Légère baisse du prix du gaz attendue au mois de décembre

Bonne nouvelle pour les quelques 7,6 millions de foyers abonnés aux tarifs réglementés du gaz chez GDF Suez, et qui ne s’y attendaient certainement pas : ce lundi 17 novembre 2014, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), dans le cadre de la révision mensuelle du tarif, annonçait une diminution moyenne de 0,79 % à compter du 1er décembre.

  • Publié le
  • Écrit par

Ce communiqué intervient après deux mois de hausses consécutives et assez substantielles du prix du gaz, qui avaient pu faire oublier aux consommateurs que la tendance sur l'année reste, en réalité, plutôt favorable.

Par ailleurs, et au-delà des fluctuations du marché du gaz, l'hiver 2014-2015 devrait s'écouler paisiblement et sans risque de pénurie, grâce à un stockage optimisé au cours de l'année.

Baisse du gaz : une nouvelle bienvenue à l'approche de l'hiver

La diminution du tarif réglementé au 1er décembre…

La baisse du coût au kWh, selon le communiqué de la CRE, atteindra bien 0,79 % pour tous les foyers qui ont recours au gaz naturel pour se chauffer. Comme de coutume, les chiffres sont en revanche différents pour ceux qui présentent un autre profil de consommation : ainsi, si vous utilisez votre raccordement au gaz pour la seule cuisson des aliments, la ristourne ne sera que de 0,3 %. Pour les cas où le gaz a le double usage de cuisson et d'eau chaude, la baisse s'élèvera à environ 0,5 %.

…confirme une tendance favorable pour 2014

Les foyers abonnés aux tarifs réglementés peuvent avoir la fausse sensation d'une augmentation ininterrompue du prix du gaz : les mois d'octobre et de novembre 2014, qui coïncident justement avec le rallumage des chaudières, ont été en effet assez rudes sur ce point. Une première augmentation de 3,9 %, au 1er octobre, était immédiatement suivie d'une nouvelle revalorisation de 2,31 % au 1er novembre.

Dans les faits, l'année 2014 restera plutôt un millésime très favorable pour le coût du gaz, et la chute assez importante des prix entre le mois de janvier et la fin de l'été compense largement les augmentations plus récentes : en prenant en compte la dernière révision du mois de décembre, les tarifs réglementés affichent une baisse moyenne de 2,1 % sur l'année.

Les effets bénéfiques de la nouvelle formule de calcul ?

Mise en application depuis l'été, la nouvelle formule de calcul des tarifs réglementés du gaz semble avoir eu un impact déterminant sur la faiblesse des prix au cours de l'année. De fait, une moindre proportion du tarif est désormais déterminée par les cours du pétrole brut, au profit d'une indexation plus proche du marché du gaz à court terme. Depuis le mois d'octobre, les cours du gaz ont tendance à stagner à un niveau assez faible, tandis que le pétrole affiche même une baisse nette : autant d'ingrédients favorables qui permettent à la CRE de proposer une révision à la baisse pour clôturer l'année.

Aucune pénurie de gaz à craindre par ailleurs

Stockage et approvisionnement : GRTgaz se montre rassurant

En pleine période de tensions internationales liées à la crise russo-ukrainienne, les craintes liées aux conséquences possibles d'un embargo de la Russie sur son précieux gaz naturel ont pu alimenter beaucoup de spéculations. Ce mercredi 12 novembre, le transporteur GRTgaz a cependant exclu tout risque de pénurie au cours de l'hiver 2014-2015, et ce même si la situation en Ukraine s'aggravait. La filiale de GDF Suez, spécialisée dans les infrastructures de transport du gaz naturel, a notamment souligné le niveau très satisfaisant des stocks de réserve en gaz naturel, évalués à 8,5 milliards de mètres cubes et à 30 % de la consommation française totale de l'année.

La faiblesse des prix au cours de l'année, en effet, a incité les opérateurs à anticiper une éventuelle crise et à s'approvisionner assez largement, et ce d'autant plus que les pouvoirs publics ont récemment renforcé les obligations en matière de stockage.

Le marché français du gaz : plus résilient qu'on ne le croit

La fameuse dépendance de la France au gaz russe serait-elle exagérée ? GRTgaz estime en tout cas que le pays ne serait pas en danger de rupture d'approvisionnement, quand bien même le groupe russe Gazprom serait contraint ou déciderait de cesser entièrement ses livraisons. Le gaz naturel consommé en France n'est russe qu'à 15 ou 20 %, et une précédente crise entre la Russie et l'Ukraine, en 2008, n'avait suscité aucune difficulté particulière de notre côté du continent.

Vous déménagez ?

Laissez JeChange se charger de la souscription et résiliation de vos contrats d'énergie, vous êtes bien trop occupé pour ça ! Nos conseillers vous guident parmi les meilleures offres du marché. Choisissez celle qui vous convient et emménagez la tête reposée !

Rappel gratuit

3 commentaires sur “Légère baisse du prix du gaz attendue au mois de décembre

  1. Bonsoir,
    Votre avis m'est important ! La lecture de vos différents articles "Guides pratiques ou Actualités" me laisse désemparée et dubitative. Je ne sais plus si je dois restée en tarif réglementé Gaz (uniquement) avec GDF-Suez ou maintenir mon inscription auprès de la campagne 2015 UFC QUE CHOISIR "Gaz moins cher ensemble". Pourquoi ? Si l'année 2014 a été un bon millésime pour le tarif réglementé soit une baisse moyenne de 2,1% annuelle, qu'elle va être la tendance pour 2015 ?
    Est-il souhaitable dans ces conditions de délaisser le tarif réglementé au profit d'une offre à prix fixe ? Sachant que l'estimation de l’économie annuelle annoncée par UFC QUE CHOISIR est, selon mon profil, de 159 €. Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?
    Nous nous focalisons tous sur le prix du kWh, normal! mais un conseil : ne pas oublier aussi de comparer le prix de l'Abonnement Annuel Fournisseur/TTC quelque soit le contrat choisi (Exemple pour la Formule prix fixe : Lampiris Gaz 2015 : 225 € – GDF-Suez 2015 : 227 €)
    Cordialement.

  2. Bonjour,

    Dans l'absolu, il est impossible de répondre avec certitude à votre question. Prenez toutefois ces quelques éléments en considération :

    • le tarif du gaz étant pour partie indexé sur les cours du pétrole (en nette baisse depuis plusieurs mois), le tarif réglementé devrait tendre à baisser
    • l'offre de Lampiris vous propose une remise de – 13% sur le prix du kWh des TRV gaz de GDF au mois de janvier 2015 > si les TRV gaz de GDF baissent, votre remise en est automatiquement minorée
    • sachez que certains fournisseurs alternatifs proposent des remises similaires, mais qui ont pour avantage d'être indexées mensuellement à l'évolution des TRV : c'est notamment le cas de Direct Énergie pour son offre Directe Gaz (- 5 % par rapport à GDF, quelle que soit l'évolution des TRV).
    • le prix ne fait pas tout : posez-vous la question de la qualité du service-client, de la réactivité du fournisseur à vos demandes,  du cadre juridique et services suplémentaires offerts, etc.

    Cordialement,

  3. Bonsoir à l’Equie JeChange,
    Je vous remercie, tout d’abord, d’avoir pris le temps de me répondre. Vos informations me sont fort utiles puisqu’elles me permettent d’élargir mon étude sur des critères différents.
    Bien cordialement à l’Equipe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.3/5 - 6 avis