Un bilan 2015 positif pour l'Anah

Alors que le bilan d'activité de l'Anah pour 2015 vient d'être présenté, l'institution se réjouit d'avoir contribué au financement de plus de 70 000 rénovations.

bilan Anah 2015
En 2016, l'essentiel de l'activité de l'Anah s'est concentré sur la lutte contre la précarité énergétique dans le cadre du plan « Habiter Mieux ».

Les études varient, mais toutes s'accordent sur un point : la précarité énergétique reste présente dans un trop grand nombre de foyers. Le dernier rapport de l'ONPE calculait ainsi que 20 % des Français auraient chaque année des difficultés à se chauffer. Ce mardi 26 janvier 2016, le commissaire européen à l'énergie, Maros Sefcovic, enfonçait le clou et jugeait inacceptable que 10 % des foyers européens – selon ses estimations – souffrent de la précarité énergétique.

Dans ce contexte, le bilan des aides de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) résonne de façon plutôt favorable. L'institution, qui subventionne la rénovation de logements insalubres, indignes ou mal isolés, est en effet parvenue à intensifier son action en 2015 au bénéfice des propriétaires ou locataires les plus démunis.

77 000 logements rénovés en 2015

Les subventions versées par l'Anah représentent un coup de pouce nécessaire à l'aboutissement de bien des projets de rénovation immobilière. Plafonnées à 20 000 €, elles peuvent toutefois atteindre jusqu'à 50 000 € pour le cas spécifique des logements jugés « indignes » ou « très dégradés ». Ces aides sont accessibles :

  • aux propriétaires occupant leur logement en tant que résidence principale
  • aux bailleurs dont les locataires justifient de ressources inférieures à un certain plafond

La présidente de l'agence, Nathalie Appéré, a dévoilé ce 26 janvier 2016 le bilan d'activité de son institution pour l'année écoulée. Elle ne cache pas sa satisfaction : avec plus de 77 000 rénovations subventionnées en 2015 (soit 1 % de plus qu'en 2014), l'Anah respecte à la lettre le contrat d'objectif et de performance (COP) qui lui a été fixé par l'État.

L'agence dépasse ses objectifs de rénovation énergétique…

Si l'on s'intéresse au détail des 77 000 logements rénovés avec l'aide de l'agence, la plus forte activité est observée au titre de la lutte contre la précarité énergétique. Dans le cadre du plan « Habiter Mieux », l'agence finance divers travaux de rénovation visant à améliorer la performance énergétique des logements et le confort de vie des habitants, tout en diminuant de façon substantielle leur facture de chauffage.

49 706 logements ont ainsi bénéficié d'un coup de pouce pour refaire l'isolation des combles, installer du double vitrage ou encore s'équiper d'une nouvelle chaudière. Ce chiffre est à peu près équivalent à celui de 2014 et bien supérieur au minimum de 45 000 logements fixé par le contrat d'objectif.

Depuis le début de sa mise en œuvre, le plan « Habiter Mieux » aurait déjà profité à plus de 150 000 ménages français au total, dont 90 % de ménages très modestes.

…et maintient une forte activité sur ses autres missions

Au-delà du seul problème du chauffage et de la rénovation énergétique, l'Anah est susceptible d'intervenir pour toute autre forme de logement précaire. Son activité de soutien aux copropriétés dégradées et en difficulté bondit par exemple de 28 % en 2015. Elle totalise 17 027 logements subventionnés contre seulement 13 258 en 2014.

La lutte contre l'habitat indigne et dégradé monte également en puissance, avec 9 573 chantiers recensés contre 9 150 en 2014, soit une augmentation de 4,62 %. Chacun de ces chantiers a de plus reçu en moyenne une aide bien plus importante. En effet, le budget alloué est passé de 5 millions d'euros en 2014 à plus de 11 millions d'euros en 2015. Cette performance reste toutefois nettement inférieure à celle prévue au contrat d'objectif, qui tablait sur 10 950 logements aidés dans cette catégorie.

Les travaux de mise aux normes pour l'accessibilité des personnes âgées ou à mobilité réduite conservent une bonne place dans l'ordre du jour de l'Anah. 15 739 logements ont reçu une aide financière à ce titre, soit 739 logements de plus que l'objectif fixé et 4,07 % de mieux qu'en 2014. Enfin, l'agence a alloué en 2015 la somme de 7,8 millions d'euros pour rénover ou améliorer les conditions d'accueil dans un total de 16 centres d'hébergement destinés aux sans abri.

2016 : un budget en berne mais des ambitions intactes

Le budget de l'Anah pour 2016 a subi des coupes drastiques : il n'atteint plus que 637 millions d'euros soit 9,4 % de moins par rapport à 2015. Par ailleurs, cette somme inclut 100 millions d'euros apportés par l'État au titre du fonds d'aide à la rénovation thermique (FART), exclusivement déblocables lorsque les travaux engagés améliorent d'au moins 25 % la performance énergétique d'un logement.

Pour autant, le budget spécifiquement dédié à la lutte contre la précarité énergétique a été sanctuarisé. Cet engagement avait été pris par le Premier Ministre le 8 avril 2015, parmi une batterie d'autres mesures destinées à relancer l'investissement immobilier. En conséquence, l'Anah se fixe pour objectif d'aider à la rénovation énergétique de 50 000 nouveaux logements en 2016, soit un peu plus que l'année dernière. Toutes missions confondues, l'agence espère par ailleurs faire encore progresser son activité pour atteindre un minimum de 78 000 logements subventionnés.

Parmi les autres priorités pour l'année en cours figure également la mise en œuvre du nouveau « plan triennal de mobilisation » en faveur des copropriétés dégradées. Une intervention accrue de l'Anah est donc à prévoir dans ce domaine.

Vous souhaitez engager des travaux pour rénover votre habitation ? jechange vous explique tout ce que vous devez savoir sur le prêt travaux et vous propose un comparatif des crédits travaux.
0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆