Comment éviter les situations de surendettement ?

L’accumulation de difficultés financières, parfois considérées comme anodines en apparence, est souvent la source du surendettement des ménages. Que faire alors quand la situation s’emballe et que les difficultés financières s’amoncèlent ?

Un couple inquiet regarde ses factures et ses comptes

Difficulté à rembourser un crédit immobilier ou un crédit à la consommation, paiement du loyer ou d'une pension alimentaire reporté, impossibilité de régler certaines taxes... Les impayés peuvent parfois s'accumuler dangereusement pour les ménages les plus fragiles et les plonger dans la spirale du surendettement. Voici nos conseils pour anticiper et éviter cette situation.

Qu'est-ce que le surendettement et qu'elles en sont les causes ?

Pas un mois ne passe sans que vous ne soyez à découvert ? Vous reportez systématiquement le paiement de votre loyer ou des charges de copropriété ? Il vous est devenu impossible d'épargner la moindre petite somme ?

Autant de signes précurseurs du surendettement. C'est-à-dire une situation dans laquelle vous ne pouvez plus payer vos créanciers. Cette situation est définie par le Code la consommation comme « l'impossibilité manifeste de faire face à l'ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles et à échoir » (Art. L. 711-1 et L. 712-2).

Notez que le surendettement est plus qu'une difficulté passagère, il s'agit bien d'une situation qui dure et s'installe.La personne ne parvient plus à faire face à ses dettes et cet engrenage a tendance à s'aggraver au fil des mois. Les raisons du surendettement ? Elles sont principalement de deux ordres :

  • Les imprévus qui entraînent des difficultés à payer les dépenses de la vie courante et à rembourser les crédits en cours. Il peut s'agir d'un licenciement, d'un divorce, ou problèmes de santé. Autant de facteurs qui mettent en péril l'équilibre de votre budget.
  • La surestimation de vos capacités de remboursement. Celle-ci peut prendre différentes formes : multiplication de crédits, non déclaration de tous les prêts en cours lors d'une demande de crédit, dépenses trop importantes par rapport à vos revenus et aux charges en cours, souscription de nouveaux crédits pour rembourser les plus anciens.

Vos revenus ne suffisent plus à compenser les factures, les échéances de crédits et les dettes ? Sachez que des solutions existent.

Règle n°1 : évaluer sa situation financière

Pour ne pas connaître le surendettement, il est impératif d'évaluer sa situation financière de façon objective. Il est en effet primordial d'avoir une idée précise de vos revenus et de vos dépenses avant de solliciter un nouveau crédit.

Mais cela ne suffit pas ! Il faut également vérifier régulièrement l'évolution de vos finances, et établir votre budget de manière équilibrée en prévoyant un reste à vivre suffisant. Cette gestion rigoureuse vous permettra de savoir si un loyer supplémentaire est envisageable avec un nouveau crédit.

Sachez que vous pouvez estimer votre taux d'endettement en quelques clics grâce à des applications en lignes. Cette démarche vous permettra de calculer votre capacité de remboursement. Pour cela il vous suffira de renseigner vos revenus mensuels(revenus nets emprunteur principal + revenus nets co-emprunteur), vos charges mensuelles(loyer ou coût de votre prêt immobilier, coût de vos crédits auto et/ou consommation).

Devis gratuit, économies garanties

L’assurance auto, c’est un budget… Pour rouler sereinement sans vous ruiner, faites confiance à JeChange ! Nous sélectionnons les meilleures offres des assureurs et vous proposons des devis sur-mesure. Essayez, comparez et économisez !

Mon devis gratuit

Règle n°2 : Obtenir les meilleures conditions d'emprunt

L'idée est de ne pas accepter le premier prêt venu mais de négocier votre crédit dans les meilleures conditions pour faire des économies substantielles. Pour cela il faut sélectionner avec minutie les prêts à contracter en vous informant sur le taux d'intérêt. Pour souscrire le meilleur prêt, il est fortement recommandé de faire jouer la concurrence entre les banques ou les organismes de crédit et faire effectuer des simulations.

Attention : souscrire plusieurs emprunts à coût élevé vous fait courir un risque de surendettement réel.

Avant de souscrire un crédit veillez aussi à optimiser votre profil d'emprunteur (avoir un revenu stable, réaliser quelques économies). Cela vous permettra d'exiger un crédit intéressant. Dans le cas contraire, vous serez obligé d'accepter la première proposition que l'on vous fera. Vous pouvez égalementfaire appel au service d'un courtier qui peut vous aider à repérer les offres les plus avantageuses grâce à son expertise.

Règle n°4 : respecter la règle des 33 % !

Pour la majorité des français, le recours à un crédit est un passage obligatoire pour réaliser un projet important comme l'achat d'une voiture ou l'achat d'un appartement. Cependant, il faut tenir compte de votre situation financière. Eviter le surendettement cela signifie aussi souscrire uniquement des crédits que vous pouvez rembourser.

Pour ne pas tomber dans le surendettement il est donc conseillé d'emprunter sans excès. L'idéal, c'est de respecterla règle des 33%. Ce qui signifie que votre taux d'endettement ne doit pas excéder les 33%. Si vous n'avez d'autres solutions que d'emprunter au-delà, essayez de rectifier le tir dès que possible !

En cas d'endettement, agir vite !

Les démarches à entreprendre en cas d'endettement ne sont pas l'objet de cet article, néanmoins, il est important d'avoir à l'esprit que des solutions existent.

Nous allons donc nous borner à les recenser pour vous permettre d'agir vite si vous rencontrez des difficultés : dès les premières difficultés de paiement, il est primordial de se recentrer sur les dépenses essentielles :

  • hébergement ;
  • eau ;
  • électricité ;
  • alimentation ;
  • santé.

Il est également fortement recommandé de contacter votre banque, vos créanciers afin de demander un aménagement du remboursement de vos dettes. Enfin, une mesure de bon sens : n'accumulez pas de nouveaux crédits !

Bon à savoir :

Si vous avez plusieurs crédits en cours, pensez au rachat de crédit. Cette solution peut réduire de manière significative le montant du remboursement mensuel. Attention quand même : un rachat de crédit allonge généralement la durée du crédit, et donc le coût.

Vous pouvez également déposer un dossier de surendettement auprès de la Commission de surendettement de votre département. Si votre dossier est accepté, la commission négocie avec vos créanciers. Une fois la recevabilité du dossier de surendettement acquise, vous n'avez plus l'obligation de rembourser vos crédits, vos découverts et vos dettes dans une limite maximale de 2 ans. Les saisies (sauf dettes pénales et alimentaires) sont alors suspendues et interdites.

Tous les emprunts ne mènent pas au surendettement !

Heureusement, tous les crédits ne mènent pas au surendettement. Demander un prêt est une démarche qui présente de nombreux avantages et reste très souvent incontournable. Seulement, il est important d'avoir une attitude responsable face au crédit. Il est notamment indispensable de vérifier que vous pourrez rembourser et assurer votre prêt.

Il faut également être en mesure d'agir rapidement en cas de difficultés en prenant contact avec ses partenaires financiers : autant de réflexes clés pour conserver la maîtrise de son budget… Et l'esprit serein.

Une question ?

Assurance au tiers ou tous risques ? Quel montant de franchise choisir ? Comment connaître mon bonus/malus ? Si vous avez besoin d’aide, les conseillers de JeChange répondent présents ! Ils répondent gratuitement à vos questions sur l'assurance auto.

Rappel gratuit

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆