Fourmi Santé : interdiction de comparer les honoraires

La jeune startup Fourmi Santé a récemment été contrainte de retirer de son site son comparateur des honoraires des médecins, un outil pourtant bien pratique et pour lequel l'entreprise avait même reçu un prix...

  • Publié le 25/09/2012 (mis à jour le 28/09/2012)
  • Écrit par

Fourmi Santé est un portail en ligne, le premier site comparatif des tarifs de santé en France sur tout ce qui concerne la pharmacie, les ambulances, la para-pharmacie, la kinésithérapie, l'osthéopathie, l'optique, les actes dentaires, permettant ainsi de se retrouver dans la jungle du secteur santé.

Pour aller plus loin dans la quête de l'internaute, le site a lancé en mai 2012 une nouvelle fonctionnalité étendant les recherches comparatives aux honoraires de praticiens par zone géographique en allant jusqu'à proposer une simulation virtuelle pour déterminer la part restant à la charge de l'assuré social, conformément aux données précisées par le site de l'Assurance Maladie. Innovante, cette possibilité a valu au site d'être récompensé par le premier concours Dataconnexions ouvert aux porteurs de projet d'application ou de service réutilisant ou facilitant les données publiques.

Cependant, cette fonctionnalité innovante et intéressante pour le public, suscita de vives réactions au sein de la CNAMTS, qui enjoignit par deux fois Fourmi Santé de retirer au plus vite ses liens hypertextes vers le site Ameli.fr, de cesser de déformer les données publiques et d'induire l'internaute en erreur sur la tarification exacte des professionnels de santé.

Votre santé a un prix

Mais inutile de payer votre assurance santé au prix fort ! Pour profiter de bonnes garanties et ne pas vous ruiner en dépenses de santé, JeChange vous aide à comparer les formules santé des assureurs. Vous serez surpris des économies que vous allez réaliser !

Je compare

Face à la vindicte de la CNAMTS, Fourmi Santé, jeune start-up, s'est exécuté en retirant dès août 2012 toutes les informations ayant trait à la tarification des médecins. Abdiquer ne signifie pas abandonner la lutte. Ainsi le prouve Barbara N'Gouyombo, dirigeante du site, pour qui l'affaire ne va pas s'arrêter là, au nom du principe de transparence et d'accessibilité aux tarifs permettant un accès aux soins universel. A ce titre, elle lance un appel aux pouvoirs publics, forte du soutien du Docteur Jean-François Rey, Président du Syndicat de médecins UMESPE, pour dénoncer la position pour le moins dirigiste de la CNAMTS.

L'affaire, loin d'être terminée devrait permettre de relancer le débat portant sur l'ouverture et l'accès public aux informations relatives aux tarifications des praticiens et aux dépassements d'honoraires qui, au lieu d'être un sujet de discorde, devrait permettre d'apporter une solution au problème posé par l'encadrement des dépassements des honoraires médicaux.

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆