Bilan de la couverture 2G, 3G et 4G en France au premier août 2015

L'Agence Nationale des Fréquences (ANFR) a publié le 4 août son observatoire mensuel du déploiement des réseaux 2G, 3G et 4G par Orange, Bouygues Telecom, SFR-Numericable et Free.

Comme c'était déjà le cas lors du compte-rendu des résultats des mois précédents, quelle que soit la catégorie de réseau, Orange arrive en tête à la fois du point de vue des autorisations de déploiement d'antennes accordées par l'ANFR que du nombre de sites effectivement en service.

Les résultats indiquent également une nette percée de Free sur le déploiement de la 3G mais surtout de la 4G, réseau pour lequel il devance SFR-Numericable depuis maintenant 4 mois.

Peu de changement concernant la couverture 2G

Avec ses 20 526 supports incluant 18 766 sites GSM 900 MHz et 8 942 sites 1 800 MHz, Orange reste le champion de la couverture 2G. SFR-Numericable et Bouygues Telecom le talonnent avec plus 18 000 sites chacun, répartis toutefois sur un nombre de supports moindre : 16 265 pour le premier et 13 708 pour le second.

Le nombre total de sites 2G actifs au 1er août demeure stable par rapport au mois précédent notamment grâce à la mise en service de 30 nouveaux sites par SFR-Numericable qui contrebalancent la régression de ceux détenus par Orange.

Sur l'ensemble du début d'année 2015, la couverture 2G du territoire continue toutefois sa progression avec 402 supports supplémentaires par rapport à janvier dont 198 pour SFR-Numericable, 159 pour Orange et seulement 45 pour Bouygues Telecom. Cet opérateur est également celui affichant la plus faible augmentation de sites en service en 2015, et cela alors qu'il présente l'écart le plus important entre le nombre d'autorisations dont il dispose et le nombre de sites effectivement actifs.

Free poursuit son effort sur les sites 3G

Le rapport de l'observatoire indique que 38 231 supports dévoués à la technologie 3G sont actuellement en service soit 74 de plus que début juillet et 835 de mieux par rapport au début de l'année.

Cette augmentation est principalement due à l'opérateur Free, qui a enrichi son parc de 177 infrastructures en un mois et de 1 015 depuis le début de l'année, soit une progression de 23 %, correspondant à 2 030 sites de plus. En comparaison, Bouygues Telecom n'affiche que 58 supports et 158 sites 3G supplémentaires.

L'effort de Free ne lui permet toutefois pas encore de rattraper ses concurrents. Ses 5 443 sites actifs UMTS 900 MHz et 2,1 GHz répartis sur autant de supports le laissent en effet loin derrière Orange, leader incontesté de la couverture 3G dénombrant 18 755 supports en service qui fournissent 6 286 sites UMTS 900 MHz et 16 176 sites UMTS 2,1 Ghz.

La 4G continue sa progression

Avec un total de 7 695 supports en service au 1er août 2015, c'est encore une fois Orange qui arrive en tête du classement des opérateurs possédant le plus de supports alloués au réseau 4G, position qu'il détient depuis juin 2014. L'opérateur historique des télécoms en France est suivi de près par Bouygues Telecom et ses 6 691 supports en service puis par Free, qui, en doublant son nombre de supports actifs depuis le début de l'année (4 258 au 1er aout), est passé devant SFR-Numericable et ses 3 412 infrastructures.

Supports 4G actifs en métropole

Evolution mensuelle du nombre d'infrastructures 4G en service total et pour chaque opérateur réseau depuis 2012 (Source : ANFR)

Dans son communiqué, l'observatoire fait état d'une augmentation de 1,2 % du nombre de sites autorisés pour le très haut débit mobile au cours du mois de juillet. Au total 21 212 sites ont été accordés, parmi lesquels 18 044 sont déjà en service. La majorité de ces sites concernent la bande de 2,6 GHz. Par rapport au mois de juin, le nombre d'autorisations dans cette bande affiche une hausse de 1,6 % tandis que les autorisations concernant la bande des 800 Mhz progressent de 2,9 %, et celles concernant la bande des 1 800 MHz de 0,6 %.

Initialement attribuée à la 2G, la bande des 1 800 Hz doit progressivement être réutilisée pour la 4G. Jusqu'à présent, seul Bouygues Telecom bénéficiait d'une levée de sa restriction d'usage à la 2G et pouvait donc l'utiliser pour déployer du très haut débit mobile. C'est par ailleurs dans cette bande que l'opérateur affiche le plus de sites 4G en service. L'ARCEP vient cependant d'autoriser officiellement Orange et SFR-Numericable à utiliser une partie de leur bande 1 800 MHz pour la 4G à partir de mai 2016. Même s'il lui faudra attendre cette date pour les mettre en service, Orange a déjà reçu l'autorisation de déployer 37 antennes 4G dans cette bande de fréquence.

Marre du hors forfait ?

Vous êtes bavard(e) et un smartphone sans data internet est pour vous un cauchemar ?
Découvrez notre sélection de 5 forfaits ILLIMITES pour rester connecté à petit prix !

Je découvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3.5/5 - 4 avis