-il entre les livrets réglementés et les super livrets bancaires ?

Jérôme Krausz : Les livrets d'épargne réglementés (ou livrets « classiques ») sont encadrés par l'État qui définit leur taux de rémunération, ce qui n'est pas le cas pour les super livrets bancaires dont le rendement est librement fixé par les établissements financiers.

La plupart des livrets réglementés ont une fiscalité édénique, puisque les intérêts perçus sont exonérés de cotisations sociales et d'impôt. Ce n'est pas le cas des super livrets bancaires dont le produit est soumis à prélèvements.

À qui s'adressent les super livrets bancaires ?

J. K. : À tous ceux qui ont saturé les plafonds de dépôts possibles sur leurs livrets réglementés (Livret A, etc.) et qui veulent placer des liquidités sans les bloquer. Distribués par les banques, ces livrets permettent de profiter d'une rémunération supérieure à celle des livrets classiques. Ils reprennent le principe des rémunérations à la quinzaine, contrairement au fonctionnement d'un compte à terme, plus avantageux, qui fonctionne au jour le jour.

Concrètement, les intérêts sont calculés par quinzaine. Chaque mois en comporte deux, commençant le 1er et le 16. Pour optimiser vos intérêts, vous avez donc avantage à réaliser vos versements le 15 ou le dernier jour du mois et les retraits le premier jour du mois ou le 16.

Les super livrets bancaires sont-ils plafonnés ?

J. K. : Rarement, car s'agissant d'une épargne non réglementée, les établissements bancaires sont libres de fixer les conditions d'ouverture, de dépôt et de plafonnement qu'ils souhaitent. Quand ils ne sont pas illimités, les plafonds de dépôt sont très élevés, parfois jusqu'à 10 millions d'euros. Attention aux effets d'affiche cependant : les taux alléchants proposés par certains établissements ne s'appliquent que dans des limites, par exemple 100 000 euros. Au delà, vos versements ne travailleront que sur la base du taux « usuel », beaucoup moins attractif.

Coté sécurité, les dépôts sont garantis à hauteur de 100 000 euros par le Fonds de Garantie des Dépôts, en cas de faillite de l'établissement commercialisant le livret.

Quels sont les frais ?

J. K. : Ils sont réduits au minimum : la plupart du temps, la souscription est gratuite et aucune ponction n'est effectuée que ce soit sur les versements, la gestion ou les retraits d'argent. De même, la clôture du livret est gratuite et les fonds déposés peuvent être récupérés à tout moment.

Faut-il être domicilié dans l'établissement dans lequel on ouvre un super livret ?

J. K. : Non, vous n'avez pas l'obligation d'être domicilié dans l'établissement que vous sélectionnez. Vous pouvez donc faire jouer pleinement la concurrence et privilégiez par exemple une banque en ligne dont les supers livrets ont des rendements souvent meilleurs que ceux commercialisés par des établissements bancaires de réseau.

Comment repérer le meilleur super livret ?

D'abord en mesurant la rentabilité promise : actuellement, les banques multiplient les promotions avec des taux pouvant atteindre jusqu'à 3 %. Mieux : certaines banques offrent même une prime de bienvenue, souvent de l'ordre de 50 euros.

Autre formule : moins élevé au départ, par exemple 1,4 %, le taux est en revanche garanti sur une plus longue période, par exemple 12 mois. De façon générale, c'est cette seconde option qui sera la plus avantageuse si vous êtes disposé à geler vos économies sur une longue période.

Attention : les taux avantageux annoncés par certaines banques ne s'appliquent que sur une courte durée, généralement 3 mois. Ensuite, le taux redescend à un niveau beaucoup plus sage, souvent compris entre 0,5 et 1 %. Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter un comparatif des meilleurs super livrets du moment.

Quels sont les autres points à vérifier avant de souscrire ?

J. K. : Tout d'abord, si la période de rémunération boostée (par exemple 3 % durant 3 mois) démarre bien à partir du moment où vous ouvrez le livret. En d'autres termes si elle ne va pas s'achever à la fin d'une période de promotion. Vérifiez également si la banque vous impose un délai d'immobilisation comme la fin de l'année civile, avant de verser les gains « bonifiés ».

Comment les gains engrangés sur un super livret sont-ils taxés ?

J. K. : Les performances financières annoncées sont brutes et les intérêts soumis aux cotisations sociales : 15,5 % depuis 1er juillet 2012. S'y ajoute l'impôt, via l'IRPP (impôt sur le revenu) ou le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) dont le taux a été porté à 24 % depuis le 1er janvier 2012. En cas d'option PLF, les taxes sont payées directement par la banque au moment où les intérêts sont versés sur le compte.

Si vous n'optez pas pour le PFL, les intérêts sont à déclarer dans le cadre des revenus de l'année fiscale. Ils sont alors taxés selon la tranche d'imposition.

Quelle est la meilleure option fiscale entre IRPP et PFL ?

J. K. : L'alourdissement de l'impôt sur le revenu étant d'actualité, le PFL est préférable pour les tranches d'impositions dépassant 24 % (30 et 41 % pour le moment).

Focus sur le « compte sur livret »

Un super livret bancaire est un compte sur livret, à la différence que celui-ci est le plus souvent commercialisé par des banques en ligne et propose à son détenteur un taux mieux rémunéré que le rendement offert par des établissements bancaires classiques avec leurs comptes sur livret.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆