Besoin d'aide pour choisir
votre abonnement gaz  ?

Nos conseillers vous aident à trouver l’offre adaptée à vos besoins, parmi celles des différents fournisseurs.

Obtenir de l'aide
ou appeler directement le :
Appelez le 01 77 68 96 35

Tarifs du gaz : comment s'explique le prix du gaz naturel ?

Découvrez les tarifs à jour du gaz en 2013 chez GDF et ses principaux concurrents que sont Poweo Direct Energie, Eni (ex-Altergaz), Altergaz, Proxelia, etc. Le prix du m3 de gaz ne cesse d'augmenter et rien ne semble indiquer que le kilowatt-heure retrouvera les valeurs qui ont été les siennes il y a encore quelques années. Seule éclaircie au tableau, l'arrivée de fournisseurs de gaz qui parviennent à tirer le prix du kWh vers le bas, sans rogner sur la qualité de services. Cette concurrence est la bienvenue, à condition d'y avoir recours...

Tarifs du gaz

2013 a débuté avec une première augmentation des tarifs du gaz de 2,4%. Ce qui porte la totalité des augmentations du gaz à 80% depuis 2005. Mais d'autres augmentations sont à prévoir en 2013.

Tarifs de GDF et prix libres

Les tarifs de GDF-Suez ne cessent d'augmenter, comparer les prix du gaz sur Internet permet des économies (...).

GDF-Suez (anciennement Gaz de France) n'a plus le monopole sur les prix du gaz naturel. Mais le fournisseur historique a désormais le droit de réclamer des augmentations de prix sans devoir négocier avec l'Etat. Ces demandes d'augmentations sont ensuite validées par la CRE (Commission de régulation de l’énergie). C'est la CRE qui a ainsi autorisé GDF a augmenté ses tarifs de près de 8% en 2013. Pour les foyers qui se chauffent au gaz, cela représente un coût supplémentaire annuel qui oscille entre 70 à 100 euros selon l'habitat.

Au 1 janvier 2013, le prix du kWh de gaz GDF Dolce Vita se situe entre 5,86 et 10,27 centimes d'euros, hors abonnement. La facture est lourde même si la France est dans la fourchette basse des prix moyens constatés en Europe (avec la Suède à 11,7 centimes d'euros le kwh de gaz ou l'Italie et ses 8,8 centimes).

les prix du gaz augmentent

En 7 Ans, les tarifs de GDF ont augmenté de près de 69% (source : CRE)

Des concurrents de Gaz de France proposent aujourd'hui du gaz naturel identique à celui de GDF mais à un prix moins cher.

  1. Nul besoin de modifier son installation ou son compteur (seule la facture change)
  2. N'importe quel usager peut souscrire une offre de gaz puis revenir chez GDF-Suez quand il le souhaite (réversibilité)
  3. Nul besoin de le prévenir, le prochain fournisseur se charge de tout (résiliation simplifiée)

Les concurrents proposent un gaz moins cher, comme chez Altergaz (Horizon Eco/Planete/fixe) qui garantit dans son contrat des prix inférieurs à ceux de Gaz de France Suez. Prix TTC du Kwh chez Altergaz = moins de 6% par rapport à ceux de GDF -

Les coûts qui forment le prix du gaz

La libéralisation du marché de l'énergie, la privatisation de Gdf Suez et l’arrivée de fournisseurs de gaz ont été voulus pour faire baisser les prix du gaz. On peut aujourd'hui se réjouir que les prix de marché soient plus compétitifs que les prix réglementés. Heureusement, car le gaz que nous vend GDF n'a cessé de grimper et que son prix va encore augmenter dans les années à venir pour les 10 millions de foyers raccordés à GDF-Suez.

Notre fournisseur de gaz nous facture ses coûts d'approvisionnement et de distribution. Une fois collecté Il reverse ensuite cet argent aux différents acteurs de la chaîne listés ci-dessous :

L'approvisionnement (49%)

En France, et depuis 1960, le prix du gaz a largement été indexé sur le cours du pétrole. Cette indexation sur les prix du pétrole interrogeait. Pourquoi fixer le prix du gaz sur une réserve qui se raréfie alors que celles du gaz sont en augmentation grâce aux réserves de gaz de schiste ? Pourquoi GDF Suez ne s'approvisionnait-t-il pas davantage sur les marchés spots qui ne s'adossent pas au pétrole, ces marchés spots où la gaz s'achète au jour le jour et où les prix sont fixés dans l'instant ? Pour éviter qu'un problème ne se pose sur la sécurité d'approvisionnement, c'est sur le long terme que sont négociés les contrats de GDF avec ses fournisseurs que sont le Norvège (Statoil), l'Algérie (Sonatrach) ou bien encore la Russie (Gazprom) et l'Italie (Eni). Et ce sont ces contrats adossés sur le prix du pétrole (*) qui conduisent à des augmentations des tarifs de GDF afin de couvrir ses frais. Fort heureusement, de nouvelles formules tarifaires initiées par le gouvernement Fillon puis Ayrault ont porté la part du marché spot de 0 à 45% aujourd'hui.

Les coûts d'approvisionnement en gaz naturel, son acheminement jusqu'à notre frontière et les coûts de gestion commerciale du fournisseur représentent 49% du montant de notre facture.

(*) Les tarifs sont indexés sur trois produits pétroliers que sont le fioul domestique, le fioul lourd et le brent, mais également sur la parité euro/dollar et sur les prix du gaz naturel sur le marché court terme.

La distribution et le transport (29%)

Le gaz naturel doit être transporté à travers le territoire français jusqu'aux communes puis aux clients finaux. Les coûts d'entretien de ces réseaux de transport sont élevés. Le montant est ensuite facturé à l'usager selon sa catégorie et sa consommation annuelle puis reversé au Gestionnaire du Réseau de Distribution (qui a également la charge de l'installation et le relevé de nos compteurs de gaz).

Les taxes et contributions (16%)

  • La contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA) fixée par arrêté ministériel au profit de la caisse nationale des industries électriques et gazières
  • Contribution au Tarif Spécial de Solidarité Gaz (CTSSG) fixée par arrêté ministériel
  • Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel (TICGN) reversée à l'Etat
  • Contribution au Service Public du Gaz
  • Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) qui s'applique sur les consommations de gaz (19,6%) et l'abonnement (5,5%)
  1. Le stockage (6%) : le gaz naturel est stocké en grosses quantités pour faire face aux pics de demandes qui ont lieu à l'arrivée de l'hiver. Le coût d'utilisation des stockages est fixé par les opérateurs de stockage (TIGF et Storengy).

Depuis 2012, le prix du kWh inclut 0,0045 centimes d'euros/kWh qui sont destinés à financer le tarif social du gaz (ou tarif spécial de solidarité gazeuse, TSS), aux personnes bénéficiant de la Couverture maladie universelle ou à l'ACS.

Gaz naturel et gaz en citerne

Le gaz propane possède une puissance énergétique plus puissante que celle du méthane, plus communément appelé gaz naturel. Ce gaz a la particularité de se stocker dans des citernes que vous avez déjà dû apercevoir dans votre voisinage. Commercialisé par des sociétés telles que Antargaz, Butagaz ou Primagaz pour les plus connues, ce gaz reste cher : non seulement le prix du gaz propane est plus élevé que celui du méthane mais l'investissement est lui aussi conséquent. JeChange.fr vous déconseille d'avoir recours à ce type de gaz. Si vous souhaitez tout de même l'utiliser pour la cuisson, optez pour le gaz en bouteille (butane).

Infographie : comprendre les prix du gaz

Retrouvez ci-dessous une infographie proposée par la CRE et qui permet de visualiser facilement l'ensemble des intervenants et facteurs qui impactent la formation des prix du gaz naturel.

Nos experts sont à votre service

Nos conseillers spécialisés vous rappellent gratuitement et vous conseillent dans le choix de votre fournisseur. Vous pouvez également les joindre au 01 77 68 96 35

Me faire rappeler

18 commentaires

Letschert Jean-Marie  - Le 5 septembre 2012 à 16h49

J'ai changé pour Altergaz avec un abonnement /an de183.33€ ttc et un prix du kilowh de0.05408. Gdf Suez souhaite me récupérer comme client avec abonnement 194.63€ ttc/an et un prix du kilowatt 0.05896€ ttc,je reste donc avec altergaz car c'est 100€ -cher sur l'année

PICOT  - Le 17 janvier 2013 à 16h35

j'ai changé pour Altargaz avec un abonnement à 163 € et un prix du kwh de 0,05443 alors que Gdf-Suez me propose un abonnement de 194 € et un tarif à 0,06255 ; différence de coût de + de 20 %. Par contre, le complément de facture relatif au 4° trimestre 2011 suite au recours devant le Conseil d'Etat ne me satisfait pas car il n'est pas détaillé.

MADEIRA  - Le 23 février 2013 à 13h55

Si le compteur d’électricité mesure la vrai consommation de KW/h , comme c'est possible faire une conversion de volume m3 en KW/h pour le gaz? Le fournisseur annonce que 1 m3 = xxKW via l'utilisation du coef (11,070 dans mon cas ) . Par-contre une bec de Bunsen , une chaudière ou une plaque cuisson produise valeurs de KW/h différents pour le même m3 (plus ou moins efficient énergétiquement) . Comment le gouvernement peut laisser une entreprise tromper les citoyens ? C'est comme vendre l'essence / diesel en KW au lieu de litres. c'est une vraie arnaque .

BASQUIN  - Le 11 mars 2013 à 12h43

Bonjour, je suis depuis 2 ans chez GDF SUEZ Dolce Vita. Je consomme en moyenne pour le gaz : 8300kwh/an et electricité 4300/an. Les prix FIXES pour les 2 prochaines années :
GAZ 202,43€ TTC pour l'abonnement et 0,05969€ TTC par kwh pour les consommations
ELECTRICITE 79,91€ TTC/an Abonnement et 0,12606€TTC par kwh pour consommations.

Est-ce raisonnable?

AIZPIARTE  - Le 12 mars 2013 à 15h04

A MADEIRA, Vous avez raison, la conversion en KW/Heure n'a rien à faire dans une facture de gaz. Le coef de conversion est encore plus ubuesque. On se demande aussi pourquoi les augmentations tarifaires ne commencent pas au premier du mois. IL serait intéressant de savoir quelle est l'utilisation des sommes correspondant à la dite Contirbution Tarifaire d'Acheminement.

Marty P.  - Le 15 mars 2013 à 10h15

Je serais curieux de connaître le coef de conversion du gaz à Bourg-en-Bresse

Serge LUNEAU  - Le 31 mars 2013 à 09h15

Bonjour,

Je ne comprends pas toujours tout ce que vous dites, les mélanges entre kWh et kW/h n'arrangeant rien. Par contre je défends l'idée que l'énergie peut très bien être payée au prix...de l'énergie. Pour les voitures, l'essence est plus chère que le gazole pourtant plus lourd (d=0,85 environ contre 0,74 pour l'essence), on a donc plus de masse, et plus d'énergie par litre de gazole (même en prenant en compte les PCI différents). Est-ce normal ? Pour le gaz, laissez le Père Ubu où il repose, le coefficient de conversion n'a rien de surréaliste. Tous les renseignements se trouvent dans la "bibliothèque GRDF" et sont accessibles sur Internet. En gros, 1m3 de gaz=10 à 12kWh, le gaz varie en composition et en masse volumique donc c'est compliqué mais explicable. Je suis un simple particulier, pas un sous-marin de GdF !

valentini  - Le 1 avril 2013 à 09h48

la contribution tarifaire acheminement eh bien c'est tout simplement vous qui payez la retraite des gaziers. Vous avez dit service pue blic ?

Jimmy75  - Le 24 avril 2013 à 00h18

Le coefficient de conversion n'est pas calculé selon GDF mais c'est GRDF qui le communiqué à GDF ou un autre fournisseur. Comme le gaz qui arrive dans nos tuyaux provient d'un mélange de plusieurs gaz avec des caractéristiques différentes. J'ai contrôlé avec mon voisin qui est chez un autre fournisseur, on a le même coefficient.

Jimmy75  - Le 24 avril 2013 à 00h25

Je ne comprends pas pourquoi certains fournisseurs disent qu'ils sont moins chère de 20 % que GDF alors que la commercialisation intervient sur 9 % du prix. Il faut payer les salariés, les charges, les locaux ...De plus comme on le voit dans le graphique en France le prix est inférieur au prix moyen en Europe. Par exemple ENI qui est Italien vendrait moins cher son gaz en France qu'en Italie.

Hautefeuille  - Le 8 mai 2013 à 13h35

Basquin - j'ai recu la meme proposition pour le gaz : Abonnement 202,43€ et 0,05915 € /kWh Je ne sais pas si je dois accepter ou pas ?

RICHARD  - Le 5 décembre 2013 à 14h46

★ ★ ★ ★ ☆

bonjour,pour faire court à tous ces calculs,ce qu'il me semble le plus intéressant, je regarde en bas à droite le total de ma facture !

Courant  - Le 10 décembre 2013 à 09h17

Il y a quelques décennies, une commission parlementaire s'est penchée sur les tarifs et les résultats d'une entreprise pétrolière détenue en grande part par l'Etat. Elle a renoncé à comprendre et fait savoir que tout était fait pour ne pas être compris. Est on certain qu'il n'en est pas de même avec GDF aujourd'hui? Comment ont évolué les résultats de GDF Suez dans les 8 dernières années ?

DE HARO  - Le 6 janvier 2014 à 10h07

je consomme 80 Kwh GAZ donc cout 7 euros année et frais taxes et abonnement 67 euros donc total 74 euros an pour 7euros de consommation ????

michel  - Le 7 février 2014 à 00h21

DE HARO , coupe le gaz c'est la seule solution

Pour ce qui est des fournisseurs certains propose -10% sur le prix du KWH mais sur une courte durée ( lampiris) 1ans.

le plus intéressant reste les prix bloqué sur 3ans sur KWH +abonnement ( car lui aussi il augmente beaucoup comparez vos factures d'une année sur l'autre)chez ENI, c'est le plus intéressant pour les gens voulant conserver leur habitation durant cette période.

Sinon méfiez vous de votre catégorie au niveau de l'abonnement beaucoup de B0 ( 0 à 6 000KWH/a) paye un abonnement B1 ( 6 000 à 30 000KWH/a) ,

jetez un coup d’œil ( pour les gens étant à l'offre de marché ( prix bloqué) au prix auquel vous payez le KWH par rapport au moments vous avez signé le contrat, normalement votre fournisseur s'engage à bloqué votre prix du KWH/A à celui auquel vous le payiez au moment du contrats .

DUPIN  - Le 13 juillet 2014 à 19h20

Je viens de me plonger dans mes factures GDF et je constate pour 2013 :

- un abonnement TARIF B1 réglementé (plus de 6000 Kwh/an
- une consommation de 700 kwh sur cette même année

Soit pour 2013 : 150,15€ TTC d'abonnement pour 54 € de consommation...
Pour 2014 l'abonnement dans cette catégorie est de 226,43 €...

Est il possible de changer sa catégorie d'abonnement ?

DUPIN  - Le 13 juillet 2014 à 19h21

Je viens de me plonger dans mes factures GDF et je constate pour 2013 :

- un abonnement TARIF B1 réglementé (plus de 6000 Kwh/an
- une consommation de 700 kwh sur cette même année

Soit pour 2013 : 150,15€ TTC d'abonnement pour 54 € de consommation...
Pour 2014 l'abonnement dans cette catégorie est de 226,43 €...

Est il possible de changer sa catégorie d'abonnement ?

Samuel Vasquez  - Le 17 juillet 2014 à 17h59

Bonjour,

Si vous consommez moins de 6000 KWh et que vous êtes en tarif B1 vous pouvez parfaitement contacter votre fournisseur et lui demander de passer de B1 à B0. 

N'hésitez pas à consulter notre guide dédié à l'explication du barème des tarifs du gaz.

Cordialement,

Ajouter un commentaire

  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆