Passage définitif à l'heure d'été : le vote en France expliqué

Mis en place pour réduire la consommation énergétique dans les pays occidentaux, le changement d’heure est une mise au diapason avec les heures d’activités humaines et d’ensoleillement depuis le 20ème siècle. Mais Français et Européens saturent et souhaitent l’arrêt du changement d’heure. C’est chose faite : en 2021, le changement d’heure, ce sera du passé !

Un réveil est posé devant un mur bicolore

Le changement d'heure : toute une histoire

On doit le concept du changement d'heure à Benjamin Franklin. Nous sommes en 1784 et il a pour idée de changer l'heure une fois dans l'année dans le but d'être en phase avec les heures d'ensoleillement. L'inventeur américain a déjà conscience des potentielles économies d'énergie à la clé.

Ce n'est qu'en 1916 que le changement d'heure est réellement mis en pratique. En pleine Première Guerre Mondiale, les responsables des nations engagées se demandent comment réduire leur consommation de charbon. C'est ainsi que l'Allemagne inaugure le changement d'heure le 30 avril, suivie de l'Angleterre et de la France.

Supprimé à la Libération, le changement d'heure est réactivé à l'occasion d'un autre conflit d'envergure, la Seconde Guerre Mondiale. En France, il devient un rite annuel.

Au profit des économies d'énergie avant tout

Le changement d'heure est une pratique exploitée pour diminuer la consommation d'énergie des foyers. Faire coïncider les horaires d'activités avec les heures d'ensoleillement réduit en effet l'usage de l'éclairage et du chauffage.

Aux économies d'énergie, s'ajoutent la réduction des émissions de gaz à effet de serre et des pics de consommation. L'ADEME (Agence pour la Maîtrise de l'Energie et de l'Environnement), elle-même, avait réalisé une étude en 2010 qui confirmait les économies réalisées grâce au changement d'heure : autour de 440 GWh (gigawattheures) d'électricité en France pour 800 000 foyers. Soit 44 000 tonnes de dioxyde de carbone en moins.

Dès fin 2021, le changement d'heure supprimé en Europe

C'est décidé et ce sont 410 eurodéputés du Parlement qui ont tranché le 26 mars 2019 : dès 2021, l'heure d'été et l'heure d'hiver ne seront plus que des souvenirs. Un dernier changement de montre sera effectué en mars 2021 pour les pays de l'UE souhaitant rester à l'heure estivale ; il se fera en octobre 2021 pour ceux ayant choisi le maintien de l'heure standard d'hiver.

La Commission des Affaires européennes avait, en amont du vote, organisé une consultation citoyenne et 2 millions de Français y avaient répondu : 83,71 % d'entre eux étaient déjà favorables à l'arrêt du changement d'heure ; pour 59,17 % des sondés, la préférence allait au maintien de l'heure d'été toute l'année. Une autre consultation, réalisée par la Commission européenne, avait confirmé le souhait des citoyens d'en finir avec le principe : 56 % des personnes avaient également évoqué le maintien à l'heure d'été.

Néfaste pour la santé (risques d'AVC et d'infarctus) selon des études scientifiques, la fin annoncée du changement d'heure est une bonne nouvelle pour ceux qui n'en voulaient plus. La patience est malgré tout de mise car tous les pays doivent se concerter afin d'éviter des perturbations, notamment sur les marchés européens.

En attendant, il ne faudra pas oublier de changer d'heure dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mars en avançant l'horaire d'une heure dès 2h du matin. Ce qui nous fera perdre une heure de sommeil.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3,9/5 - 21 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆