Free Mobile : la liberté de payer son mobile plus cher…

On ne peut que se satisfaire de voir débarquer le trublion de l’ADSL dans le pré carré des opérateurs mobiles. Le lancement a été remarquable et très bien buzzé. Pourtant quand on entre dans les détails, l’offre Free Mobile se révèle avantageuse, mais pas aussi révolutionnaire qu’il n’y parait…

Points forts : appels vers l'international et "fair use"

Il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître que l'entrée de Free sur le marché de la téléphonie mobile est portée par une offre chamboulant les tarifs existants. Cette offre va en effet obliger la concurrence à bouger et s'aligner sur certains points. Elle se démarque principalement sur les tarifs des appels vers l'international et le "fair use"1 de 3 Go. Toutefois, une fois passé l'effet d'ébriété provoqué par l'annonce d'une offre illimitée à 19,99 €, jechange l'a analysée pour vous plus en détail.

Réalité des tarifs

Si l'on s'en tient pour commencer au prix mensuel de l'abonnement, on constate que certains de ses concurrents sont tout proches et que la division par 2 du prix de l'abonnement n'est pas au rendez-vous (voir tableau ci-dessous). Par ailleurs, dans La tribune Jacques Rosselin, directeur de la rédaction, souligne qu'après la vraie-fausse concurrence d'un oligopole à trois, l'arrivée de Xavier Niel est ressentie comme celle d'un Robin des bois mais que ses nouveaux clients vont essuyer les plâtres. "Ceux qui ont expérimenté les services de Free à l'époque se souviennent de l'absence de relations dignes de ce nom avec ses clients, de coûts cachés, notamment en matière de désabonnement, etc. Bref, la maison n'est pas un repaire d'enfants de chœur […]" écrit-il notamment.

Les critiques les plus sérieuses portent sur les restrictions qui pourraient être révélées en lisant le détail des contrats du FAI. Des batteries de juristes vont les scruter à loupe. De plus, Free ne subventionne pas les mobiles "[…] c'est ce qui permet à l'opérateur de couper aussi violemment les prix, relève l'Humanité. Si vous voulez le dernier iPhone proposé par Free, il faudra ainsi débourser 720 euros (20 euros par mois sur 36 mois). À noter qu'il est proposé à 629 € chez Apple. Du coup même s'il n'y a pas d'engagement, le client qui décide de payer son smartphone hors de prix sur 12, 24 voire 36 mois se retrouve à devoir payer entre 40 et 50 euros par mois avec un mobile. Ce qui est tout de suite bien moins révolutionnaire[…]", raille le quotidien.

  Free Mobile

Free Mobile

B&You by Bouygues

B&You by Bouygues

ZERO Forfait

ZERO Forfait

SOSH Orange

SOSH by Orange

Prixtel

Prixtel

Offre Tout illimité Forfait 24/24 & Internet 100Mo ZeroLimit Sosh 24/7 Modulo
Prix 19,99 € 24,90 € 29,90 € 39,90 € 24,90 €
Voix Illimité Illimité Illimité Illimité Illimité
SMS Illimité Illimité Illimité Illimité Illimité
DATA Illimité

(3Go)

Illimité

(100Mo)

Illimité

(500Mo)

Illimité

(1Go)

Illimité

(100Mo)

Engagement Sans Sans Sans Sans Sans
Prix des téléphones
iPhone 4S 16Go 719,76 €

(29,99 €/mois sur 24 mois)

603,21 € 599 €

(419 € + 15 €/mois sur 12 mois)

660 €

(165 €/mois sur 4 mois)

Samsung Galaxy S2 541 € 508,68 € 459 €

(279 € + 15 €/mois sur 12 mois)

520 €

(130 €/mois sur 4 mois)

La couverture : voyage en terre inconnue

D'autres font valoir que si le prix est important, la qualité de service l'est tout autant et que, de ce point de vue, la filiale d'Iliad a encore pas mal de choses à prouver. Car l'opérateur qui ne couvre que 27 % du territoire s'en remet à Orange pour son itinérance. Que se passera-t-il si le réseau de l'opérateur historique est submergé par une déferlante d'appels en provenance de Free ? "Nul doute que des frictions apparaîtront rapidement autour de la disponibilité du réseau 3G, qu'Orange pourrait réserver en priorité à ses abonnés, au détriment de ceux de Free, comme il le fait déjà avec les abonnés de Virgin Mobile", estime Guerric Poncet dans le Point. Le pire est que Free pourrait être placé devant le même problème avec la 4 G puisque c'est SFR, un de ses pires concurrents, qui assurera sa future itinérance dans la bande des 800 GHz.

Mais la plus sérieuse menace pour Free, résultera de la contre-offensive des trois FAI qui l'ont précédé et qui disposent déjà d'une machinerie numérique bien rodée. Leur offre ne tardera pas à s'aiguiser, notamment du coté d'Orange qui pourrait, par exemple, répliquer via son offre low cost Sosh. SFR et Bouygues Telecom ne tarderont sans doute pas, à contre-attaquer également. Bref, la bataille ne fait que commencer…

1Le fair use correspond à la valeur maximale de données pouvant être utilisées par un smartphone dans le cadre d'un forfait avec Internet illimité. Au-delà de cette valeur, l'accès à Internet est bridé ou bloqué selon les forfaits.

Marre du hors forfait ?

Vous êtes bavard(e) et un smartphone sans data internet est pour vous un cauchemar ?
Découvrez notre sélection de 5 forfaits ILLIMITES pour rester connecté à petit prix !

Je découvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

5.0/5 - 2 avis