La concurrence se mobilise contre EDF et GDF autour de la fourniture d'énergie

Malgré l'ouverture des marchés de l'énergie en 2007, EDF, électricien historique, détient toujours 92 % de celui des particuliers et n'a eu à déplorer aucune immigration massive vers la concurrence. Cependant, les augmentations prévues des tarifs réglementés ont suscité un afflux d'offres concurrentielles. Le groupe dirigé par Henri Proglio serait-il menacé ?

  • Publié le 07/10/2013 (mis à jour le 17/08/2018)
  • Écrit par

Au 1er juillet 2007 les 25 millions de clients d'EDF et les 11 millions d'abonnés à GDF ont pu choisir librement leur fournisseur d'énergie. Pour les Français qui n'avaient alors d'autre choix que de souscrire un contrat EDF pour leur fourniture électrique et un contrat GDF pour celle du gaz naturel, deux possibilités s'offraient :

  1. Opter pour les tarifs EDF réservés aux particuliers et régulés au tarif réglementé fixé par l'Etat, par arrêté ministériel.
  2. Choisir les offres de marché via des opérateurs alternatifs fixant librement leurs tarifs au KWh et le prix de leurs abonnements au vu des coûts de production, de transport ou en fonction de leur politique commerciale.

La bataille commerciale s'engage sur l'électricité

Les concurrents d'EDF ont toujours peiné à proposer des offres attractives pour contrebalancer celles de l'électricien historique. Désormais, les hostilités commerciales sont ouvertes depuis l'annonce des 10% d'augmentation de l'électricité d'ici l'été 2014. Ces rattrapages ont déclenché le jeu d'une concurrence qui n'était jusqu'à présent pas en mesure de rivaliser. Parmi les fournisseurs d'énergie susceptibles de proposer des offres concurrentes pour particuliers, commerçants, artisans et professions libérales, d'une puissance inférieure à 36 KVA, deux principaux challengers ont réagi : GDF et Direct Energie.

Début octobre GDF Suez et Direct Energie ont annoncé le lancement de nouvelles offres aux tarifs bien inférieurs à ceux d'EDF, misant ainsi sur l'augmentation inexorable des prix pratiqués par EDF. GDF Suez espère notamment compenser son manque à gagner sur le marché de l'énergie gazière depuis 2007. Séduire de nouveaux clients côté électrique est un pari que l'opérateur gazier espère bien gagner. A ces deux rivaux, viennent s'ajouter les fournisseurs en électricité d'origine renouvelable comme celle du belge Lampiris qui propose une offre électrique 100 % verte permettant d'économiser 3,6 % sur les tarifs régulés.

Direct Energie

Direct Energie, fusionné avec Poweo depuis juillet 2012 est le troisième acteur français dans le domaine de l'électricité et du gaz. Il a su convaincre 800 000 d'abonnés en électricité et 250 000 pour le gaz et compte doubler ces chiffres à l'horizon 2016.

Direct Energie, le premier à passer à l'offensive, propose une offre 100 % Internet bloquée sur un an avec des prix de 8 à 10 % moins chers que le tarif réglementé EDF pour une souscription à l'électricité et au gaz. Au-delà de la première année, Direct Energie garantit un tarif inférieur aux tarifs réglementés.

GDF

GDF Suez, issu de la fusion de GDF et du groupe Suez, qui compte aujourd'hui 1,6 millions de client électriques dont 95 % en offre duale (offre électricité/gaz garantissant un tarif fixe sur toute la durée du contrat) vise les 5 millions d'abonnés à son offre d'électricité d'ici 5 ans.

GDF Suez a porté la deuxième attaque avec une offre assortie d'un prix bloqué sur 2 ans. L'offre e-Dolce proposée uniquement via Internet et qui permet d'économiser 7,5 % par rapport aux tarifs réglementés et "Dolce Confort" qui propose le pilotage à distance de son système de chauffage grâce à la “zenbox”, un boîtier loué 4,90 € par mois avec lequel l'opérateur espère frapper un grand coup.

ENI

ENI gas & power, qui a pris le contrôle d'Altergaz en octobre 2012, gère désormais un portefeuille de 240,000 clients en France. Pour atteindre les 5% de part de marché d'ici la fin 2016, ENI revoit ses ambitions à la hausse en enrichissant son offre sans engagement Horizon à prix fixe sur 3 ans. Une offre à prix fixe sans augmentation pendant 3 ans et qui s'enrichit de services gratuits tels que l'assistance 24/7 (intervention d'un plombier en cas de problème avec sa chaudière et/ou sa plomberie). Un contrat assuré avec Axa Assistance.

Pour parvenir à ses fin, l'énergéticien venu d'Italie, a déjà investi dans 2 campagnes publicitaires TV et ne compte pas en rester là.

Des offres Internet électriques attractives pour un défi de taille

Les concurrents d'EDF ont donc saisi l'occasion d'entamer une guerre commerciale. Les opérateurs alternatifs surfent ainsi sur les frais de fonctionnement et de gestion moins élevés sur les offres en ligne et sur le développement de nouveaux services basés sur les économies d'énergie. Ils misent également sur les nouveaux canaux de commercialisation via des promotions spéciales ponctuelles sur des sites comme vente-privée.com.

Devant une offensive qui séduit, EDF reste serein

GDF Suez notamment se réjouit d'avoir convaincu 4000 clients électriques en août, un bon résultat pour une période estivale généralement peu favorable. EDF voit néanmoins l'avenir avec optimisme, fort du succès des engagements “EDF et moi” pris l'hiver dernier prévoyant des offres adaptées aux besoins et des modalités de paiement souples. L'électricien historique n'entend pas se laisser distancer et compte bien se jeter dans une bataille qui ne fait que commencer.

Vous déménagez ?

Laissez JeChange se charger de la souscription et résiliation de vos contrats d'énergie, vous êtes bien trop occupé pour ça ! Nos conseillers vous guident parmi les meilleures offres du marché. Choisissez celle qui vous convient et emménagez la tête reposée !

Rappel gratuit
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆