Boutique GRDF HAUTE LOIRE

Comment joindre GRDF ?

Vous êtes déjà raccordé au réseau en Haute-Loire et vous avez besoin de décaler un rendez-vous pour la mise en service du compteur communicant ? Vous n’êtes pas encore client GRDF et vous cherchez des informations concernant l’intérêt de vous tourner vers gaz naturel ? Quelques clics sur grdf.fr peuvent suffire à trouver bien des réponses, avec notamment une FAQ destinée aux particuliers très bien conçue. Mais vous avez aussi la possibilité d’opter pour l’un des moyens de communication ci-dessous pour prendre contact dans les meilleurs délais avec le service client de GRDF :

  • Par téléphone (Lundi-vendredi / 8h-17h) :
    Pour éviter toute complication aux personnes désireuses de s’entretenir avec son service client, GRDF a opté pour un seul numéro (appel non surtaxé) pour tous les types de clients : 09 69 36 35 34.
  • Via les réseaux sociaux :
    Afin de répondre à la demande croissante des consommateurs en matière de communication numérique, GRDF est présent sur les réseaux sociaux. Vous pouvez donc engager librement le dialogue avec un conseiller.
  • Par écrit :
    Si la perspective de devoir expliquer votre situation à un conseiller par téléphone vous bloque, sachez que vous avez une autre alternative, l’envoi d’un formulaire via l’espace ‘Particuliers’ du site grdf.fr
  • Numéro d’urgence :
    GRDF ne plaisante pas avec la sécurité des usagers. Son service Urgence Sécurité Gaz répond 7j/7 et 24h/24h à vos appels au 0 800 47 33 33 (N° vert gratuit). Et en cas de problèmes constatés sur le réseau (débit inexistant, odeur inquiétante…), une équipe de techniciens spécialisés se rendra sur place pour le résoudre.

Communes - HAUTE LOIRE

GRDF et la filière gazière

La Russie et le Moyen-Orient sont les deux zones géographiques qui justifient des plus grosses réserves connues à ce jour selon les publications annuelles sur les réserves prouvées mondiales. Une fois un gisement détecté grâce aux techniques modernes de prospection, on va extraire le gaz par forage. Le gaz étant sous pression, on construit des puits par lesquels il remonte. C’est la lente macération de plancton et d’algues, les années se comptant en millions, qui nous permet aujourd’hui de profiter d’importantes réserves de gaz naturel. Sa composition est aléatoire, mais il contient toujours une majorité de méthane (+ de 70 %).


Vous êtes-vous déjà demandé d’où provient le gaz naturel grâce auquel on peut faire bouillir l’eau des pâtes ? Il y a environ 60 ans, la France produisait, grâce à l’exploitation de plusieurs dizaines de puits, des millions de m³ de gaz naturel chaque jour. Ce temps est révolu. Quatre pays participent à l’alimentation des foyers français en gaz naturel : Norvège , Russie, Pays-Bas et Algérie.


Une fois débarrassé de ses impuretés, le gaz naturel rejoint les réseaux de transport nationaux en circulant à plus de quinze Km/h dans les gazoducs ou en traversant les océans dans des méthaniers capables d’embarquer plus de 100000 mètres cubes. Et GRDF s’occupe de la livraison finale via des gazoducs de distribution à basse pression dans un peu moins de 10000 agglomérations. GRDF procède aux raccordements et traite les questions techniques. Les fournisseurs (ENGIE, Total Direct Energie, Mega…) achètent le gaz aux producteurs et ils assurent sa commercialisation.

Quel budget pour être raccordé au gaz ?

Le budget qu’implique un raccordement au réseau de gaz (43) risque-t-il de me faire renoncer à mon choix d’énergie principale dans le pavillon que je fais construire ? C’est GRDF, entreprise responsable des réseaux de distribution locale, qui en fixe le prix. Il varie selon votre usage du gaz et l’endroit exact où vous vivez. L’outil en ligne Gazmaps, que tout un chacun peut utiliser sur le site internet de GRDF, est là pour déterminer la distance qu’il y a entre la canalisation la plus proche et votre propriété. Dans les zones urbaines, il y a de fortes chances pour que le bâtiment concerné soit au coeur d’une zone où le gaz circule en sous-sol et qu’une canalisation passe sous le trottoir devant chez vous. Par conséquent, vous aurez droit aux conditions courantes :

Coût pour être raccordé au gaz – Distance < 35m
Usage Montant HT TVA 20% TVA 10% TVA 5,5%
Chauffage 374,96 € 449,95 € TTC 412,46 € TTC 395,58 € TTC
Exclusivement eau chaude et cuisine 843,66 € 1012,39 € TTC 928,03 € TTC Impossible

Inclus dans le forfait : pose du coffret de comptage sur platine en limite de propriété

Supplément pour la pose du coffret à la demande
Type de pose Montant HT TVA 20% TVA 10% TVA 5,5%
Intégration en clôture 120 € 144 € TTC 132 € TTC 126,60 € TTC
Pose murale encastrée 170 € 204 € TTC 187 € TTC 179,35 €

Tarifs applicables aux logements des particuliers (débit : 6 ou 10(n)m³/h) – Source : grdf.fr

Seuls les travaux rentrant dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique ouvrent droit à la TVA à taux réduit.

Et quand la canalisation se situe à plus de 35 mètres de chez soi ? La possibilité de branchement implique une étude poussée qui est menée par un technicien spécialisé. Ce n’est qu’à la suite de cette étude que GRDF vous remettra un devis reposant sur les coûts indiqués dans le Catalogue des prestations annexes (document PDF à consulter sur grdf.fr). Pour terminer, une information qui réjouira les personnes qui pensent acheter une maison neuve dans un lotissement desservi en gaz naturel, le raccordement est gratuit dans leur cas de figure.

Votre demande de branchement au gaz

Selon l’Ademe, le chauffage au gaz coûte en moyenne par an 1415 €, soit 512 € de moins que le fioul et 311 € de moins que l’électricité. Et si vous investissiez dans un chauffage central au gaz ?

Voici les étapes clés de votre demande de raccordement au gaz en Auvergne-Rhône-Alpes :

  • Étape 1
    Contactez le service client par téléphone ou envoyez un formulaire via grdf.fr.
  • Étape 2
    Dans la semaine qui suit, vous recevez un document qui récapitule les modalités d’exécution et un délai.
  • Étape 3
    Dans le document qui récapitule les conditions générales, on lit que pour accepter l’offre, il faut apposer sa signature précédée de « bon pour travaux » puis la dater et la renvoyer. L’acceptation de l’offre implique le versement d’un acompte représentant 50 % du total TTC mentionné sur le document.