Prélèvement à la source : ce qui est positif pour l'emprunt

L’instauration du prélèvement à la source influe-t-elle sur la capacité d’emprunt ? Non car la part de l’impôt d’un contribuable reste la même. Explications.

Un jeune homme consulte un avis d’imposition en réfléchissant

Dès le 1 er janvier 2019, les impôts seront prélevés chaque mois sur votre salaire. Ainsi, la charge sera par exemple allégée pour ceux qui sont mensualisés sur 10 mois. Toutefois, le salaire perçu va diminuer, ce qui est un frein psychologique mais qui n'implique pas de changement dans l'étude d'un dossier de demande de crédit.

Un salaire net perçu moins élevé

Le prélèvement à la source (PAS) ne change pas les règles permettant de calculer l'impôt sur le revenu. Il modifie seulement la modalité de prélèvement. Désormais, l'impôt sur le revenu sera prélevé tous les mois à partir de janvier 2019, mettant fin au paiement annuel et au dispositif de paiement mensualisé sur 10 mois. Ce prélèvement s'effectue directement sur le salaire, les pensions de retraite ou les revenus professionnels des travailleurs non salariés. Un actif touchera un revenu mensuel moindre dans le sens où l'impôt sera déjà retiré de son salaire.

Quel impact sur le taux d'endettement et le calcul du reste à vivre ?

L'étude d'un dossier de demande de crédit analyse vos revenus et vos charges. L'organisme prêteur en déduit votre taux d'endettement et votre reste à vivre. Le taux d'endettement reflète la différence entre les charges régulières (crédits en cours, pensions alimentaires…) et les sources de revenus (salaires, pensions…). Ce taux ne doit théoriquement pas dépasser 33 %.

L'impôt n'est inclus que dans le calcul du reste à vivre. Celui-ci correspond à la somme disponible lorsque toutes vos charges sont payées. En moyenne, les établissements financiers réclament un reste à vivre de 750 euros pour un célibataire, de 1200 euros pour un couple et 250 euros par enfants à charge.

Aucune conséquence a priori sur la capacité à emprunter

La baisse du salaire perçu suite à l'instauration du prélèvement à la source pourrait éventuellement poser problème vis-à-vis du reste à vivre. Sauf que le poids de l'impôt sur le revenu reste identique sur votre budget quel que soit le mode de prélèvement. Les banquiers continueront donc de scruter le salaire net imposable qui apparaîtra d'ailleurs toujours sur la fiche de paie au côté du salaire net à payer après prélèvement de l'impôt. Le changement de modalité du paiement de l'impôt sur le revenu n'a donc a priori aucun impact sur votre capacité à emprunter.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3/5 - 2 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆