Changement de noms pour les carburants

Un rond pour l'essence, un carré pour le diesel, un losange pour les carburants alternatifs… Des formes géométriques accompagnées d’un chiffre remplacent depuis le 12 octobre dernier les noms indiqués à la pompe dans toutes les stations-service de l’Union européenne. Mais rassurez-vous, il sera facile de s’y retrouver.

Une main d'homme saisit la poignet d'une pompe à carburant

Pas toujours évident de faire un plein dans l'Union européenne lorsque les noms des carburants diffèrent d’un pays à l’autre. Une harmonisation des noms des carburants est donc en cours dans toute l’union. Décryptage.

Faciliter les déplacements

Exit le plein de « sans-plomb 95 », de « diesel » ou le « gazole ». Rond, carré, losange… des figues géométriques vont progressivement remplacer l’ancienne signalétique des carburants à la pompe. Depuis le 12 octobre dernier, celle-ci est en passe d’être modifiée dans l’ensemble des stations-service européennes.

Objectif : faciliter la compréhension des citoyens européens en voyage et donc les déplacements au sein de la communauté européenne. Le projet ne date pas d’hier puisqu’il ne fait que se conformer à une directive européenne adoptée en octobre 2014 visant à harmoniser l'étiquetage au sein de l'Union.

D'autres pays voisins, hors Union européenne, sont également concernés : la Norvège, la Turquie, l'Islande, le Liechtenstein, la Macédoine et la Serbie adopteront également très prochainement cette nouvelle signalisation. 

Indiquer la teneur en biocarburant

Ce que cela change pour les consommateurs ? Pas grand-chose, sinon le fait de devoir renoncer à quelques habitudes. L’essence sera désormais représentée grâce à la lettre E avec à ses côté un chiffre représentant sa teneur en Ethanol, le tout encerclée.

L'idée est d'indiquer au consommateur la teneur maximale en biocarburant (l'éthanol dans le cas de l'essence). Ce qui donne E5 pour les sans-plomb classiques SP95 et SP98 (composés de 5 % de bioéthanol), E10 pour le sans-plomb 95-E10 et enfin E85 pour le super-éthanol.

Même principe pour les gazoles : le diesel arborera la lettre B inscrite dans un carré  avec une couleur jaune ou orange. Dans le détail cela donne ceci : le diésel classique (le seul en vente à l’heure actuelle) est désormais désigné par B7, mais il existera bientôt le B10 et, plus tard, le XTL qui désignera un diesel synthétique, c'est-à-dire non dérivé de pétrole brut.

Enfin, même tarif pour les carburants alternatifs de type gazeux qui se distingueront quant à eux par un losange dans lequel sera précisé la nature du gaz : H2 pour l'hydrogène, GNC pour le gaz naturel comprimé, GNL pour le gaz naturel liquéfié, GPL pour le gaz pétrole liquéfié. 

Vous êtes un peu fébrile à l’idée d’aller faire votre plein suite à cette petite « révolution » ? Rassurez-vous, la transition se fera en douceur.

Si vous avez un peu de mal avec la nouvelle signalétique sachez qu’elle cohabitera quelques mois encore avec l'ancienne, le temps pour les consommateurs de s'habituer. Enfin, pour éviter toute erreur malencontreuse elle est désormais indiquée, en plus des pompes et des pistolets, sur les réservoirs des automobiles vendues depuis le 12 octobre 2018.

Vous déménagez ?

Laissez JeChange se charger de la souscription et résiliation de vos contrats d'énergie, vous êtes bien trop occupé pour ça ! Nos conseillers vous guident parmi les meilleures offres du marché. Choisissez celle qui vous convient et emménagez la tête reposée !

Rappel gratuit
0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆