Que faire en cas de coupure de courant ou de gaz ?

JeChange vous révèle la procédure à suivre en cas de coupure d'électricité comme de gaz.

  • Publié le 26/11/2014 (mis à jour le 16/08/2017)
  • Écrit par
Que faire en cas de coupure de gaz ou d'électricité ?
Si quelques gestes malins peuvent le plus souvent vous permettre de rétablir le courant électrique en cas de panne, une coupure de gaz est plus complexe à résoudre.

Il est parfaitement compréhensible, pour une personne peu à l'aise avec les tableaux électriques ou les compteurs, d'être décontenancée et perdue en cas de coupure d'électricité ou d'une panne de gaz, quelque soit votre fournisseur (EDF, Direct Energie,.) Quelques réflexes simples peuvent cependant vous permettre de résoudre sans stress la plupart des problèmes qui peuvent survenir : armez-vous de votre meilleure lampe de poche et entamez des vérifications méthodiques.

Coupure d'électricité ? Procédez étape par étape !

1) Panne domestique ou générale ?

Si vous êtes confronté à une coupure du courant électrique, la première étape logique consiste à vérifier si le problème provient spécifiquement de chez vous ou concerne tout le quartier. Si vous constatez que le disjoncteur est toujours en position « Marche », une panne de quartier est l'hypothèse la plus probable : vous aurez alors soin de la confirmer en allant frapper chez vos voisins, pour vérifier s'ils sont dans la même situation que vous, ou tout simplement en observant si la lumière est encore allumée chez eux.

La panne de quartier est la moins inquiétante de toutes : il ne vous reste plus qu'à attendre patiemment le retour du courant, qui interviendra le plus souvent dans un délai de quinze minutes maximum. Au-delà, n'hésitez pas à contacter EDF ou votre distributeur d'électricité au numéro indiqué sur les factures, pour avoir une estimation du délai d'intervention.

Si vous habitez en appartement, attention : une panne générale sur un palier, par exemple, peut être due non à une anomalie du réseau mais à un fusible grillé sur le panneau électrique commun. Auquel cas c'est à un électricien qu'il faudra faire appel, et non au fournisseur.

2) Diagnostiquer et localiser le problème

Vous constatez, avec un dépit non dissimulé, que la panne affecte uniquement votre logement ? Il va vous falloir examiner votre tableau électrique avec davantage d'attention. Si le disjoncteur général s'est mis automatiquement en position « Arrêt », le problème peut avoir essentiellement deux origines :

  • Une surcharge momentanée de consommation peut être responsable de l'incident. Débranchez quelques appareils qui étaient en marche au moment de la coupure, puis remettez le disjoncteur général en marche. Si cela se renouvelle trop souvent, il conviendra alors de solliciter une augmentation de puissance auprès de votre fournisseur.
  • À défaut, un court-circuit provoqué par une prise ou un appareil défectueux est un problème assez classique. Après avoir baissé tous les disjoncteurs et réarmé le compteur, procédez par élimination en les relevant successivement et un par un. Si l'un d'entre eux fait à nouveau sauter l'ensemble, alors le problème se trouve dans la pièce correspondante ! En allumant et en éteignant chaque appareil qui s'y trouve, et en les changeant de prise au besoin, vous déterminerez la nature exacte de l'anomalie.

3) Aucune anomalie détectée ? Quelques autres causes possibles

Si aucune des vérifications évoquées ci-dessus n'a permis d'identifier le problème, rappelez-vous que la coupure du courant peut avoir d'autres causes plus inattendues et auxquelles vous n'aviez pas forcément pensé.

Vous avez emménagé récemment dans ce logement ? Il se peut, dans ce cas, que votre arrivée n'ait pas encore été prise en compte par le gestionnaire du réseau de distribution, lequel a donc procédé à la résiliation du contrat de l'ancien occupant. Pour éviter un tel désagrément, il est hautement recommandé de procéder à l'ouverture d'un nouveau contrat d'électricité au plus vite.

Par ailleurs, la coupure a pu être infligée volontairement par le gestionnaire du réseau à la demande de votre fournisseur d'électricité, notamment si vous avez accumulé un important retard de paiement sur vos factures. Une telle mesure ne peut toutefois être mise en œuvre qu'après un retard cumulé de deux mois environ, au cours duquel vous aurez reçu une première lettre de relance (quinze jours après l'échéance), suivi d'un second courrier accordant un délai de vingt jours supplémentaires.

4) En cas de doute, contactez un professionnel

Dès lors que ces quelques vérifications de base ne vous ont pas permis de détecter l'origine du problème et que le distributeur ne vous a rapporté aucun incident particulier sur le réseau ou votre raccordement, votre seul recours consiste à contacter un électricien. Ce dernier sera plus à même d'inspecter votre installation dans les détails pour la remettre en ordre de marche.

Pour vous aider, ERDF a lancé l'application « À mes côtés » !

Ce service vous informe quant aux coupures d'électricité en cours et notamment sur l'heure probable de rétablissement du courant. L'application vous propose également des solutions, telles qu'un accompagnement dans le diagnostic de votre installation, des recommandations sur certaines situations à risques, des conseils de prévention en cas de travaux à proximité des lignes électriques... Profitez-en !

Coupure de gaz ? Agissez avec prudence !

1) Avant tout, vérifiez l'absence de fuite…

Si vous constatez que le gaz naturel n'arrive plus jusqu'à votre chaudière ou n'émet plus son sifflement caractéristique au niveau du compteur, assurez-vous dans un premier temps que le problème n'est pas dû à une fuite intempestive à l'intérieur de votre domicile ou au niveau du raccordement. L'odeur persistante du gaz devra vous mettre immanquablement sur cette piste, et vous faire appeler sans délai les services de GRDF ainsi que les pompiers.

2) …et l'état général de l'installation

Il est certes moins évident de contrôler visuellement une installation gaz qu'une installation électrique. Vous pourrez néanmoins établir un premier diagnostic très basique, en vérifiant par exemple que la chaudière est toujours allumée, qu'elle n'affiche aucun message d'erreur ou signe de dysfonctionnement, ou encore qu'un détendeur ne s'est pas déclenché. En allant ouvrir votre compteur à l'extérieur, vous pourrez également vérifier si ce dernier est bloqué ou non.

Notez enfin que, comme pour l'électricité, la rupture d'approvisionnement peut être due tout simplement à la résiliation du contrat de gaz de l'ancien occupant des lieux par son fournisseur de gaz (GDF, Eni, Direct Énergie...), ou à une mesure de rétorsion suite au non paiement de vos factures.

3) Contactez un interlocuteur compétent

En-dehors de ces hypothèses, une coupure inexpliquée du gaz ne doit pas être prise à la légère. Il vous appartient de contacter sans attendre le gestionnaire du réseau de distribution (soit GRDF, soit votre entreprise locale de distribution si vous en avez une). Un premier diagnostic sera alors réalisé concernant votre installation.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆