Direct Énergie réalise un premier trimestre 2016 bien orienté

Déjà fort des bons résultats obtenus en 2015, Direct Énergie confirme l'accélération de son développement au premier trimestre 2016.

Direct Énergie
Au regard de l'accroissement de son activité, Direct Énergie envisage déjà de réviser son objectif de chiffre d'affaires pour 2016 cet automne.

Réputé notamment pour ses offres combinées gaz/électricité et pour ses formules comptant parmi les plus avantageuses financièrement, Direct Énergie avait déjà suscité l'intérêt des marchés financiers en publiant des résultats au beau fixe pour l'année 2015. Le fournisseur d'énergie alternatif comptait toujours plus de clients particuliers comme professionnels et toujours plus d'argent rentrant dans les caisses.

À en croire le communiqué de presse publié par le groupe le 10 mai dernier, cette tendance se confirme nettement au premier trimestre 2016. Direct Énergie enregistre notamment une croissance importante de sa clientèle de « grands comptes » grâce à l'extinction des tarifs réglementés jaunes et verts de l'électricité depuis le 1er janvier.

Une croissance spectaculaire du chiffre d'affaires au premier trimestre

Le mouvement semble irrésistible : Direct Énergie acquiert chaque trimestre un poids un peu plus important sur le marché français de l'énergie, au grand dam de ses concurrents directs comme Engie et EDF. Son chiffre d'affaires pour le premier trimestre 2016 s'établit officiellement à 516 millions d'euros… soit un montant supérieur de 62,1 % à celui enregistré au premier trimestre 2015 ! En 2015, le chiffre d'affaires n'avait progressé « que » de 25,5 % par rapport à 2014. Le développement du groupe semble donc connaître une importante accélération.

Se félicitant naturellement de ce résultat, le fournisseur l'attribue notamment à la « la vitalité commerciale de l'ensemble des activités du groupe ». L'activité de Direct Énergie s'épanouit à la fois en France, où le chiffre d'affaires progresse de 59,8 %, mais aussi sur le marché belge où le groupe opère sous la marque Poweo.

Résultats Direct Énergie
Le chiffre d'affaires de Direct Énergie a augmenté de 62,1 % par rapport au T1 2015. (Crédit : Direct Énergie)

Direct Énergie recrute en masse chez les entreprises et les collectivités

Du côté du parc clientèle, l'accélération du recrutement est perceptible sur tous les segments de consommateurs. 138 000 foyers français ont souscrit un contrat chez Direct Énergie au cours du premier trimestre 2016. À titre de comparaison, ils n'étaient que 97 000 à avoir sauté le pas un an plus tôt. Il s'agit donc d'une belle progression pour un groupe qui s'impose plus que jamais comme le troisième acteur français de l'énergie, derrière Engie et EDF.

Toutefois l'évolution est surtout impressionnante chez les clients non résidentiels. Les petits professionnels (entreprises individuelles, artisans...) ont été 10 000 à signer chez Direct Énergie au cours des trois premiers mois de l'année. C'est deux fois plus qu'au premier trimestre 2015 ! Le groupe a surtout connu un véritable afflux de « grands comptes » (grandes entreprises, collectivités, HLM...) avec 66 000 nouveaux clients sur ce segment, contre seulement 8 000 en 2015.

Le phénomène est bien sûr directement lié à l'extinction des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité au 1er janvier 2016 pour les plus gros consommateurs professionnels. Direct Énergie semble avoir profité de cette échéance pour capter cette clientèle gourmande en énergie et donc très rentable, ce qui explique en partie l'explosion du chiffre d'affaires.

Intégration verticale : des premiers résultats encourageants

Pour Direct Énergie, l'année 2015 avait marqué le début d'une série d'investissements stratégiques visant à améliorer l'intégration verticale du groupe. Le fournisseur visait notamment à développer ses propres capacités de production d'électricité. L'achat de la centrale à cycle combiné de Bayet dans l'Allier ayant coûté au fournisseur la coquette somme de 44 millions d'euros l'année dernière commence à porter ses fruits.

La structure a produit au total l'équivalent de 324 GWh sur l'ensemble du premier trimestre 2016. Cette production a dopé le chiffre d'affaires de Direct Énergie de 5,1 millions d'euros supplémentaires dans sa branche « Energy Management ». À ce rythme, la centrale pourrait vite s'avérer un investissement bénéficiaire et encourager le groupe à poursuivre sa stratégie d'intégration.

Vers un réajustement des objectifs pour 2016 ?

La prochaine communication importante de Direct Énergie, celle des résultats du premier semestre, aura lieu normalement le 28 septembre prochain. Dans le communiqué de presse du 10 mai, le groupe anticipe toutefois un certain nombre de points. Il fait par exemple savoir qu'il révisera en automne son objectif de chiffre d'affaires et de résultat opérationnel courant pour l'exercice 2016.

Outre les bons résultats déjà enregistrés au premier trimestre, la prolongation du contrat de prestation liant Direct Énergie à ERDF pour une année supplémentaire offre en effet au fournisseur une meilleure visibilité. Celle-ci devrait donner à son résultat opérationnel un coup de pouce garanti d'au moins 30 millions d'euros. Les objectifs en termes de clientèle restent en revanche inchangés : le groupe compte plus que jamais sur une croissance d'au moins 20 % de son portefeuille d'abonnés en 2016.

Votre énergie moins chère !

Êtes-vous sûr de payer le bon prix pour l'électricité et le gaz ? JeChange compare les offres du marché pour vous dénicher le tarif le plus compétitif selon votre consommation. N'attendez plus, comparez et faites des économies !

Je compare
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆