Qu'est-ce qu'une surcomplémentaire santé ?

Qu'est-ce qu'une « surcomplémentaire » ? Dans quels cas est-il avantageux d'y adhérer ? JeChange fait le point sur ce type de contrat et son rôle dans votre budget santé.

  • Publié le 18/12/2012 (mis à jour le 07/05/2019)
  • Écrit par
Une surcomplémentaire santé
Avant de souscrire une surcomplémentaire, interrogez-vous sur vos besoins réels : en effet, une couverture santé de troisième niveau ne présente pas que des avantages !

La généralisation de la mutuelle d'entreprise obligatoire, depuis le 1er janvier 2016, n'a pas fait que des heureux ! De nombreux salariés sont contraints d'adhérer à une formule qui ne leur convient pas totalement, soit parce qu'ils paient pour une protection dont ils n'ont pas besoin, soit au contraire parce que leur nouvelle mutuelle ne rembourse pas suffisamment à leur goût certains postes stratégiques (optique, dentaire, dépassements d'honoraires).

Dans ce dernier cas, la souscription d'une surcomplémentaire santé constitue la solution la plus intéressante : modulable, évolutive, taillée sur mesure, elle fournit au besoin une réelle protection supplémentaire pour vous et vos ayants droit. En 2018, un Français sur 5 avait opté pour une couverture supplémentaire.

Surcomplémentaire : un troisième niveau de couverture

La sur-complémentaire santé est un contrat d'assurance santé qui couvre les frais de soins en complément d'une première mutuelle. On les appelle aussi « garanties complémentaires de troisième niveau » car elles se rajoutent aux deux premiers niveaux de protection sociale : la base remboursée par l'Assurance maladie, et le deuxième niveau assuré par votre mutuelle.

De nombreux soins et prestations médicales, en effet, sont assez mal remboursés par la Sécurité sociale et même par les mutuelles de base :

La surcomplémentaire intervient donc en tant que troisième couche de protection, après le versement des premiers remboursements, pour faire l'appoint ou améliorer votre taux de remboursement. Un bon contrat peut facilement augmenter la somme totale remboursée de 25 à 75 % : un atout majeur si vous êtes confronté à des soins lourds, coûteux et réguliers.

Une surcomplémentaire vous permet donc de bénéficier de meilleurs remboursements, sans avoir à résilier votre contrat actuel.

La possibilité d'une protection sur mesure

À l'inverse de nombreuses mutuelles, qui sont le plus souvent commercialisées sous différentes formules standards avec des « paniers de soins » plus ou moins généreux, la surcomplémentaire santé est entièrement modulable et à la carte. En fonction des besoins exprimés par le client, l'assureur ou la mutuelle lui proposent une formule taillée sur mesure, qui peut tout à fait ne prendre en compte qu'un type de soins en particulier ou, au contraire, trouver un champ d'application plus vaste.

Sans surprise, le montant des cotisations sera directement proportionnel au niveau de remboursement souhaité.

Typiquement, l'expérience montre que les assurés sollicitent une surcomplémentaire sur des points bien précis :

  • Les soins dentaires, dont les prothèses et les actes d'orthodontie.
  • Les dépassements d'honoraires de médecins non conventionnés.
  • Les frais d'optique.
  • Chez les jeunes couples, les frais liés à la maternité et la prise en charge du congé parental.
  • La médecine douce.
  • Chez les seniors, les prothèses auditives ou encore les cures thermales.

Il vous est possible de souscrire à une surcomplémentaire pour vous seul, ou d'y ajouter vos ayants droit. Des formules pour les couples ou les familles existent.

Votre santé a un prix

Mais inutile de payer votre assurance santé au prix fort !
Pour profiter de bonnes garanties et ne pas vous ruiner en dépenses de santé, JeChange vous aide à comparer les formules santé des assureurs.
Vous serez surpris des économies que vous allez réaliser !

Je compare

Mode de calcul des remboursements

Attention : quand les taux de remboursement affichés par votre complémentaire santé sont exprimés en pourcentage, ils ne se cumulent pas avec ceux de votre mutuelle.

La surcomplémentaire est là pour prendre le relais, et permettre d'atteindre le seuil fixé sur votre contrat. Elle se base sur les remboursements déjà obtenus pour faire ses calculs. Par exemple, si la pose d'une prothèse dentaire est remboursée à 100% du tarif de base de l'Assurance maladie par votre mutuelle, et à 150% par votre surcomplémentaire, le remboursement total n'est pas de 250%, mais bien de 150%.

L'Assurance maladie rembourse 70% du tarif de base, votre mutuelle règle votre reste à charge pour atteindre les 100%, et la surcomplémentaire les 50% supplémentaires.

La surcomplémentaire est là pour apporter un complément aux sommes déjà reçues.

Il est donc important de faire attention en choisissant votre contrat de surcomplémentaire pour éviter les doublons : si votre mutuelle rembourse déjà 150 % du tarif de base sur les dépassements d'honoraires d'un médecin spécialiste non conventionné, et que votre surcomplémentaire santé garantit la même chose, cette dernière ne vous versera pas un centime de plus !

En revanche, s'il s'agit d'un forfait en euros, il s'ajoute aux sommes déjà perçues, dans la limite des frais réels. Si vous achetez des lunettes à 300 euros, que votre mutuelle en prend en charge la moitié, et que votre contrat de surcomplémentaire contient une enveloppe de 200 euros, vous recevrez 150€ de votre surcomplémentaire. Vous ne pouvez pas recevoir plus que ce que vous avez effectivement dépensé. 

Quels sont les inconvénients d'une surcomplémentaire ?

Il n'est possible de lier qu'un seul contrat de mutuelle aux services de l'Assurance maladie. Ce qui veut dire qu'une fois que vous avez reçu les versements de votre CPAM et de votre mutuelle, vous devez transmettre vous-même la demande de remboursement à votre surcomplémentaire, généralement par courrier.

Vous devez y indiquer le décompte des montants déjà remboursés. C'est donc une démarche supplémentaire, qui peut être chronophage. Si vous êtes allergique aux démarches administratives, vous risquez de payer pour un contrat que vous n'utilisez donc jamais.

Les contrats de surcomplémentaire santé, par ailleurs, peuvent inclure des délais de carence, pouvant s'étendre jusqu'à douze mois. Si vous souscrivez un de ces contrats, il s'agit donc d'un engagement sur le long terme, et non pour un soin ponctuel en particulier.

Certains contrats de surcomplémentaire fixent des limites d'âge pour y souscrire, et peuvent exiger de remplir un questionnaire médical.

Ajoutons, à l'attention des travailleurs non-salariés (TNS), que les surcomplémentaires ne peuvent bénéficier des avantages fiscaux accordés aux complémentaires souscrites en régime Madelin. Ces professionnels auront donc intérêt, le plus souvent, à opter plutôt pour une nouvelle mutuelle Madelin plus protectrice.

Quelques conseils pour souscrire la meilleure formule de surcomplémentaire

Avant de signer un contrat, demandez-vous d'abord si vous avez vraiment intérêt à vous procurer ce troisième niveau de protection. Si vous n'êtes pas lié à un contrat obligatoire par votre entreprise, il est possible qu'une complémentaire soit suffisante pour répondre à vos besoins : les offres sur le marché sont de plus en plus variées et adaptables (blocs de remboursement modulables, renforts sur certains postes, etc.).

À défaut, sachez que l'adhésion à une surcomplémentaire peut être réalisée auprès de l'assureur ou de la mutuelle qui vous fournit déjà votre complémentaire santé, ou auprès d'un organisme tiers. Tous les professionnels, cependant, ne prévoient pas encore ce type de formule : vérifiez donc que le contrat proposé est bien relatif à une « surcomplémentaire », et qu'il ne s'agit pas d'un abus de langage pour désigner un simple avenant à votre mutuelle actuelle.

Il n'est pas possible de souscrire à une surcomplémentaire si vous n'êtes pas déjà inscrit à une complémentaire. Comme les contrats des mutuelles et des assurances santé individuels, les surcomplémentaires se souscrivent et se résilient à l'année.

Être en mesure de comparer les différents contrats de surcomplémentaires en tenant compte de votre mutuelle existante demande une certaine expertise. Si la complexité de la tâche vous effraie, et si vous redoutez d'être mal conseillé et de souscrire un contrat avec de nombreux doublons, n'hésitez pas à faire appel à jechange, courtier en assurance santé.

Ce dernier soumettra votre dossier à un grand nombre d'assureurs et les mettra en compétition pour vous offrir une formule taillée sur mesure, dont les cotisations seront optimisées avec soin.

Obtenez des devis personnalisés !

Economisez jusqu'à 40% sur vos cotisations !
Service en ligne, 100% gratuit !

Comparez les mutuelles

1 commentaire - Réagissez à votre tour
  • (obligatoire)
  • (obligatoire)

FORTE  -  Le 7 octobre 2013 à 21h48

Une explication qui a le mérite d'être concise et claire se mettant ainsi a la portée de toute personne cherchant une information plus poussée afin de les aider lors de leurs recherches comparatives. De plus un mise en garde sur les délais de carence qui attire l'attention et la prudence avant toute souscription.

Cette page vous a-t-elle été utile ?

3,9/5 - 43 avis

Merci d'avoir pris le temps de nous noter

☆ ☆ ☆ ☆ ☆