Le rachat de crédit, une solution pour mieux organiser le budget familial

Pour accroître son pouvoir d’achat, l’une des solutions consiste à optimiser son budget familial ou personnel. Or, le rachat de crédit permet justement de rééchelonner et d’alléger ses échéances de remboursement. Explications.

Une jeune femme est assise à un bureau, devant un écran d’ordinateur, avec autour d’elle des documents, des stylos et une calculette

Le budget d'un ménage est construit sur le jeu des rentrées et des sorties d'argent. Ainsi, pour pouvoir faire des économies plus importantes ou pour financer un nouveau projet, le ménage doit pouvoir compter soit sur de nouvelles sources de revenus, soit sur des baisses de dépenses. Si le premier levier est difficile à atteindre, le second s'avère plus accessible notamment pour les emprunteurs ayant déjà souscrit plusieurs emprunts (prêt immobilier, crédit conso, crédit renouvelable, etc.).

Le rachat de crédit est une solution qui consiste à regrouper tous les emprunts en un seul prêt. L'idée est de bénéficier d'une baisse du taux d'intérêt. Cumulée à un rallongement de la durée de remboursement, cette solution réduit le poids des mensualités de remboursement. Elle redonne donc une certaine latitude financière, surtout lorsqu'elle est couplée à une gestion du budget familial plus intelligente ou rigoureuse.

Le rachat de crédit pour un meilleur budget : une solution évidente ?

En réduisant le montant des mensualités de remboursement, le rachat de crédit a un impact immédiat sur les finances personnelles. Mais précisément, en quoi le rachat de crédit est meilleur pour le budget familial ? Plusieurs arguments plaident en faveur de cette solution :

  • la gestion de la dette est simplifiée : souscrire un nouveau crédit permet de réunir toutes les dettes. Autrement dit : vous n'avez plus qu'une seule échéance à gérer et plus qu'un seul interlocuteur avec qui échanger ;
  • le délai de remboursement est allongé : il peut aller jusqu'à 25 ans dans le cadre d'un regroupement de crédit à la consommation et jusqu'à 35 ans pour le rachat de crédit immobilier. Autrement dit : vous pouvez lisser les échéances sur le long terme ;
  • la capacité d'investissement augmente : en faisant baisser votre taux d'endettement, vous récupérez des marges de manœuvre pour le financement de nouveaux projets. Autrement dit : vous décrochez une nouvelle enveloppe financière pour l'achat d'un véhicule, la réalisation de travaux dans votre logement, le financement d'études supérieures, etc. ;
  • la situation du surendettement s'éloigne : là encore, en faisant diminuer le taux d'endettement qui pèse sur vos finances, vous écartez le risque de tomber dans la spirale du surendettement. Autrement dit : le rachat de crédit est aussi une alternative qui peut vous sauver d'une situation délicate voire compromise ;
  • le montant des mensualités de remboursement est adapté à votre situation personnelle, familiale ou patrimoniale réactualisée : le rachat de crédit peut permettre d'ajuster le montant des remboursements en fonction de vos nouvelles rentrées d'argent. Autrement dit : vous pouvez moduler vos mensualités de remboursement avant et après votre passage en retraite, synonyme de baisse de revenus.

Un peu d'air dans votre budget !

1 + 1 + 1 crédits = 1 seul crédit... si, si, promis ! Avec le rachat de crédits, vous transformez toutes vos dettes en une seule, et réduisez ainsi le montant global de vos remboursements... Difficile à croire ? Simulez vos économies pour voir !

Je réduis mes mensualités

Comment réduire ses charges fixes ?

Que vous souhaitiez épargner ou emprunter, il faudra interroger votre capacité de remboursement en partie calculée par rapport au reste à vivre. Réduire ses charges fixes, c'est d'ailleurs augmenter ce reste à vivre dont le calcul nécessite de déduire du montant des revenus (salaire, traitement, allocations, pension de retraite, etc.) la totalité des dépenses dites incompressibles.

Ce sont les dépenses « obligatoires » du foyer :

  • loyer ;
  • impôts ;
  • factures d'eau ;
  • d'électricité ;
  • de gaz ;
  • etc...

C'est dans cette dernière catégorie qu'il faut faire des économies.

Le poids du remboursement de ses créances est le fardeau le plus lourd à supporter d'où l'intérêt d'opérer un rachat de crédit pour alléger vos mensualités de remboursement comme indiqué précédemment. Pour réduire ses charges fixes, d'autres dépenses peuvent également faire l'objet d'économies. Lesquelles ? Voici quelques pistes à suivre :

  • faire jouer la concurrence pour faire baisser ses dépenses en matière :
    • d'énergie. Exemple : adoptez les bons réflexes pour faire réduire votre consommation en électricité, en gaz ou en eau, achetez votre fioul en groupe, et comparez les offres des divers fournisseurs d'énergie,
    • de téléphonie. Exemple : profitez avant tout des services gratuits sur l'internet, la téléphonie et la TV,
    • d'assurance. Exemple : traquez les doublons sur vos contrats de mutuelle santé ou d'assurance auto ;
  • être vigilant sur son budget alimentation en évitant les gaspillages, en profitant au maximum des bons de réduction, des cartes de fidélité ou du système de cashback, etc ;
  • réduire ses frais bancaires en faisant en sorte de ne pas subir d'incidents de paiement ou en vous délestant des frais inutiles (frais de tenue de compte, carte bancaire, etc.) ;
  • supprimer les dépenses inutiles ou superfétatoires ;
  • se pencher le cas échéant sur les économies à faire sur les frais de copropriété, etc.

Le rachat de crédit : meilleure arme pour mieux organiser son budget

Evidemment, optimiser son budget en s'attelant à augmenter son reste à vivre demeure limité. Seul le rachat de crédit peut dégager suffisamment d'économies par rapport aux échéances de remboursement pour permettre un gain immédiat et ainsi financer un nouveau projet ou se constituer rapidement une épargne.

Cependant, regrouper ses crédits a un effet plus contraignant sur le budget familial à long terme. En effet, la contrepartie de l'allègement des mensualités de remboursement est l'allongement de la durée d'emprunt. Ce qui a pour conséquence d'alourdir le montant des intérêts subis par l'emprunteur, donc le coût global de la dette.

Pour diminuer cet impact au maximum, vous devez négocier le taux d'intérêt le plus bas possible et régler la mensualité la plus élevée possible selon votre capacité financière. Le but : réduire la durée de ce nouveau crédit unique. Sachez aussi que souscrire un nouveau crédit pour regrouper toutes vos dettes est l'occasion de négocier son assurance emprunteur.

Or, de telles négociations sur l'assurance de prêt peuvent vous rapporter jusqu'à 40 % d'économies. En outre, c'est le moment de profiter de conditions plus favorables si votre état de santé s'est amélioré, si vous voulez vous assurer sur un nouveau risque suite à l'exercice d'un nouveau métier ou d'une nouvelle activité sportive, ou bien si vous désirez réviser la répartition des quotités en cas d'emprunt à deux.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆