Hausse des tarifs des complémentaires santé

Après avoir averti les consommateurs fin décembre sur une possible hausse des tarifs des complémentaires santé de 4 % en 2019, l’UFC-Que Choisir l’évalue désormais à 8 %.

L'inflation des cotisations des complémentaires santé n'est pas une nouveauté pour les souscripteurs. En dix ans, leur coût a bondi de 50 %. Entre 2018 et 2019, l'UFC-Que Choisir avait d'abord projeté une hausse de 4 %. L'association confirme maintenant une envolée des tarifs des complémentaires santé de 8 % !

Assurance santé 2019 : vers une inflation moyenne de 8 % ?

A la fin du mois de décembre, l'UFC-Que Choisir estimait que la hausse des prix des complémentaires santé en 2019 serait de l'ordre de 4 %. Cette augmentation devait pénaliser en premier lieu les travailleurs non salariés, les étudiants ou encore les retraités, c'est-à-dire les catégories qui ne bénéficient pas de la couverture collective d'un employeur. Mais l'association de consommateurs émettait déjà une alerte sur de possibles dépassements de 20 % de l'inflation dans certains contrats.

Après l'étude de milliers d'échéanciers (registres notifiant le montant des prochaines cotisations à payer) remis aux souscripteurs entre octobre et décembre, l'UFC-Que Choisir actualise ses prévisions en indiquant que la hausse est en moyenne de 8 %.

L'augmentation peut même atteindre entre 25 % et 50 %. Si la cotisation annuelle moyenne d'un assuré franchit le cap des 700 euros, celle des personnes âgées s'élèvent jusqu'à 2000 euros pour un contrat individuel.

Pourquoi cette hausse ? Les raisons avancées par les mutuelles santé

Malgré un contexte social hyper sensible aux questions de pouvoir d'achat, les assureurs qui proposent des complémentaires santé n'ont pas de contrainte légale pour geler leurs tarifs. Ils se sont simplement engagés à ne pas fragiliser les souscripteurs de contrats d'entrée de gamme.

Les mutuelles justifient un tel niveau d'inflation par l'augmentation du forfait journalier hospitalier au 1 er janvier 2018 (+ 2 euros) et de la participation forfaitaire sur les actes coûteux cette année, ou bien par la revalorisation du prix de la consultation chez les dentistes. Elles précisent que la réforme du reste à charge zéro n'a pas d'incidence sur leur nouvelle grille tarifaire.

Pour redonner du pouvoir d'achat aux Français, certains plaident pour une concurrence accrue des assurances santé. Reste que le gouvernement vient de repousser la possibilité de résilier son contrat santé à tout moment après un an d'adhésion comme c'est déjà le cas avec l'assurance auto ou l'assurance habitation.

Obtenez des devis personnalisés !

Economisez jusqu'à 40% sur vos cotisations !
Service en ligne, 100% gratuit !

Comparez les mutuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.8/5 - 15 avis