Direct Énergie relève ses objectifs après un excellent premier semestre

Fort de résultats financiers semestriels particulièrement probants, le groupe entend désormais conquérir 2 millions de sites clients tout comme générer un chiffre d'affaires supérieur à 1,5 milliard d'euros d'ici à la fin de l'année.

Logo Direct Énergie
376 000 sites supplémentaires ont choisi de faire confiance à Direct Énergie au cours du premier semestre 2016.

Où s'arrêtera-t-il ? Après l'annonce par Direct Énergie de résultats financiers en forte hausse au premier trimestre, le leader des fournisseurs alternatifs de gaz et d'électricité continue d'engranger les succès à un rythme athlétique. Dévoilé par la direction du groupe ce mercredi 28 septembre, le bilan du premier semestre 2016 confirme l'excellente santé de l'entreprise et sa popularité grandissante auprès des Français.

Clientèle en augmentation rapide, croissance massive du chiffre d'affaires, nouveaux investissements productifs… Tout semble sourire à Direct Énergie, lequel a su par ailleurs profiter de certaines évolutions réglementaires pour augmenter un peu plus ses marges. Autant de tendances qui conduisent le fournisseur à revoir à la hausse ses objectifs commerciaux et financiers pour l'exercice 2016.

Des résultats financiers particulièrement probants

Sur l'ensemble du premier semestre 2016, les ventes de Direct Énergie explosent. Au cours des six premiers mois de l'année, le fournisseur alternatif a engrangé un chiffre d'affaires de 863,6 millions d'euros, en augmentation de 70,8 % par rapport aux 505,7 millions d'euros du premier semestre 2015. Mieux : la tendance s'est même accélérée au deuxième trimestre puisque l'évolution du chiffre d'affaires sur le premier trimestre 2016 était de « seulement » 62,1 %.

Les autres résultats financiers du groupe sont à l'avenant. La marge brute sur le semestre progresse de +36,7 %, à 107,1 millions d'euros. Quant au résultat net, il est tout simplement multiplié par 2,3 et passe de 23,2 à 52,4 millions d'euros ! Le communiqué de presse du groupe y voit la confirmation de la « dynamique structurelle de la croissance commerciale sur l'ensemble des segments d'activités ».

Résultats Direct Énergie S1 2016
Le chiffre d'affaires de Direct Énergie a augmenté de 70,8 % par rapport au S1 2015. (Crédit : Direct Énergie)

Les nouveaux clients continuent d'affluer

La croissance du chiffre d'affaires de Direct Énergie a été, d'abord et avant tout, alimentée par des recrutements massifs de nouveaux clients pendant la première période de l'année. Sans doute séduits par ses offres combinées gaz/électricité, 376 000 sites supplémentaires ont choisi de faire confiance au fournisseur alternatif au cours du premier semestre 2016. Pareille dynamique porte ainsi le portefeuille total du groupe à 1,826 million de clients contre 1,591 million au 31 décembre 2015, soit un bond de 14,77 %

Tous les segments de clientèle sont concernés par ces recrutements, mais pas tous dans les mêmes proportions. Direct Énergie obtient des résultats très honorables sur le marché des particuliers, avec 273 000 contrats signés, ainsi qu'auprès des petits professionnels qui ont été 18 000 de plus à s'abonner pour leur gaz et/ou leur électricité. Toutefois, c'est surtout auprès des « grands comptes » que le fournisseur semble avoir raflé une grande part de la mise. 85 000 de ces gros consommateurs, touchés par l'extinction des tarifs réglementés au 1er janvier 2016, ont en effet rejoint les rangs de Direct Énergie au cours des six derniers mois.

Une évolution favorable du cadre réglementaire

Sur le plan technique et réglementaire, quelques évolutions ont également donné un coup de pouce opportun aux marges et à la croissance de Direct Énergie. À commencer par le renouvellement pour un an supplémentaire du contrat de prestation de services le liant à Enedis (ex-ERDF) jusqu'en octobre 2016. La renégociation du contrat conclu avec GRDF, de même, a conduit à une meilleure prise en charge par le distributeur des impayés sur la part acheminement des factures. Soit dans l'ensemble, un bonus de 31,5 millions d'euros sur le semestre à la clé !

Une réforme en cours de la législation française concernant le stockage d'énergie, cumulée à une décision récente du Conseil d'État, a également permis à Direct Énergie de renoncer à certains contrats de réservation de capacités de gaz à long terme en Belgique et aux Pays-Bas. Soit une économie supplémentaire de 33 millions d'euros.

Vers l'acquisition d'une nouvelle centrale

Visiblement satisfait suite à l'achat de son premier site de production à Bayet en 2015, le groupe annonce poursuivre sa stratégie d'intégration verticale et avoir mis sur la table 36,5 millions d'euros pour acquérir, auprès de Marcinelle Énergie (filiale d'Enel), une autre centrale thermique à cycle combiné gaz en Belgique, à Charleroi. Cette nouvelle opération, encore soumise à la validation des autorités belges, devrait parvenir à son terme avant la fin de l'année et porter la capacité de production totale de Direct Énergie à plus de 800 MW.

Des objectifs 2016 revus à la hausse

Comme promis lors de la publication des résultats du premier trimestre, Direct Énergie relève d'un cran ses objectifs pour l'exercice 2016. Le groupe, d'ici la fin de l'année, espère ainsi franchir le seuil des deux millions de sites clients et générer un chiffre d'affaires annuel supérieur à 1,5 milliard d'euros, sous réserve de températures conformes aux normales saisonnières dans les prochains mois. Sous cette même condition, le fournisseur vise par ailleurs un résultat opérationnel courant de 85 millions d'euros (après 43,8 millions d'euros au premier semestre).

Sur le même sujet : Direct Énergie réalise un premier trimestre 2016 bien orienté
0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆