Des hausses tarifaires limitées pour nos contrats assurance en 2014 ?

Compte tenu de la baisse de la sinistralité et de la modération des dépenses de santé, les prix des assurances auto, habitation et santé devraient peu augmenter l’année prochaine.

Les assurés vont-ils pouvoir se frotter les mains ? Après avoir fortement progressé ces dernières années, les tarifs des assurances devraient peu augmenter en 2014. Cette modération des prix, particulièrement vive en auto, a été confirmée par le Groupement d'entreprises mutuelles d'assurance (Gema), l'organisation professionnelle qui réunit les principaux groupes mutualistes du secteur (Macif, Matmut, GMF…). « Compte tenu de la faible sinistralité, les tarifs en auto devraient augmenter de seulement 2% », a déclaré Gérard Andreck, le président du Gema, lors de la conférence de rentrée du Groupement organisée le 26 septembre 2013. Les accidents de la route ne cessent en effet de baisser, comme le montre la chute continue de la mortalité routière (- 13,3% de tués depuis le début de l'année, selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière). Davantage que la prudence, c'est la crise et la hausse du prix du carburant qui poussent les automobilistes à rouler moins vite, voire à… laisser leur voiture au garage.

Les contrats de santé

Quant aux contrats de santé, Etienne Canniard, le président de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF), qui regroupe la quasi-totalité des mutuelles de santé, a estimé dans une interview parue le 24 septembre 2013 dans Les Echos que l'évolution des tarifs des complémentaires devraient coller à celle des dépenses de santé. C'est-à-dire « de l'ordre de 2,5% à 3% l'an prochain ». A condition, toutefois, que le gouvernement maintienne sa promesse de ne pas augmenter la taxe spéciale sur les conventions d'assurance (TSCA). Le passage de 3,5% à 7% de la TSCA sur les contrats santé « solidaires et responsables » (95% du marché) en 2012 s'était traduit cette année-là par une hausse des prix de 4,7%.

La multirisque habitation

Du côté de la multirisque habitation (MRH), les tarifs devraient aussi baisser. Ils devraient se situer à + 3% en 2014, contre + 5% en 2015, selon le Baromètre des assurances dommages du cabinet de conseil Facts & Figures, présenté le 1er août 2013. L'absence d'événements climatiques majeurs explique cette augmentation moindre.

Des différences entre les assureurs

Reste que les différences tarifaires entre les assureurs pourraient être particulièrement importantes l'an prochain. « Certains acteurs qui ont optimisé leur gestion vont disposer de davantage de marges de manœuvre », a souligné Gérard Andreck. En auto, le gel des tarifs et la baisse de 5% annoncés respectivement par la Maif et par la Maaf ne seront pas forcément représentatifs du marché, a prévenu le patron du Gema.

Demandez conseil !

Vous êtes perdu dans le tableau des garanties des mutuelles ? Vous ne savez pas quelle formule santé choisir ? Les conseillers JeChange sont là pour vous éclairer ! Et vous aider à faire des économies en vous proposant des devis santé sur-mesure. Appelez-nous !

Rappel gratuit

0 note - Soyez le premier à noter
  • (obligatoire)
  • ☆ ☆ ☆ ☆ ☆