Crise financière : l’assurance-vie toujours aussi sûre ?

La crise de la dette européenne suscite l’inquiétude des détenteurs d’assurance vie. Voici ce qu’il faut savoir pour évaluer les risques.

  • Publié le
  • Écrit par

La crise de la dette publique européenne n'aura qu'un effet limité sur le rendement des fonds en euros. Mais la donne pourrait changer si, après la Grèce, la réduction de la dette publique s'étendait à d'autres pays.

Quelle sont les menaces pesant sur mon contrat ?

En ce qui concerne les fonds en euros, l'impact devrait être limité. En effet, les sommes investies en euros bénéficient de la garantie du capital comme l'ensemble des intérêts acquis depuis l'origine du contrat, quelle que soit l'évolution des marchés financiers.

Pour les unités de compte, la donne est différente puisque le capital investi n'est pas garanti. Toutefois, contrairement aux fonds en euros qui sont investis à 80% en obligations dont 40% en obligations souveraines, les Unités de Compte sont surtout investies en actions. Elles sont donc moins impactées par la crise de la dette, les obligations ne représentant, en moyenne, que 35% du portefeuille et les obligations souveraines, encore moins.

La réduction de la dette grecque aura-t-elle un impact sur le rendement des fonds en euros ? 

Oui, mais il devrait être minime. Les assureurs détiennent beaucoup moins de dette hellénique que les banquiers puisque celle-ci représenterait seulement 1 à 2% de leurs actifs. La réduction de 50% de la dette publique d'Athènes ne devrait donc occasionner qu'une baisse de rendement limitée, de l'ordre de – 0,2% à – 0,3%.

Le vrai risque serait que la réduction de la dette publique s'étende à d'autres pays de la zone euro comme l'Italie ou l'Espagne, ce que l'accord européen du 27 octobre 2011 a pour but d'éviter. Si cette hypothèse se concrétisait, la défaillance de ces États pourrait alors peser plus lourd sur les rendements des fonds en euros et même entamer la solvabilité des assureurs.

Mon épargne est-elle garantie si mon assureur fait faillite ?

Si cette hypothèse peu probable se concrétisait, le fonds de garantie des assurances (1) couvre les avoirs à hauteur de 70.000 euros par assuré et par compagnie. Un assuré détenant des contrats chez plusieurs assureurs pourra donc faire jouer cette garantie plusieurs fois si la demande est justifiée.

(1) : Cf., loi du 25 juin 1999 relative à l'épargne et à la sécurité financière. 

Banque en ligne, quels avantages ?

1- Gain de temps
2- Frais bancaires réduis
3- Epargne plus rentable
4- Gestion optimale et sécurisée
5- Services uniques

Je découvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4/5 - 3 avis