Crédit immo : les Français sont endettés pour 1000 milliards d’euros

La faiblesse des taux d’emprunt immobilier a incité les Français à s’endetter en 2018. L’encours des crédits immobiliers dépasse 1000 milliards d’euros, un record.

1003 milliards d'euros, c'est le montant de l'encours des prêts immobiliers enregistré par la Banque de France au mois de novembre 2018. A titre comparatif, ce chiffre correspond à la somme des prélèvements obligatoires de 2017 ou à pratiquement la moitié de la dette publique française (2300 milliards d'euros).

Des taux d'intérêt favorables à l'endettement

L'année 2018 a été particulièrement propice pour les emprunteurs désireux d'acquérir un bien immobilier. Ce même mois de novembre qui a vu l'encours de crédits immobiliers franchir le cap du milliard d'euros, le taux d'intérêt moyen est de 1,50 %, toutes durées confondues. D'après l'Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux de crédit immobilier en un an ont reculé de 1,51 % à 1,44 %. Sur 15 ans, ils passent de 1,32 % à 1,22 %, sur 20 ans de 1,52 % à 1,40 %, et sur 25 ans de 1,79 % à 1,63 %.

Pourquoi les taux d'emprunt immobilier restent bas ?

Le contexte des taux bas est entretenu à la fois par le niveau des taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE), qui rend l'argent du crédit peu cher, et par les politiques commerciales des banques soucieuses de séduire la clientèle.

Le résultat est une hausse constante de l'encours des prêts immobiliers depuis les années 2000. Cette dynamique ne devrait pas s'infléchir avant le début du second trimestre 2019, période durant laquelle la BCE doit stopper sa politique. En attendant, les établissements prêteurs continuent de se financer à des conditions favorables, donc profitables aux emprunteurs.

Vers plus de prudence en 2019 ?

Le poids grandissant des prêts immobiliers dans l'encours des crédits souscrits par les Français est relaté dans le 31 ème Observatoire des crédits aux ménages publié par la Fédération bancaire française. L'étude indique que 16 % des sondés estiment la charge de remboursement de leur crédit trop élevée en 2018 (+ 2 points en un an).

Alors que les conditions d'octroi de prêt restaient favorables, la proportion des ménages désireuse de souscrire un nouveau crédit immobilier passait de 5,0 % en 2017 à 4,2 % en 2018. Une tendance déjà perceptible en novembre dernier puisque les volumes de crédit atteignaient 185,3 milliards d'euros contre 256,5 milliards en novembre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 8 avis