La hausse de l'activité du crédit conso se poursuit en février 2016

Après un mois de janvier déjà bien orienté, les chiffres publiés par l'ASF confirment un regain d'activité pour le crédit conso en février 2016 : même le crédit renouvelable rebondit !

Comme chaque mois, l'association française des sociétés financières (ASF) dresse un bilan d'étape du crédit à la consommation en France. Quelles formes de prêt conso ont privilégié les emprunteurs au mois de février 2016 ? Quels types de biens et services ont été financés en priorité ?

Les chiffres de février confirment la reprise globale du secteur amorcée à la fin de l'année dernière. On note toutefois une forte disparité entre le développement fulgurant des locations avec option d'achat (LOA) et la progression nettement plus tranquille des crédits affectés classiques. Le secteur du crédit renouvelable affiche par ailleurs un rebond pour la première fois depuis près de huit ans.

Le crédit conso poursuit sa progression en février 2016

Variation annuelle de la production du crédit à la consommation
Variation annuelle en pourcentage de la production du crédit à la consommation toutes opérations confondues. Données mensuelles. Moyenne trimestrielle mobile. (Source : ASF)

Selon les statistiques mensuelles d'activité publiées par l'ASF, la production de crédit à la consommation s'établit à 3,077 milliards d'euros en février 2016. Cela représente une progression importante de 10,2 % par rapport au niveau enregistré le même mois un an auparavant !

La reprise du marché du crédit à la consommation qui a débuté à la fin de l'année 2015, se poursuit donc et a même tendance à accélérer. La progression sur les trois derniers mois (de décembre 2015 à février 2016) atteint en effet « seulement » + 9 %.

Comme à son habitude, l'ASF rappelle que les niveaux de production des nouveaux crédits à la consommation restent cependant largement plus bas que ce qu'ils avaient pu être par le passé. Le mois de février 2016 est encore inférieur de 17,6 % au pic historique atteint en septembre 2008.

Production du crédit à la consommation en année mobile
Production en année mobile du crédit à la consommation toutes opérations confondues (en milliards d'euros). Données mensuelles cumulées sur 12 mois. (Source : ASF)

La hausse d'activité des crédits classiques…

Si l'on compare les résultats de février 2015 et février 2016, les opérations de crédits classiques affichent toutes une progression positive. Il s'agit bien sûr d'une bonne nouvelle pour les banques et les organismes de crédit, mais aussi d'une tendance plus inquiétante concernant l'endettement des ménages.

Toutes catégories confondues, les crédits affectés augmentent de 9 % et représentent au total 773 millions d'euros prêtés en février 2016. C'est le crédit pour le financement d'une automobile d'occasion qui connaît l'évolution la plus importante : + 15,2 % soit 270 millions d'euros. Suivent les crédits pour « autres biens et services » (ce qui inclut les deux-roues ou les véhicules de loisirs) avec + 7,2 %, et les crédits dédiés à l'amélioration de l'habitat (mobilier, électroménager, multimédia…) avec + 6,1 %. Largement vampirisé par la LOA, le crédit affecté à l'achat d'une voiture neuve ne progresse quant à lui que de 5,4 %.

Au-delà des crédits affectés, c'est la formule plus souple du prêt personnel qui continue à susciter l'adhésion d'un grand nombre d'emprunteurs. Le montant total lié aux prêts personnels progresse de 19,5 % en février 2016 par rapport au même mois de l'année précédente. Il atteint 1,132 milliard d'euros, soit nettement plus que les crédits affectés.

…est éclipsée par l'engouement pour la LOA

Sans surprise, les opérations de location avec option d'achat (LOA) continuent à se répandre à grande vitesse sur le marché automobile. Les nouvelles LOA y ont pesé pas moins de 361 millions d'euros en février 2016, soit une augmentation spectaculaire de 35,1 % par rapport à février 2015. Sur le cumul des deux premiers mois de l'année, la progression atteint même 43,4 %.

Le principe de la LOA se développe aussi pour l'acquisition d'« autres matériels » et notamment dans le secteur des bateaux de plaisance, même si les chiffres sont naturellement beaucoup plus modestes en volume. Ils représentent 33 millions d'euros en février 2016, en progression de 50 % par rapport à l'année précédente.

Crédit renouvelable : un regain de vigueur inédit

Après des mois de régression ininterrompue, février 2016 constitue le tout premier mois favorable pour le crédit renouvelable depuis 2008 et marque une halte inattendue dans un long déclin. Les montants puisés par les Français dans leurs crédits renouvelables et autres « réserves d'argent » augmentent de 5,8 % entre février 2015 et février 2016.

Ils atteignent 778 millions d'euros. La raison de ce redressement soudain reste à déterminer. Il est encore difficile de dire s'il s'agit d'un épiphénomène ou d'un retournement durable de tendance.

0 commentaire - Soyez le premier à réagir
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

Soyez le premier à noter !

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆