8 choses que vous ignorez sans doute sur le changement d'heure

Le changement c’est maintenant. Enfin dans la nuit de samedi à dimanche (25 mars), pour être tout à fait précis. Pile le bon moment pour réviser quelques bases, avant qu’il ne soit trop tard !

Le changement d'heure, c'est un peu comme rouler à droite : on le fait machinalement sans trop se poser de questions. A tort, car ce rendez-vous bisannuel est bien moins anecdotique qu'il n'y paraît.

1- Une idée du tonnerre imaginée par un Américain à Paris

Le premier illuminé à avoir évoqué publiquement l'idée du changement d'heure n'est autre qu'un certain Benjamin Franklin. Non content d'avoir inventé le paratonnerre et le poêle à bois, il profita de son séjour à Paris comme Ambassadeur des États-Unis pour tenter de remettre les pendules à l'heure.
Attristé par les heures de soleil perdues en début de journée d'été, en 1784 notre homme proposa dans une longue lettre publiée dans le Journal de Paris, de décaler les horaires d'activité d'une heure pour profiter au maximum du soleil. Une idée lumineuse, tellement en avance sur son temps, qu'il fallut attendre 132 ans pour qu'elle soit appliquée… par les Allemands d'abord, puis reprises ponctuellement par les Français et les Anglais.


2- Un changement d'heure synonyme d'économies ?

Que ce soit les Allemands en 1916, puis en 1940 lors de la Seconde Guerre Mondiale, ou le Gouvernement de Jacques Chirac, en 1975 après le premier choc pétrolier, le passage à l'heure d'été a toujours répondu à des objectifs d'économie d'énergie. Mais certains parlent d'économies de bout de chandelle, car si elles fonctionnent sur le papier, elles ne sont pas si évidentes sur la facture d'électricité. En effet l'économie réalisée en profitant de la lumière naturelle plus longtemps le soir représenterait l'équivalent de 2 euros par an et par foyer. #toutçapourça. Vous feriez plus d'économies en changeant votre fournisseur d'électricité grâce à JeChange !

3- C'est bon pour le moral

Certains scientifiques voudraient nous faire croire que perdre une heure de sommeil est bon pour le moral. Pas sûr qu'ils vous aient croisé au saut du lit récemment... Selon eux, le fait de profiter de la lumière naturelle plus longtemps chaque jour jouerait sur l'apport en cortisol. Cette hormone aide à mieux gérer notre horloge interne (également appelée rythme circadien et calée sur nos cycles éveil / sommeil), et à nous donner du peps dans la journée.

4- … moins pour la santé

Le changement d'heure serait paradoxalement responsable d'une augmentation des risques de prise de poids, de diabète, d'infarctus (+5 % la semaine suivant le passage à l'heure d'été) et de maladies inflammatoires. Pas de quoi faire une crise d'angoisse, mais un élément de plus dans la réflexion menée actuellement, notamment en Europe, sur l'éventualité d'une suppression de ce changement d'heure. La Commission européenne a  d'ailleurs lancé une évaluation dans ce sens en février dernier.

5- Des bugs à répétition

Deux fois par an, on affronte dignement l'épreuve fatidique du changement d'heure sur nos appareils électroménagers et les montres qui ne daignent pas le faire de manière automatique. Et s'il arrive que certains mécanismes nous résistent, c'est aussi le cas à plus grande échelle. Comme sur ce péage de l'A7 où, en 2017, plusieurs centaines d'automobilistes restèrent bloqués aux barrières entre 2h et 3h du matin à cause d'un bug informatique, lié au changement d'heure.

6- Des horloges publiques pas toujours à l'heure

L'informatique, c'est chic… et surtout pratique quand ça fonctionne. Mais quid des horloges des clochers d'églises, de mairies et autres bâtiments haut-perchés. Il faut en effet souvent attendre une intervention humaine pour bouger manuellement les aiguilles… avec les retards plus ou moins longs que l'on imagine.

7- Des vaches toutes chamboulées

A chacun sa routine. Pour les vaches aussi, l'heure c'est l'heure… et la changer représente une révolution dans leurs petites habitudes ! Résultat : si l'éleveur n'est pas présent à l'heure habituelle de la traite, la vache commence sa sécrétion pour lâcher son lait, ce qui peut représenter une baisse de 10 % de sa production quotidienne. Pour l'éviter, les éleveurs doivent habituer l'animal en décalant progressivement ses horaires de traite plusieurs semaines à l'avance.

8- Changer l'heure en se couchant, ou le faire au réveil ?

Un schisme qui sépare la France en deux. Celle qui se couche tard, celle qui se lève tôt. D'un côté, les hédonistes qui souhaitent profiter de leur soirée au maximum, sans l'amputer d'une heure et qui régleront leur montre au petit matin. De l'autre, les plus prévoyants qui préfèrent anticiper l'inéluctable, histoire de ne pas entamer leur précieuse nuit de sommeil.

Alors, vous avez hâte de changer d'heure ?

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4,3/5 - 3 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆