Banque en ligne : ING annonce son départ du marché français

C'est après 20 ans d'existence sur le marché de la banque en ligne français que ING, le groupe néerlandais, annonce son départ.

  • Publié le

Un retour rapide sur l’histoire du groupe ING

C’est en 2000 que le groupe néerlandais s’est implanté en France en devenant la première banque en ligne. La banque en ligne ING propose donc de gérer son argent au quotidien, d’emprunter, mais aussi d’investir ou encore d’épargner. Cette dernière est venue bouleverser le marché de la banque au sein de l’hexagone.

Si ING avait pour ambition de chambouler la banque traditionnelle, elle se retire du marché français 20 ans après. Le groupe dénonce cette décision comme prise « du fait des difficultés liées au contexte économique actuel, et notamment la faiblesse des taux d’intérêts […] des résultats financiers négatifs enregistrés par la banque en ligne ces dernières années ».

Quelles conséquences pour les employés de la banque ING ?

La décision était attendue, puisqu’il s’agit d’une revue stratégique du groupe depuis l’été dernier. En revanche, l’annonce de ING à ses collaborateurs datant du 20 décembre a été un choc. La suppression d’environ 460 postes est en cours, et un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) a lui aussi été confirmé. « Un accord a été signé avec les organisations syndicales représentatives sur les mesures d’accompagnement », précise le groupe.

Cependant, il précise de même qu’une étude « auprès de tierces parties la possibilité de conclure un accord concernant son portefeuille de clients. Les discussions étant en cours, aucune autre information ne peut être donnée à ce sujet pour le moment ».

Le groupe ING a un portefeuille d’environ un million de clients à ce jour

De fait, que deviennent les clients d’ING ? Nous trouvons plusieurs banques sur le sujet, étudiant des perspectives de rachat. Parmi elles, Boursorama. Cette dernière ne cachant pas l’intérêt qu’elle porte à la clientèle du groupe. Il faut dire que le portefeuille clients de ces deux entités se ressemblent. D’ailleurs, les clients d’ING ont souscrit des assurances et des crédits auprès de l’enseigne.

Le patron de la Société Générale, Frédéric Oudéa, s’est par ailleurs exprimé sur la question, devant les micros de La Tribune. « Boursorama récupérera probablement, quelle que soit l’issue de ce dossier, les clients ! » Tout est dit, et clairement ! Selon lui, Boursorama est donc favori pour la reprise. Selon des informations diffusées par BFM, Boursorama pourrait racheter ce fameux portefeuille à ING, mais sans les crédits immobiliers.

     Pour info :

Si ING ne fait pas beaucoup de bruit sur sa sortie du marché français, le groupe déclare toutefois que « les clients continuent de bénéficier des services habituels de la banque en ligne. Clients et partenaires seront informés individuellement avant tout changement concernant les produits et services ».

Boursorama, le concurrent placé en favori

Trois banques étaient en lice pour un rachat éventuel, chacun voyant là une opportunité de renforcer sa propre enseigne.

  • La société Générale, avec sa banque en ligne Boursorama
  • Crédit Mutuel Arkéa, et sa banque Fortuneo
  • Enfin, le Crédit Mutuel Alliance Fédérale, avec Monabanq

En revanche, il va falloir attendre le début d’année pour plus de précisions. Des annonces devraient se faire dans le courant du mois de janvier. En plus de la France, ING a pris la décision de se retirer des marchés en Autriche et en République Tchèque.

Boursorama semble en effet rester au rang de favori. Depuis 2016, l’enseigne mène une acquisition clients agressive. Cette année ne déroge pas à la règle, et la banque enregistre une entrée de 700 000 clients depuis le début de l’année. En effet, Boursorama compte à son actif plus de trois millions de clients dont plus de la moitié se targuent de n’avoir eu aucuns frais en 2020. Avec une proposition des plus attractives, rendant ses comptes en ligne et ses cartes gratuites, Boursorama ne demande aucune condition de revenus et n’impose pas d’engagement. De plus, chaque client perçoit une prime de 80 euros pour leur souhaiter la bienvenue et ce sans avoir l’obligation de faire de la banque en ligne leur banque principale. Une souplesse qui n’est contrée par aucune concurrence.

Cependant, au même titre qu’ING, Boursorama enregistre des pertes. Il faut dire que le modèle économique des banques en ligne repose essentiellement sur l’acquisition de clients.

Il est grand temps, au vu du marché de la banque en ligne, de comparer ce que vous avez à gagner ! N’hésitez pas, la démarche se fait en quelques clics afin de voir les différentes offres proposées.

Économisez jusqu’à 300€ sur vos frais bancaires !

Comment ? En comparant les banques et en changeant de banque.
Banques avec agences, banques en ligne, tarifs (cartes, découvert, packages), services… Tout est décrypté pour vous. Réalisez votre classement personnalisé en moins de 3 minutes. Plus de 130 critères examinés.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - 16 avis