Prêt travaux : comment obtenir un prêt bancaire pour financer vos travaux ?

Installer une nouvelle terrasse en bois avant l’arrivée de l’été, obtenir le coup de pouce nécessaire pour creuser une piscine, ou tout simplement refaire l’isolation des combles pour recevoir des factures de gaz moins douloureuses l’hiver prochain… Le financement de travaux peut passer par l'obtention d'un prêt bancaire et faire l'objet de crédits affectés ou encore de prêts personnels.

  • Publié le
  • Écrit par
  1. Comment fonctionne un prêt travaux ?
  2. Simulation prêt travaux : comment procéder ?
  3. Quels sont les différents types de crédits travaux ?
  4. Existe-t-il des aides de l’Etat en complément du prêt travaux ?
  5. Quels sont les organismes de prêts travaux ?
  6. Comment trouver le meilleur taux pour un prêt travaux ?
À lire : les aides d’État pour vos travaux

Pour aider les particuliers à financer les nombreux travaux susceptibles d’améliorer ou rénover leur résidence principale, les banques et les établissements de crédit disposent d’une large palette de «  prêts travaux  », qui peuvent prendre notamment la forme de crédits affectés ou de prêts personnels. Dans tous les cas, il est recommandé de multiplier les comparatifs de prêts travaux et les simulations pour obtenir des conditions d’emprunt aussi favorables que possible.

Comment fonctionne un prêt travaux ?

Dans le cadre d’un prêt travaux, la banque ou l’organisme de crédit prête une somme d’argent d’un certain montant à un particulier qui souhaite réaliser, dans un bien immobilier dont il est propriétaire, des travaux de première nécessité (réparation d’un toit, désinfection anti-champignon…) ou de confort (aménagement des combles, nouvelle cuisine, cave à vins…).

Cet emprunt pourra être accordé aussi bien pour une résidence principale que pour une résidence secondaire ou un bien locatif.

Le prêt travaux est considéré comme un crédit à la consommation classique  : il est donc soumis aux mêmes règles concernant le délai de rétractation de quatorze jours ou encore les modalités de remboursement anticipé d’un crédit (aucune pénalité en-dessous de 10 000 € remboursés par an).

Quelles sont les caractéristiques d’un prêt travaux ?

Comme pour tout autre crédit à la consommation, les principales caractéristiques d’un prêt travaux permettent rapidement de réaliser des comparatifs entre différentes offres.

Il existe une très grande diversité de prêts travaux, chaque institution financière disposant de ses propres offres promotionnelles en la matière. En fonction de l’ampleur et du coût du chantier, le montant prêté peut démarrer dès 1 000 € et atteindre des montants assez élevés, notamment dans le cas de la rénovation intégrale d’un logement délabré.

Légalement, le prêt travaux peut atteindre un montant de 75 000 € au maximum. Si le montant des travaux est supérieur, il convient de s’orienter vers un prêt immobilier classique. Le taux nominal du crédit , de même, est susceptible de connaître de très fortes variations en fonction du profil de l’emprunteur et du type de prêt sollicité, et va de 4 % à plus de 10 %.

Le taux effectif global (TEG) du crédit prend en compte l’intégralité des coûts liés à l’emprunt, depuis sa souscription jusqu’à la toute dernière échéance : cela inclut bien sûr les intérêts payés selon le taux nominal, mais aussi les éventuels frais de dossier et les frais d’assurance si cette dernière est proposée par le prêteur lui-même. Pour comparer le coût de plusieurs crédits, il convient donc de prendre uniquement en compte ce critère simple et universel.

Le crédit peut être soumis à un taux fixe ou variable . Dans le premier cas, le montant des mensualités est connu à l’avance et avec certitude, jusqu’à la dernière échéance. Un taux variable, généralement indexé sur les prêts interbancaires à court terme (Euribor 3 mois), permet de débuter l’emprunt avec un taux d’intérêt plus faible, mais vous fait courir le risque de payer davantage par la suite si jamais les taux remontent. Au vu de la conjoncture actuelle, il est très souvent préconisé d’opter pour un crédit travaux à taux fixe.

Une assurance emprunteur n’est pas obligatoire dans le cadre d’un prêt travaux. Toutefois une couverture minimale (invalidité et décès) sera souvent proposée par l’organisme prêteur lui-même ou pourra être judicieusement souscrite auprès d’un assureur tiers, d’autant plus si les sommes en jeu sont importantes. 

Quand faut-il choisir un prêt travaux ?

Le prêt travaux s’adapte à tous les projets de rénovation, d’amélioration ou d’agrandissement d’une maison ou d’un appartement. Il peut s’agir de travaux effectués sur une résidence principale, une résidence secondaire ou encore sur un bien locatif. Grâce à des modalités variables, le crédit travaux s’adapte à tous les projets :

  • agrandir le logement en créant une pièce supplémentaire, par exemple lors de l’arrivée d’un nouvel enfant ;
  • rénover un logement en partie ou en totalité : refaire des peintures, les installations électriques, le crépi, etc. ;
  • améliorer le confort de vie : construire un garage, une terrasse, creuser une piscine…

Il existe un nombre quasi-infini de possibilités pour utiliser un prêt travaux. Sa souplesse lui vaut d’être choisi par de nombreux propriétaires de biens immobiliers.

Si les travaux visent, entre autres, à améliorer le diagnostic de performance énergétique du logement ou à installer des équipements plus écologiques (chaudière à bois, pompe à chaleur, double ou triple vitrage…), on notera cependant que le coût du prêt peut être largement compensé par différentes subventions ou des avantages fiscaux, comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Que peut-on inclure dans un prêt travaux ?

Avant de souscrire un crédit travaux, il est important de s’intéresser aux différents types de crédits existants, tels que présentés ci-après. En effet, certains prêts travaux sont dits « non affectés ».

Avec ces prêts « non affectés », il n’est pas obligatoire de fournir des justificatifs lors des demandes de déblocage. Ce type de prêt, bien que généralement plus coûteux, peut donc être fortement recommandé lorsque le propriétaire n’est pas en mesure de fournir des factures (travaux effectués soi-même par exemple) ou s’il souhaite financer autre chose que des travaux au sens strict du terme.

En effet, dans un crédit affecté, il est indispensable de fournir des factures et, de plus, toutes ne sont pas éligibles. Ainsi, la majorité des banques refuse de débloquer des fonds pour l’acquisition d’électroménager (lave-vaisselle, lave linge, four…) ou pour l’achat d’équipements de bricolage (perceuse, scie sauteuse, scie circulaire…).

En revanche, un crédit travaux affecté permet de financer tous types de travaux (piscine, agrandissement de l’espace de vie, rénovation…) en bénéficiant d’un taux plus avantageux.

Réduisez vos mensualités de crédit !

Un projet mais déjà des crédits ? Grâce au regroupement de crédits, bénéficiez d'une seule mensualité au meilleur taux pour vos crédits et votre projet !
Crédit Unique, courtier en regroupement des crédits depuis plus de 20 ans, renégocie vos prêts au meilleur taux.
Etude gratuite et sans engagement.

Je découvre

Simulation prêt travaux : comment procéder ?

Votre projet travaux est budgété et vous souhaitez emprunter tout ou partie de la somme ? Obtenir plusieurs simulations permet de comparer les conditions et le montant octroyé par les différents établissements financiers. Pour cela, vous pouvez vous diriger vers votre interlocuteur habituel, votre conseiller bancaire, ou vers des simulateurs en ligne, qui permettent d’accéder rapidement et facilement à de nombreuses offres.

Pour comparer simplement deux propositions de crédit travaux, se référer au TAEG est généralement préconisé.

À titre d’exemple, si vous empruntez la somme de 10 000 € sur une durée de 3 ans, la mensualité à rembourser sera de 288,88 €, à laquelle il faudra ajouter le montant de l’assurance emprunteur, le cas échéant.

En fonction du montant dont vous avez besoin et de vos capacités financières, la durée peut être modulée à la hausse comme à la baisse. Vous conservez également la possibilité d’effectuer un remboursement anticipé partiel ou total à tout moment, avec n’importe quel type de prêt travaux.

Quels sont les différents types de crédits travaux ?

En fonction de la nature du projet et des préférences personnelles de l’emprunteur, plusieurs formes de crédits à la consommation peuvent être utilisées pour financer des travaux. Prêt personnel non affecté, crédit affecté ou crédit renouvelable : quel prêt travaux choisir ?

Le prêt personnel non affecté

Un prêt personnel permet à l’emprunteur de recevoir le capital sans avoir à justifier de son utilisation. Il s’agit donc d’une option beaucoup plus souple qu’un crédit affecté, qui pourra notamment convenir aux particuliers un peu bricoleurs qui comptent réaliser les travaux eux-mêmes et ne pourront donc pas présenter un devis professionnel.

Le crédit affecté

Un prêt travaux peut prendre la forme d’un «  crédit affecté  ». La somme, dans ce cas, doit être destinée spécifiquement à la réalisation des travaux prévus. Le prêteur est d’ailleurs en droit de le vérifier en se faisant présenter des devis établis par des entreprises professionnelles. Cette forme de crédit s’accompagne de quelques avantages, dont une plus grande protection en cas de défaillance de l’entreprise chargée des travaux (la possibilité d’annuler le prêt est alors souvent prévue au contrat, sous certaines conditions).

Par ailleurs, le prêt devra être obligatoirement affecté s’il est envisagé de l’adosser à un éco-prêt à taux zéro.

Le crédit renouvelable

Il est théoriquement possible, enfin, d’imputer la somme nécessaire aux travaux sur un crédit renouvelable , c’est-à-dire une réserve d’argent disponible en permanence et qui se reconstitue au fil des remboursements. Cette solution est certes plus pratique et rapide si l’emprunteur disposait déjà de cette réserve d’argent préalablement, puisqu’il n’a alors besoin de réaliser aucune autre formalité ni demande de prêt.

Elle est cependant à éviter autant que possible, dans la mesure où les taux d’intérêt sont beaucoup plus élevés !

Existe-t-il des aides de l’Etat en complément du prêt travaux ?

Selon le type de travaux que vous envisagez et votre situation personnelle, différents dispositifs peuvent venir en complément d’un prêt travaux, particulièrement lorsque la rénovation touche à la performance énergétique du logement. Dans le tableau, ci-après, découvrez simplement les principales aides auxquelles vous pouvez prétendre pour votre projet travaux.

Les différents dispositifs d’aide aux travaux

Dispositifs d’aide aux travaux

Conditions d’obtention

CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique)

– Pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique

– Montant plafonné à 8 000 € (personne seule) ou 16 000 € couple)

– L’artisan ou l’entrepreneur doit être labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)

– Être propriétaire ou locataire du logement

Eco-prêt à taux zéro

– Aucune condition de ressources

– Les artisans et entreprises doivent disposer du label RGE

– Montant maximal de 10 000 €, 20 000 € ou 30 000 € selon les projets envisagés

– Les travaux doivent avoir pour objectif d’améliorer l’isolation thermique et/ou d’installer des sources d’énergies renouvelables

TVA à taux réduit (5.5 % ou 10 % au lieu de 20 %)

– Pour tous les travaux de rénovation énergétique

– La maison ou l’appartement doit être achevé(e) depuis plus de 2 ans

Les aides de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat)

– Pour tous les projets d’éco-rénovation

– Des conditions de ressources du ménage sont à respecter

– Subventions limitées à 50 % du montant des travaux au maximum

Quels sont les organismes de prêts travaux ?

Vous voulez souscrire un prêt travaux ? Vous avez l’embarras du choix : les organismes prêteurs sont nombreux à se concurrencer sur ce marché, et cette concurrence vous est bénéfique.

En effet, des offres de taux promotionnels apparaissent régulièrement. Il est possible de se tourner vers les établissements bancaires classiques, mais également vers les organismes de crédit en ligne, qui proposent leurs services tant sur les prêts personnels, les crédits affectés ou les crédits renouvelables.

Comment trouver le meilleur taux pour un prêt travaux ?

Afin de trouver le meilleur taux d’intérêt pour un crédit travaux, la comparaison des TAEG doit être réalisée. Vérifier également les autres caractéristiques du prêt travaux telles que le montant de l’emprunt, la durée ou encore la formule d’assurance emprunteur est primordial.

Les emprunts pour la réalisation de travaux constituent, avec les prêts auto, l’une des formes les plus répandues de crédits à la consommation. Au vu des offres pléthoriques disponibles sur le marché, il est recommandé de confier la recherche des meilleures conditions à un courtier spécialisé .

Ce dernier va présenter votre dossier à un grand nombre de banques et d’organismes de crédit, et les mettre en concurrence pour vous présenter l’offre la plus intéressante, en prélevant une faible commission au passage.

Un peu d'air dans votre budget !

1 + 1 + 1 crédits = 1 seul crédit... si, si, promis !
Avec le rachat de crédits, vous transformez toutes vos dettes en une seule, et réduisez ainsi le montant global de vos remboursements... Difficile à croire ?
Simulez vos économies pour voir !

Je réduis mes mensualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.4/5 - 112 avis