Comment partager la facture d’électricité entre colocataires ?

La vie en colocation est toujours une expérience enrichissante. Mais comment ouvrir un contrat d’électricité à plusieurs ? Faut-il désigner un titulaire unique ou indiquer plusieurs cotitulaires sur le contrat ? Comment se répartir les frais pour éviter que l’un des colocataires ne se sente lésé ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions concernant le contrat d’électricité en colocation.

Mes colocataires et moi pouvons-nous être titulaires d'un seul et même contrat d'électricité ?

La colocation, c'est toute une aventure ! Le choix de l'appartement, la répartition des chambres, les règles de la vie commune affichées sur le frigo, la question épineuse des courses et du ménage, tout est sujet à d'âpres discussions et il vaut mieux bien s'entendre. Mais qu'en est-il du contrat d'électricité ? Concrètement, deux solutions se présentent à vous.

  • Pour la première, l'un des colocataires peut souscrire seul un contrat d'électricité. Il recevra des factures à son nom et sera seul responsable de son paiement. Charge à lui ensuite de redistribuer les frais entre les différents membres de la colocation. En cas de défaut de paiement, c'est contre lui et lui seul que l'opérateur pourra se retourner.
  • Pour éviter les mauvaises surprises et les colocataires récalcitrants au moment de payer la note, vous pouvez opter pour un contrat commun établi aux noms des différents membres de la colocation. Chacun est alors cotitulaire du contrat et redevable d'une partie des frais en fonction de sa quote-part. Cette solution permet de régler facilement devant un tribunal d'éventuels litiges si les rapports entre colocataires venaient à se dégrader au fil du temps et que l'un d'entre eux refusait de s'acquitter de sa part des frais engagés. De plus, cette option permet à chaque occupant de bénéficier d'un justificatif de domicile à son nom.

Si oui, comment se répartit le montant de la facture d'électricité ?

En principe, quand plusieurs personnes sont cotitulaires du même contrat d'électricité, chacun doit s'acquitter d'une part égale. Cependant, si l'un des membres de la colocation consomme davantage d'électricité, parce qu'il bénéficie par exemple d'une chambre plus grande que les autres et plus coûteuse à chauffer, vous pouvez déterminer des quotes-parts différentes afin de ne léser aucun des colocataires. N'hésitez pas à mettre sur le papier cette répartition pour éviter toute contestation ultérieure. De manière générale, c'est le secret d'une colocation réussie.

Nouvelles offres !

Mint Energie, Plüm Energie, ekWateur, Ilek… Ces noms ne vous disent rien ? Ce sont les supers challengers de EDF et Engie, ceux qui secouent le marché de l'énergie avec des offres inédites ! Faites une comparaison pour trouver la meilleure offre !

Je compare

Si le contrat d'électricité d'une colocation ne désigne qu'un seul titulaire, c'est à lui de s'acquitter des factures auprès du fournisseur. Il devra ensuite se faire rembourser la part de chacun. C'est là que les difficultés peuvent poindre le bout de leur nez et mettre en péril tout l'équilibre de la colocation. Comment répartir équitablement le montant de la facture pour qu'aucun des colocataires ne se sente lésé ? Le plus simple est d'adopter un principe de solidarité, chacun payant une part égale.

Une autre solution consiste à déterminer des quotes-parts en fonction de la surface occupée par chacun des colocataires. Quelle que soit la solution envisagée, mettez tout par écrit afin de pouvoir rappeler chacun à ses engagements en cas de mésentente.

Y a-t-il un nombre maximum de cotitulaires pour un contrat d'électricité ?

Il n'existe pas de nombre maximum limite de cotitulaire pour un contrat d'électricité. Cependant, chaque fournisseur d'énergie a sa propre politique en la matière. N'hésitez pas à vous renseigner à ce sujet auprès de leur service client. Mais à priori, à moins que vous ne louiez un immeuble entier en colocation pour vous et toute votre équipe de rugby, remplaçants compris, partager un contrat d'électricité à plusieurs ne devrait pas poser de problème.

Faut-il le signaler à son fournisseur d'énergie le départ d'un colocataire 

  • Si un colocataire quitte le logement et qu'il est cotitulaire du contrat d'électricité, vous devez le signaler à votre fournisseur d'énergie afin qu'il modifie le contrat en retirant son nom.
  • Si ce colocataire était le titulaire unique du contrat, il peut choisir de le résilier. Dans ce cas, les colocataires restants devront alors souscrire un nouveau contrat et s'acquitter des frais de mise en service. Plus simple et moins couteux, il peut aussi choisir de transférer le contrat à l'un ou à plusieurs des colocataires encore présents dans la colocation. Dans ce cas, si les factures étaient payées par prélèvement automatique, n'oubliez pas de demander à votre fournisseur de bien retirer le RIB de l'ancien colocataire et de le remplacer par celui qui servira désormais à effectuer le paiement de vos factures.

Boostez votre pouvoir d'achat

Avec ses 10 ans d'expérience dans le conseil en réduction de factures, JeChange s'y connait en boost du pouvoir d'achat ! Prenez vite contact avec nos conseillers pour changer de fournisseur d’énergie et faire des économies !

Rappel gratuit

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4,5/5 - 2 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆