Bien choisir son forfait mobile pour professionnels

offres mobile pro
Il est souvent plus économique pour un employeur d'équiper tous ses collaborateurs via l'acquisition d'une flotte mobile auprès d'un seul opérateur.

Pour offrir des services spécialement adaptés à leurs besoins, les opérateurs commercialisent des formules dédiées aux professionnels. Quels avantages offrent-elles et pour quel coût ?

Difficile aujourd'hui de se passer d'un téléphone mobile dans le cadre d'un grand nombre de professions. La disponibilité et la réactivité de chaque salarié ou de l'employeur peuvent s'avérer cruciales pour remporter un marché ou résoudre un problème rencontré par un client. Afin de répondre aussi bien aux besoins des grands groupes qu'à ceux des très petites entreprises, de nombreux opérateurs commercialisent des forfaits mobiles pro en plus de leurs formules dédiées aux simples particuliers.

En quoi consistent ces contrats pro, et comment choisir la formule la plus adéquate ?

Les différents types de forfaits pro

Du point de vue de l'employeur, la méthode la plus simple et la plus économique consiste à équiper tous ses collaborateurs en une seule fois via l'acquisition d'une flotte mobile auprès d'un unique opérateur. Les flottes mobiles permettent de réaliser des économies d'échelle, avec un partage du volume de consommation entre tous les utilisateurs. En fonction des impératifs et du secteur d'activité de leurs clients, elles peuvent se décliner en de nombreuses formules d'abonnement :

  • Souvent associée à un forfait sans engagement, la facturation au réel permet de payer la consommation mensuelle effective à la minute ou même à la seconde près. Cette solution s'adresse plus particulièrement aux entreprises dont les besoins de communication sont faibles ou extrêmement variables.
  • Dans le même esprit, une facturation ajustable fonctionne par paliers. La facture est établie, chaque mois, en fonction du palier atteint par votre consommation.
  • Reste bien sûr l'option d'une classique facturation au forfait, qui s'accompagne typiquement d'un engagement sur douze ou vingt-quatre mois.

Au sein de l'entreprise, il est possible de désigner un gestionnaire de flotte, le chef d'entreprise lui-même ou un collaborateur. Celui-ci aura alors accès à un vaste panel d'outils de pilotage précieux pour maîtriser les coûts : historique des consommations, liste des numéros déployés, blocage d'une ligne, analyse des communications...

La période d'engagement

Multipliées par le nombre de salariés dotés d'un téléphone professionnel, les pénalités en cas de rupture anticipée du contrat mobile pro peuvent vite atteindre des montants dissuasifs pour le chef d'entreprise. Il est donc crucial de bien vérifier l'existence ou non d'un engagement contractuel et, dans l'affirmative, les conséquences en cas de résiliation.

La loi n° 2008-3 du 3 janvier 2008 pour le développement de la concurrence au service des consommateurs, plus connue sous le nom de la « loi Chatel », plafonne les pénalités maximales pouvant être réclamées par l'opérateur. Pour les engagements de vingt-quatre mois, la pénalité à partir du treizième mois ne peut notamment pas dépasser le quart des mensualités restant dues.

SMS, data, international, convergence : les options à considérer

L'évolution des forfaits mobiles pour les professionnels ou les particuliers a progressivement rendu incontournable certaines prestations autrefois optionnelles. En particulier, les SMS illimités et la data 3G ou 4G sont désormais devenus la norme. Mieux vaut toutefois continuer à bien vérifier ces deux points dans les formules qui vous sont proposées, notamment pour les plus « low cost » d'entre elles. Un plafonnement du nombre de SMS par mois ou une enveloppe data trop basse peuvent engendrer d'importantes surfacturations face auxquelles la souscription d'un forfait plus haut de gamme aurait finalement été plus rentable.

Les entreprises multinationales ou amenées à traiter régulièrement en dehors des frontières doivent accorder la plus grande attention aux prestations offertes en termes de « roaming ». Les forfaits pro les plus exhaustifs peuvent inclure jusqu'à 80 ou 100 destinations gratuites - sans surcoût par rapport au forfait - pour les appels ou SMS à l'international.

Enfin, la souscription d'une offre « convergente » en téléphonie/Internet fixe et mobile peut souvent permettre de réelles économies. Faire appel au même opérateur pour l'infrastructure fixe et la flotte mobile peut permettre de rendre un collaborateur très mobile joignable en permanence sur un seul numéro. C'est par exemple ce que propose l'option Business Everywhere Pro chez Orange.

Opérateurs de réseaux ou virtuels ?

L'offre de téléphonie mobile à destination des professionnels est suffisamment pléthorique pour laisser une grande liberté de choix. En volume, le marché reste dominé par les grands opérateurs de réseau qui proposent par ailleurs leurs services aux particuliers. Depuis 2006, Orange a par exemple développé sa gamme Orange Pro pour un vaste éventail de professionnels allant des indépendants et TPE jusqu'aux grands groupes internationaux. SFR, via la Business Team, et Bouygues, via Bouygues Pro et Bouygues Entreprise, se sont également installés sur ce marché et proposent de nombreuses formules en convergence totale. Le quatrième grand opérateur, Free Mobile, n'a quant à lui lancé aucun service spécifique pour les professionnels jusqu'à présent.

En parallèle, les formules de nombreux opérateurs virtuels (MVNO) se développent elles aussi sur le secteur. Ces prestataires proposent leur propre marque mais bénéficient d'une itinérance sur les réseaux mobiles des grands opérateurs. Coriolis Telecom, Keyyo et Prixtel s'appuient par exemple sur le réseau SFR tandis que Stella Mobile compte sur le réseau Orange. Parmi ces opérateurs MVNO, on peut également citer Future Telecom, Vivaction et Paritel spécialisés dans les offres pro et business. Cette spécialisation peut représenter un réel avantage pour leurs clients, avec notamment une assistance téléphonique 100 % dédiée.

Pour quel coût ?

Dans l'ensemble, la diversité des offres disponibles permet à chaque employeur de maîtriser au mieux le coût de sa future flotte mobile. Les tarifs unitaires par salarié s'échelonnent en effet de 2 € (pour les prestataires virtuels les moins chers, comme Keyyo ou Prixtel) jusqu'à plus de 100 € pour les offres convergentes et très haut de gamme !

Attention toutefois à ne pas se focaliser uniquement sur le coût ! Certains critères sont trop souvent négligés comme la qualité du service après-vente (conditions de remplacement d'un mobile endommagé...), celle de la couverture réseau dans votre zone d'activité (la 4G y est-elle disponible ?) ou encore les polices d'assurance associées.

Sur le même sujet : Découvrez les principales caractéristiques des offres d'accès à Internet pour les professionnels.
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)