Serveur DNS : comment ça marche ? Pourquoi et comment en changer ?

Comment et pourquoi changer de serveur DNS ? Comment ça marche ? Quelle est l'utilité d'un serveur DNS ? On vous dit tout, focus !

  • Publié le

Un serveur DNS, qu’est-ce que c’est ?

Un serveur DNS (ou Domain name system) permet de traduire les noms de domaine en adresses IP. Lorsque vous tapez un nom de domaine dans votre navigateur, www.jechange.fr par exemple, votre ordinateur envoie une requête au serveur DNS. Pourquoi ? Pour que ce dernier obtienne l’adresse IP associée à ce même nom de domaine. Pour faire simple, le serveur DNS répond à la requête avec une adresse IP pour que votre navigateur charge le site web recherché.

Les serveurs DNS sont indispensables, ils permettent aux ordinateurs de communiquer sur internet. Ils ont une fonction « d’annuaires » reliant les noms de domaine aux adresses IP. S’il n’y a pas de serveur DNS, vous devez connaître l’adresse IP exacte des sites web auxquels vous souhaitez accéder. Autant dire que ce n’est pas ce qu’il y aurait de plus simple, tant pour la mémorisation que pour l’utilisation.

Comment fonctionne-t-il ?

Le serveur DNS effectue une recherche dans une base de données. Lorsqu’il reçoit une requête, il effectue cette fameuse recherche et trouve l’adresse IP affiliée au site demandé. Voici le fonctionnement un peu plus détaillé du serveur DNS :

  • Lorsqu’un utilisateur tape un nom de domaine dans son navigateur, la requête de résolution de nom de domaine est envoyée à un serveur DNS local.
  • Le serveur DNS local effectue une recherche dans sa base de données pour trouver l’adresse IP correspondante.
    • Si le serveur DNS local la trouve, il la retourne à l’utilisateur et le chargement du site web commence.
    • Si le serveur DNS local ne trouve pas l’adresse IP dans sa base de données, il envoie une requête à d’autres serveurs DNS pour effectuer la recherche.

Bon à savoir :

La plupart des requêtes de résolution de nom de domaine sont gérées par des serveurs DNS locaux. Ces derniers sont plus proches de l’utilisateur, et donc plus rapides à répondre. Si un serveur DNS local ne parvient pas à trouver l’adresse IP demandée, il envoie une requête sur un autre, plus éloigné. Il se peut que l’opération prenne plus de temps.

L’utilité d’un serveur DNS privé ?

Il est possible d’en avoir un privé, qui n’est pas accessible publiquement sur internet et sert donc dans un réseau privé. Plusieurs raisons peuvent vous amener à utiliser un DNS privé :

  • Contrôler l’accès à Internet. En effet, en utilisant un serveur DNS privé, vous pouvez bloquer l’accès à certains sites web indésirables, comme les sites de jeux en ligne.
  • Améliorer la vitesse de résolution de nom de domaine en réduisant les temps de latence puisque la requête est envoyée sur un DNS proche.
  • Assurer la sécurité et la confidentialité. Vous pouvez de même empêcher les utilisateurs de votre réseau de communiquer avec des serveurs DNS publics. Ces derniers pourraient être compromis.

Est-ce qu’il chiffre les données ?

Non, le serveur DNS ne chiffre pas les données. Pour ce faire, il vous faut utiliser un protocoles de sécurisation avec chiffrement de données (« https » par exemple) ou bien utiliser un VPN.

HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure) et VPN (Virtual Private Network) sont deux technologies différentes. Elles permettent de protéger la confidentialité et la sécurité des données transmises sur internet. En revanche, ces deux technologies ont quelques différences, comme les principales citées ci-dessous :

  • HTTPS est un protocole de communication sécurisant les données transmises entre un ordinateur et un serveur. Il est utilisé principalement pour protéger les données sensibles lorsqu’elles sont transmises via un site web. Nous retrouvons notamment des informations de paiement.
  • Le VPN est un réseau privé virtuel qui permet de créer une connexion sécurisée entre un ordinateur et un serveur distant. Lorsqu’un utilisateur se connecte à un VPN, toutes les données qu’il envoie ou reçoit sont transmises via un tunnel chiffré. Cela permet de protéger les données contre les interceptions. Un VPN peut être utilisé entre autres pour protéger la confidentialité des données lorsque vous êtes connecté à un réseau public.

En résumé, le HTTPS sécurise les données transmises via un site web, tandis que le VPN crée un tunnel chiffré pour protéger toutes les données transmises via internet.

Un serveur DNS automatiquement attribué par votre fournisseur d’accès

La plupart des fournisseurs d’accès à internet (FAI) attribuent de manière automatique des serveurs DNS à leurs clients. De manière générale, ils sont configurés sur les box fournies par les FAI. Ils sont alors utilisés pour résoudre les noms de domaine que vous recherchez lors de votre navigation sur internet.

En revanche, il faut noter que les DNS attribués par les FAI ne sont pas forcément les plus rapides, ni les plus sécurisés. De fait, pour améliorer la vitesse de résolution ou bien tout simplement avoir une meilleure sécurité pour votre connexion internet, vous pourriez vouloir changer de DNS. Pour ce faire, vous devrez configurer votre ordinateur ou votre box afin d’utiliser les adresses IP du nouveau serveur utilisé.

Comment en changer ?

Comme nous l’avons vu, vous pourriez vouloir changer de DNS, mais comment ça marche ?

Sous Windows

  • Ouvrez le Panneau de configuration.
  • Dans ce dernier, cliquez sur « Réseau et Internet » puis sur « Centre réseau et partage ».
  • Dans le volet de gauche, cliquez sur « Changer les paramètres de la carte ».
  • Sélectionnez la connexion réseau pour laquelle vous souhaitez changer de serveur DNS (généralement, il s’agit de la connexion Ethernet ou de la connexion WiFi).
  • Cliquez sur « Propriétés ».
  • Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez « Protocole Internet version 4 (TCP/IPv4) » puis cliquez sur « Propriétés ».
  • Dans la fenêtre « Propriétés de TCP/IPv4 », sélectionnez « Utiliser les adresses de serveur DNS suivantes » et entrez les adresses IP de celui que vous souhaitez utiliser.
  • Cliquez sur « OK » pour enregistrer les modifications et fermez toutes les fenêtres.

Sous Linux

  • Ouvrez le terminal et utilisez la commande « nano » pour ouvrir le fichier de configuration du serveur DNS (généralement « /etc/resolv.conf »).
  • Dans le fichier, ajoutez les lignes « nameserver adresse_dns_1 et nameserver adresse_dns_2 » par les adresses IP de celui que vous avez choisi.
  • Enregistrez le fichier en appuyant sur Ctrl + O, puis quittez en appuyant sur Ctrl + X.

Sous Mac OS

  • Ouvrez les Préférences Système en cliquant sur l’icône du menu Pomme en haut à gauche de votre écran. Sélectionnez ensuite « Préférences Système ».
  • Dans la fenêtre qui s’ouvre, cliquez sur « Réseau ».
  • Puis dans le volet de gauche, sélectionnez la connexion réseau pour laquelle vous souhaitez changer de serveur DNS.
  • Cliquez sur l’onglet « Avancé » puis sur l’onglet « DNS ».
  • Cliquez sur le bouton « + » pour ajouter un nouveau serveur DNS et entrez l’adresse IP de celui que vous souhaitez utiliser.
  • Enfin, cliquez sur « OK », puis sur « Appliquer ».

Bon  à savoir :

Vous devrez changer de serveur DNS pour chaque connexion utilisée, comme Ethernet et Wi-Fi, par exemple. N’hésitez pas à demander à un administrateur réseau de faire le point pour vous sur la configuration du serveur DNS choisi.