Le climat économique atteint le moral des Français

Le moral des Français est en berne. C'est ce que rapporte le quotidien métro dans son édition du 7 avril. Un sondage Tns Sofres/Logica indique que 81% des Français jugent que la situation économique du pays est mauvaise.

  • Publié le 07/04/2010 (mis à jour le 24/08/2011)
  • Écrit par

Le moral des Français a perdu trois points en avril par rapport à janvier, il est passé de -31 à -34. Ce baromètre édité par Métro et réalisé par Tns-Sofres en partenariat avec Logica révèle cette chute après une hausse les mois précédents. En effet de juillet 2009 à janvier 2010 le moral des consommateurs a grimpé de 9 points. Cet indice est calculé à partir de sondages sur la situation économique du pays, la situation financières personnelle et sur le climat de consommation. Les résultats de ces trois enquêtes additionnés et divisés par trois donnent cet indice de -34, qui se place sur une échelle de -100 à +100. 

 Une situation économique mauvaise...

Avec ce chiffre de -34 autant dire que le "moral économique" des Français n'est pas au mieux. Cela s'explique par un jugement du climat économique du pays très négatif comme en atteste ce chiffre : 81% des Français trouvent que la situation économique de leur patrie est mauvaise. Plusieurs facteurs rentrent en jeu pour expliquer cette vision si sombre de la part des Français. La croissance très faible que l'on connait ces derniers temps, la hausse du chômage et la crise grecque en font partie. Malgré les propos martelés par le gouvernement sur la sortie de crise en fin 2009 rien n'y fait. Apparemment la mayonnaise ne prend pas et les Français s'inquiètent. La crise de l'€uro et les déficits publics sont d'autres causes qui expliqueraient cette baisse de moral malgré un climat économique qui s'adoucit tout de même au fil des mois.

Des améliorations malgré tout...

Sur certains points les Français interrogés sont quand même plus positifs. 57% d'entre eux jugent leur situation financière plutôt bonne. Une hausse de 1 point par rapport à janvier. De ce fait les prévisions d'achat augmentent, elles ont grimpé de 1 point en trois mois. 62% des personnes interrogées envisagent des dépenses importantes dans les mois à venir. L'arrivée des beaux jours n'y est pas étrangère. En effet, ils sont 25% à penser à investir pour les vacances et 21% dans un prêt travaux. Pour ce dernier gageons que les abattements d'impôts sur certains travaux immobiliers semblent avoir fait leur effet. En revanche pour la consommation de tous les jours l'indicateur n'est pas au beau fixe : 76% des Français estiment que le climat économique n'est pas propice aux achats.

Résultats mitigés

Des résultats plutôt mitigés qui traduisent un malaise certain, le déferlement médiatique sur l'effet de crise économique n'y est sûrement pas étranger. Les Français se sont mis en tête que le contexte actuel est mauvais et sont sûrement plus près de leurs sous. Il existe en tout cas des solutions pour profiter sans trop dépenser. En matière de service la crise aura eu toutefois un effet positif. Elle a permis de voir émerger de nouvelles sociétés proposant de meilleurs tarifs, et en matière de prix de nombreuses enseignes mettent en avant une politique de "bas-prix".

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆