Voiture sans permis : tout savoir sur son financement

De nombreuses raisons peuvent donner envie d'une voiture sans permis. Quelle que soit celle qui vous motive, voici comment la financer.

  • Publié le

Les raisons d’acheter une voiture sans permis

La volonté d’acheter une voiture sans permis est bien souvent représentée par ces trois cas de figure :

  • Vous n’avez pas encore passé le permis de conduire et ne prévoyez pas de le faire ;
  • Vous cherchez la sécurité pour votre enfant et la voiture sans permis en amène plus qu’un scooter ;
  • Le nombre de points sur votre permis a fondu comme neige au soleil, et vous n’en avez plus.

Deux types de voitures sans permis existent, les deux places et les quatre places. Pour la première, vous devez avoir plus de 14 ans et avoir le permis apprenti motard (anciennement BSR ou brevet de sécurité routière). Pour la deuxième, vous devez avoir plus de 16 ans et être en possession du permis B1.

Vous l’aurez compris, la notion de « sans permis » est un abus de langage, car vous devrez passer ces examens pour pouvoir conduire un de ces véhicules.

Toutefois, le recours à la voiture sans permis deux places reste bien plus pratique et facile d’accès.

Une voiture sans permis, combien ça coûte ?

Comme pour les voitures classiques, vous ne paierez pas votre véhicule au même prix si vous le prenez en concession ou chez un particulier, par exemple. Une moyenne en France est établie à 15 000 € pour un véhicule neuf. Attention, il s’agit bien d’une moyenne. Vous pourrez trouver chez un même concessionnaire une voiture à 10 000 et une autre à 20 000 €. Les premiers prix pour un véhicule neuf tournent autour des 9 500 €. Pour un véhicule d’occasion, comptez tout de même un budget, car même s’il est moindre, vous devrez vous attendre à une fourchette globale entre 5 000 et 8 000 €.

De fait, avant d’acheter une voiture sans permis, il vous faudra faire le point sur vos attentes et sur le vos besoins concernant la mobilité. Ces derniers feront varier le coût, évitez-vous de mauvaises surprises.

Besoin d’un crédit ?

Trouvez le moyen de financement adapté à chacun de vos projets.
Nos experts financiers vous accompagnent afin de trouver LA solution adaptée à votre situation.
Donnez vie à vos projets, étude gratuite et sans engagement.

Les critères pouvant faire varier le prix

En effet, de nombreux critères vont faire varier le prix d’une voiture sans permis, à la hausse ou à la baisse. Faisons le tour de ces derniers !

Tout d’abord, la marque

Certains constructeurs se sont spécialisés dans ce secteur. De fait, comme pour les voitures classiques, le marché de la voiture sans permis est influencé par les marques qui y sont représentées. Parmi elles, vous retrouverez notamment Aixam, Microcar, Bellier ou encore Casalini.

Le type de véhicule

L’image que vous souhaitez pour votre voiture sans permis va aussi influencer son prix. En d’autres termes, de plus en plus de marques de quadricycles à moteur soignent leur ligne de design. Certains se sont même inspirés des lignes de coupés et SUV. Si les véhicules d’entrée de gamme peuvent nous rappeler le fameux « pot de yaourt », les véhicules d’aujourd’hui sont dessinés à l’image des voitures classiques. Certaines auront la coupe d’une citadine, par exemple. Les voitures sans permis ont à ce jour leur propre caractère, une vraie personnalité !

Les différentes options

Là encore, un véritable enjeu sur le prix de la voiture sans permis. Comme pour les autres véhicules, ces derniers regorgent d’options plus ou moins « indispensables », allant de la climatisation au poste de radio.

La motorisation

Aujourd’hui, la voiture sans permis ne déroge en rien à la règle de l’électrification du parc. En France, à ce jour, les véhicules proposés sont majoritairement thermiques. Cependant, de nombreux constructeurs se tournent vers l’électrique, et cette possibilité peut faire varier un même modèle de 5 000 €.

Là encore, il s’agit bien évidemment de priorité, et de moyens, car une voiture sans permis électrique, vous l’aurez compris, est plus respectueuse de l’environnement, mais aussi plus chère.

Enfin, l’âge et l’état général du véhicule

Le dernier point mais pas des moindres sera en effet l’état général de la voiture sans permis. En fonction de l’âge de la voiture, véhicules de plus en plus présents sur le marché de l’occasion, les acquéreurs pourront en trouver autour de 5 000 €. En revanche, le prix peut grimper au-delà de 15 000 € en fonction des options choisies sur le marché du neuf.

     Bon à savoir : Comme pour le marché de la voiture classique, il faudra prendre en compte les frais engendrés sur la durée de vie du véhicule. En effet, même pour une voiture sans permis, il vous faudra une assurance, entre autres. De même, vous aurez probablement des frais d’entretien et de réparation à prendre en compte.

Besoin d’un crédit ?

Trouvez le moyen de financement adapté à chacun de vos projets.
Nos experts financiers vous accompagnent afin de trouver LA solution adaptée à votre situation.
Donnez vie à vos projets, étude gratuite et sans engagement.

Quelles sont les modalités ?

Bien souvent, ce type de véhicules attire les jeunes, mais aussi leurs parents. Plus sécurisant que le scooter ou la mobylette pour les trajets longs. De même, c’est une solution idéale pour les moins jeunes qui n’ont pas ou plus le permis, mais qui doivent quand même aller travailler. Cependant, il y a des choses à prendre en compte pour se procurer une voiture sans permis. Quelles sont-elles ?

Les démarches à effectuer lors de l’achat d’une voiture sans permis

Si la voiture sans permis est achetée auprès d’un constructeur, vous allez devoir faire la carte grise du véhicule ou son certificat d’immatriculation. Que la voiture soit achetée en France ou à l’étranger, vous n’avez pas d’exonération, cette démarche est obligatoire.

Si le véhicule est d’occasion, vous devrez récupérer les documents auprès de l’ancien propriétaire. Comme pour tout autre véhicule, la carte grise devra afficher la mention « vendue le » ou « cédée le ». De même, il vous faudra mentionner l’heure et la date d’acquisition. Ensuite, vous devrez faire les démarches pour obtenir une nouvelle carte grise, afin de mettre le véhicule à votre nom.

Même s’il s’agit d’une voiture sans permis, tout comme la demande d’une carte grise, vous devez demander l’immatriculation du véhicule. Les démarches sont les mêmes que pour une voiture classique. Qu’elle soit neuve ou d’occasion, l’immatriculation est à ce jour obligatoire, car il s’agit d’un véhicule motorisé.

Délai de la procédure

Les documents provisoires, à l’instar de ceux pour un véhicule classique, ont une validité d’un mois. Passé ce délai, vous êtes susceptible de recevoir une amende. Le prix de la procédure quant à lui va varier en fonction de la région dans laquelle vous résidez. En effet, c’est le conseil régional qui détermine le taux du cheval-fiscal, et ce chaque année.

Les différents financements pour une voiture sans permis

Comme beaucoup de projets, celui d’acheter une voiture sans permis a un coût, et ce dernier n’est pas négligeable. Cependant, l’achat du véhicule peut avoir une notion d’urgence, si par exemple vous venez de perdre votre permis. Dans ce cas, limiter les désagréments et la perte de temps va être prioritaire. Si votre trésorerie vous le permet, vous pouvez bien évidemment opter pour un achat comptant, mais cela veut dire piocher dans les économies. De fait, vous avez la possibilité d’avoir recours au crédit. Pour cela, plusieurs types de crédits ont leur pertinence :

  • La LOA peut vous permettre de financer votre voiture sans permis. C’est une solution avec laquelle un organisme financier va acheter la voiture pour vous la louer. Par la suite, vous pouvez acheter votre voiture sans permis, mais les loyers déjà payés seront alors pris en compte. Cette possibilité se retrouve sous les termes de LOA (location avec option d’achat) ou bien leasing.
  • Le crédit auto, ou crédit affecté. Ce dernier est souvent plus adapté si vous achetez un véhicule neuf. Ce type de crédit est dédié à l’achat d’un véhicule, et il vous faudra fournir un justificatif pour débloquer les fonds.
  • Un prêt personnel est de même envisageable, surtout si vous vous tournez vers une voiture d’occasion. ici, il ne s’agit pas d’un prêt affecté, et vous n’aurez pas à justifier l’achat d’une voiture sans permis si vous changez d’avis concernant l’utilisation des fonds.

Le financement d’une voiture sera bien souvent plus avantageux s’il est pris par une banque plutôt que par une concession, notamment pour les taux, qui sont de manière générale moins importants.

En revanche, n’hésitez pas à faire le point sur vos charges et vos différentes dépenses. Il faut garder à l’esprit qu’une banque sera frileuse à vous prêter de l’argent si votre taux d’endettement dépasse les 33 %.

Pourquoi ne pas passer par un courtier ?

Bien évidemment, vous pouvez chercher vous-même votre financement. En revanche, la démarche peut s’avérer longue et fastidieuse. En effet, vous devrez faire le tour des différentes offres de crédit proposées sur le marché.

Les experts de Crédit Unique se mettent donc à votre disposition pour vous aider dans cette tâche. Vous confiez alors vos recherches à un spécialiste. Ce dernier se chargera pour vous d’étudier les différentes offres afin de vous trouver la meilleure. Cela vous permet d’être pris en charge jusqu’à la mise en place du financement avec le meilleur organisme, celui qui vous proposera le meilleur taux, entre autres.

Pour cela, un appel suffit. Gratuit et sans engagement, les experts Crédit Unique vous apporteront conseils et soutien dans votre démarche, n’hésitez plus !

Besoin d’un crédit ?

Trouvez le moyen de financement adapté à chacun de vos projets.
Nos experts financiers vous accompagnent afin de trouver LA solution adaptée à votre situation.
Donnez vie à vos projets, étude gratuite et sans engagement.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

4.5/5 - 14 avis