Lampiris sera bientôt racheté par Total

C'est la fin du positionnement 100 % indépendant de Lampiris ! Le fournisseur d'électricité renouvelable et de gaz deviendra sous peu une filiale du groupe Total. Quels changements pour ses clients ?

Total rachète Lampiris
Lampiris et Total assurent que leur rapprochement « sera sans incidence sur les clients et les fournisseurs des deux entreprises ».

Fournisseur d'électricité et de gaz en France depuis 2010 et 2011, Lampiris misait beaucoup sur son positionnement d'outsider du secteur de l'énergie. 100 % indépendante, la société belge était dotée d'une « structure actionnariale » diamétralement opposée à celle de ses concurrents, parfois qualifiés de « mastodontes de l'énergie ». Selon ses dires, ce type de structure lui permettait d'adopter « une perspective locale » et d'offrir à ses clients la possibilité de s'« approprier réellement » leur énergie.

L'entreprise fondée par Bruno Venanzi et Bruno Vanderschueren semble aujourd'hui s'orienter vers une stratégie bien différente. Le 14 juin 2016, Gimv, actionnaire de la société depuis 2013, et l'ensemble de ses co-investisseurs ont en effet annoncé avoir donné leur accord pour la vente de Lampiris au groupe Total. Sous réserve d'obtenir l'approbation des autorités compétentes, la société belge devrait donc devenir sous peu une filiale du géant du pétrole. Quels sont les enjeux de cette absorption et quelles en seront les conséquences pour les particuliers ?

Total souhaite s'implanter sur le marché des particuliers

En fin d'année dernière, Total s'est lancé dans la fourniture d'électricité aux professionnels avec pour objectif de devenir un acteur reconnu sur ce marché, comme c'est déjà le cas sur le segment du gaz naturel. Désormais, le géant du pétrole s'attaque au marché des particuliers. S'étant « fixé comme objectif d'être l'entreprise dont les actions donnent confiance en un avenir énergétique responsable et durable », Total s'est naturellement tourné vers Lampiris, société réputée 100 % verte.

Le fournisseur belge compte environ 850 000 compteurs dans son pays d'origine et a franchi le cap des 200 000 clients en France. Il jouit de plus d'une excellente réputation et a remporté à plusieurs reprises l'opération « Gaz moins cher ensemble » menée par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir afin de stimuler la concurrence. C'est donc un bon point de départ pour Total. En pleine diversification de ses activités, le groupe souhaite se positionner sur les énergies renouvelables tout en se rapprochant du consommateur final. Lampiris peut lui apporter une expertise dans la relation client et une plate-forme numérique performante.

Un moyen pour Lampiris de poursuivre sa croissance

Du côté de Lampiris, une consolidation du marché était vivement souhaitable, notamment afin de bénéficier d'économies d'échelle. Bien qu'étant le troisième fournisseur sur le marché résidentiel belge, l'entreprise a en effet essuyé une perte nette de 2,7 millions d'euros sur son dernier exercice. Selon Dirk Dewals, associé au sein de Gimv, « l'acquisition de Lampiris par Total offre à la société une opportunité unique de poursuivre sa croissance, soutenue par un groupe industriel solide qui développe rapidement son offre intégrée de gaz et d'électricité ».

Lampiris se réjouit de pouvoir « bénéficier de l'expérience et de la solidité d'un des plus importants acteurs du secteur mondial de l'énergie ». La société belge n'exclut par ailleurs pas le développement de nouveaux services et évoque par exemple des panneaux photovoltaïques ou des batteries. Après tout, Total est l'un des leaders mondiaux de l'énergie solaire via sa filiale SunPower. Le géant du pétrole a également annoncé le 09 mai dernier s'être positionné pour acquérir le groupe Saft, spécialisé dans le stockage d'électricité notamment via des batteries de haute technologie.

Sous réserve d'obtenir l'assentiment des autorités compétentes en matière de régulation de marché et de concurrence, le rachat de Lampiris devrait être finalisé dans le courant du troisième trimestre 2016. Cependant, cette décision n'est pas vraiment du goût de beaucoup des clients du fournisseur d'énergie, plutôt circonspects face à ce rapprochement.

Quelles conséquences pour les particuliers ?

Tant Lampiris que Total assurent que la fusion « sera sans incidence sur les clients et les fournisseurs des deux entreprises ». Lampiris tient même à rassurer ses clients en promettant que son identité et ses valeurs demeureront identiques. « La marque, le nom et le logo restent inchangés et nous comptons bien maintenir nos valeurs qui ont été créées avec vous » peut-on lire sur le site du fournisseur belge. Celui-ci rappelle par ailleurs les trois axes régissant sa future relation avec Total :

  1. Développer les énergies renouvelables
  2. Améliorer l'efficacité énergétique
  3. Renforcer le mix de production

Lampiris affirme enfin que « les conditions contractuelles ne changeront pas, tout comme notre service à la clientèle ». Selon le directeur général de la société Tom Van de Cruys, l'accord a été possible car Total s'est engagé à respecter certaines exigences, dont notamment le fait de conserver le siège social à Liège, les emplois et le « leitmotiv d'énergies renouvelables » à des tarifs parmi les plus bas du marché.

Votre énergie moins chère !

Êtes-vous sûr de payer le bon prix pour l'électricité et le gaz ? JeChange compare les offres du marché pour vous dénicher le tarif le plus compétitif selon votre consommation. N'attendez plus, comparez et faites des économies !

Je compare

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 1 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆