Poher communauté donne son aval a une unité de méthanisation

En février 2010 Poher Communauté avait acté la volonté de la collectivité de tendre à «une autonomie énergétique théorique». Un projet de méthanisation qui serait localisé sur la commune de Cléden-Poher a été validé par le conseil communautaire.

  • Publié le 27/07/2011 (mis à jour le 17/08/2018)
  • Écrit par

Valoriser 50 000 tonnes de biomasses par an, tel est l'objectif que se sont fixés Francis le Jeune et le groupe SPTI dans leur projet de construction d'une unité de méthanisation.

En effet, le groupe français STPI, spécialisé dans la production d'énergie et de produits renouvelables, a décidé d'implanter son projet sur le pôle d'activité de Kerhevé, à Cléden-Poher dans le Finistère. Cet investissement estimé à 11 millions d'euros est néanmoins long à rendre effectif, eu égard au processus à suivre pour obtenir toutes les autorisations nécessaires. Un premier pas a été franchi le 29 juin avec l'émission d'un avis favorable au projet par la commission économique de Poher communauté.

Un projet environnemental pour développer l'économie locale

Le dossier porté par STPI correspond a une usine pouvant traiter 140 tonnes par jours de déchets divers dont 50% d'effluents locaux d'élevages (lisier et fumier de volailles), 27% de déchets de légumes, 10% de sous-produits des abattoirs (graisse et sang), et enfin 13% de déchets des collectivités (boues de stations d'épuration) .

L'unité ainsi crée permettra non seulement aux agriculteurs de valoriser les déchets issus de leur production, et ainsi d'avoir une meilleure assise économique, mais également de limiter la pollution des sols ainsi que l'encombrement des déchetteries avec des produits non recyclables. Par ailleurs 90 tonnes de digestat, 9 tonnes d'engrais organique et 100 mètres cubes d'eau pour l'irrigation serait produits chaque jour par cette nouvelle unité. Une production que les agriculteurs devraient accueillir d'un bon œil au vu des sécheresses récurrentes ces dernières années. L'engrais organique produit sera également commercialisé en France, ce qui devrait profiter aux agriculteurs locaux. Le groupe STPI prévoit également la création de 5 emplois pour pouvoir faire fonctionner son usine de méthanisation ainsi qu'une participation des entrepreneurs locaux a la construction de l'installation.

De l'énergie pour 4000 foyers

Étendue sur 2,6 hectares, l'unité de production est révolutionnaire puisqu'elle permet de s'affranchir des 7000 hectares nécessaire a la méthanisation dans les installations classiques équivalente. Le biogaz alimentera un moteur a cogénération pouvant fournir jusqu'à 2 mégawatts soit 16000 MWh par an, l'équivalent de la consommation électrique de 4500 foyers. Ce projet permettra donc, si il est mené à son terme, d'alimenter quasiment la moitié de Poher communauté qui compte 15 000 habitants.

Un projet à suivre

Outre le permis de construire et l'avis de Poher communauté, le groupe STPI devra obtenir l'autorisation d'exploitation selon les règles fixées pour toutes les installations classées pour l'environnement. Une enquête publique devra donc avoir lieu même si l'absence de débats houleux lors du conseil communautaire du 30 juin à ce sujet paraît de bonne augure. Rappelons néanmoins qu'un projet similaire de la part de STPI avait été proposé sur la commune de La Harmoye et avait suscité de vifs débats. Il conviendra donc d'attendre le mois de septembre prochain et l'organisation des premières réunions publiques pour connaître le sort qui sera reservé au projet.

Vous déménagez ?

Laissez JeChange se charger de la souscription et résiliation de vos contrats d'énergie, vous êtes bien trop occupé pour ça ! Nos conseillers vous guident parmi les meilleures offres du marché. Choisissez celle qui vous convient et emménagez la tête reposée !

Rappel gratuit
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆