Face aux dépenses contraintes, les Français n’hésitent plus à faire jouer la concurrence pour faire des économies

Les dépenses pré engagées des Français ont été multipliées par 2,5 depuis les années 1960. Ces dépenses liées au logement, à l’énergie, aux télécommunications, aux assurances et autres services financiers représentent désormais plus de 30 % du budget des Français.

  • Publié le 13/02/2019

Paris, le 13 février 2019  Selon un sondage réalisé par Odoxa pour JeChange en janvier 2019, 42 % des Français déclarent avoir changé au moins un de leurs contrats en 2018 et près de 4 Français sur 10 (37 %) envisagent de changer au moins un de leurs contrats courants en 2019, notamment pour faire des économies (motivation première pour près de la moitié des sondés : 49 %). Ainsi le pouvoir d'achat est toujours au cœur des préoccupations des Français et leur comportement tend à évoluer pour pouvoir faire des économies.

La complexité des offres, le manque de temps et la peur de la paperasse freinent encore l'envie de changer de fournisseur. 

Les principaux freins au changement évoqués par les Français sont la complexité des offres (34 %), le manque de temps (18 %) et la peur de la paperasse (16 %). La banque est le contrat perçu comme le plus difficile à changer pour les Français (41 %), suivi par les contrats d'énergie (17 %) juste devant les mutuelles (15 %) et les assurances (11 %). Pour Gaël Duval, Fondateur de JeChange : “Bien que l'explosion des fintechs sur le marché bancaire participe activement à changer nos relations avec les banquiers ; Ces résultats illustrent bien qu'il y a encore une marge importante de changement des mentalités envers ce secteur où le client se sent toujours en porte à faux pour dépenser son propre argent”.

Grâce à l'ouverture du marché à la concurrence, plus d'1 Français sur 2 a pensé à changer de fournisseur d'électricité

La facture d'électricité est un des postes de dépenses les plus importants. Avec l'hiver, celle-ci peut rapidement augmenter. En 2007, le marché de l'électricité s'est ouvert à la concurrence. Cette ouverture du marché a permis à de nombreux nouveaux acteurs de proposer des offres commercialement plus attractives. Au cours du sondage Odoxa pour JeChange, 22 % des Français ont déclaré avoir changé de fournisseur d'électricité depuis cette ouverture et 29 % ont déclaré y avoir songé sans pour autant être encore passés à l'acte.

“Passer d'un fournisseur historique à un nouveau fournisseur présente de moins en moins de barrières psychologiques, d'autant plus avec un service comme JeChange qui se charge de simplifier les démarches administratives. Bien que l'apparition de nouveaux acteurs contribue positivement à ce passage à l'acte, de nombreux Français sont encore sur la réserve. En effet, près de 49 % d'entre eux n'ont jamais pensé à changer de fournisseur d'électricité. Il est donc important de continuer à être pédagogue et de leur fournir un accompagnement sûr qui leur garantit de gagner en pouvoir d'achat”, conclut Gaël Duval.

À propos de JeChange

JeChange est une scale-up française basée à Agen, Bordeaux et Paris. Né en 2006, JeChange est le premier assistant personnel gratuit dédié à la réduction de toutes les factures. Les équipes de JeChange ont pour objectif d'accompagner et de libérer les utilisateurs dans leurs démarches administratives. Energie, assurance, telecoms ou banque : JeChange assure une qualité de service transparent pour agir en faveur du pouvoir d'achat des Français. JeChange est également la plateforme indispensable lors des déménagements pour transférer tous les fournisseurs de l'ancien au nouveau logement ! Comme nous pensons qu'ils ont mieux à faire que comparer les offres et perdre du temps avec la paperasse, nous nous occupons de tout à leur place : de la résiliation à la souscription des contrats. Depuis 2017, JeChange se développe en Europe sous la marque KillMyBill. Pour en savoir plus : www.jechange.fr.

1 Source : indice des prix INSEE.

Télécharger le communiqué Télécharger le communiqué au format PDF